TEST VIVITEK HK2288 – L’avis de Greg.

TEST VIVITEK HK2288

Voici donc venu le moment de vous dévoiler les performances du nouveau vidéoprojecteur de ViVITEK : le HK2288. Ce vidéoprojecteur DLP 4K s'inscrit dans la lignée des Acer M550/H7850/V7850 ou Optoma UHD60/65. En effet il est équipé d'une puce DLP 0.66” qui simule une image UHD 3840x2160 à partir d'une résolution native de 2716x1528. Par rapport aux modèles avec puce DMD de 0.47”, le Vivitek HK2288 est donc en mesure de proposer une image avec un meilleur piqué et surtout sans le cadre lumineux typique à la petite version. Il est disponible depuis plusieurs mois aux Etats-Unis mais arrive juste en France. C'est donc en exclusivité sur un blog francophone et grâce à Vivitek France, que je suis aujourd'hui en mesure de vous livrer mes conclusions et mesures sur ce modèle.

PRÉSENTATION ET TOUR PHYSIQUE

Le Vivitek HK2288 (2299€) arrive dans une coque blanche et imposante (430 x 360 x 145mm pour 9 kg.) par rapport aux nouveaux DLP 4K que sont les BenQ W1700/TK800 ou autres Viewsonic PX-727. Une version noire est également proposée au même tarif.

Il s'agit d'un diffuseur frontal DLP équipé d'une puce Dark chip 3 de résolution native 2716x1528. Sa roue chromatique RVBRVB est parfaite pour le calibrer à rec709 et le constructeur met en avant sa fidélité colorimétrique dès la sortie de boîte. Le projecteur ne bénéficie toutefois pas d'une certification ISFccc.

 

TEST VIVITEK HK2288

VIVITEK HK2288 haut

Son bloc optique est entièrement manuel (zoom, focus) et l'appareil intègre un déplacement mécanique du bloc optique mais uniquement sur l'axe vertical.

Sa focale est comme souvent chez Vivitek plutôt de type "fond de salle", en effet pour obtenir une base d'image de 2m50, il vous faudra reculer le projecteur de 5m30. Les rapports de projection sont disponibles directement sur le site du constructeur (sélectionnez "métric" pour obtenir des valeurs en centimètres) : calculateur de distances de projection Vivitek.

Ce modèle est équipé d'une lampe au mercure classique prévue pour une durée de vie de 2,500/3,500/4,000 heures (respectivement mode lampe : Normal/Eco./Dynamic Eco.). La luminosité est annoncée à 2000 lumens pour un contraste séquentiel de 50 000/1.

Le nouveau Vivitek est particulièrement bien doté dans ses capacités de liaisons puisqu'il dispose de 3 prises HDMI 2.0 HDCP, d'une Audio-Out (Mini-Jack), d'une USB Type A Power (5V/1.5A), d'une Mini-USB (Service) et d'une prise RS-232.

TEST VIVITEK HK2288

CONNECTIQUE VIVITEK HK2288

Pour l'utiliser en déplacement loin d'un amplificateur et d'un système home cinéma complet, les ingénieurs de la marque l'ont équipé d'un haut-parleur intégré d'une puissance 10W.

La télécommande est blanche et dispose d'un éclairage rouge pratique pour une utilisation home cinéma.

 

TEST VIVITEK HK2288

Télécommande ViviteK HK2288

 

MENUS

 

TEST VIVITEK HK2288

MENUS INFOS VIVITEK HK2288

Les menus sont présentés sous formes de vignettes rectangulaires un peu désuètes. Les réglages de colorimétrie ajustés en usine sont listés de la manière suivante : «Film, présentation, jour, nuit et utilisateur».

Dans les paramètres avancés , il est possible d'ajuster l'échelle de gris mais uniquement de manière globale. Il n'existe pas de réglages séparés de Gain et de Bias, ce qui est gênant pour retoucher la températures de couleurs. Le Color Management System (CMS) est lui complet avec le travail sur 3 axes pour les couleurs primaires et secondaires.  Comme souvent dans les projecteurs DLP, il n'y a pas d'éditeur de gamma mais des valeurs prédéfinies (1.8, 2.0, 2.4 et courbe gamma en S).

 

TEST VIVITEK HK2288

OPTIONS REGLAGES COULEURS vivitek hk2288

 Le traitement vidéo est quant à lui basique, sans aucun mode « super résolution » et encore moins d'aide à la fluidité.

La gestion HDR est limitée à 3 modes : "standard, détails et utilisateur". Seul le 3ème est éditable.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement

Avec sa lampe à pleine puissance (obligatoire pour les films 4K HDR), j'ai mesuré 42dB donc bien loin des 25dB annoncés par le constructeur. Malgré la solidité de sa coque, les ventilateurs de refroidissement restent bien perceptibles et leur action peut se révéler distrayante. En sélectionnant le mode économique, le niveau sonore est abaissé à 36dB.

 

Piqué et netteté

TEST VIVITEK HK2288

Netteté image VIVITEK HK2288

Si la précision est le critère fondamental de votre achat et bien vous serez comblé avec le Vivitek HK2288. L'Image est, comme on dit de l'autre côté de l'Atlantique "razor sharp", donc en français "à couper au rasoir". Les arrière-plans regorgent de détails et l'uniformité ne souffre aucun reproche. Que ce soit en 1080P ou en UHD/4K, ce nouveau Vivitek 4k est un champion de la netteté.

 

Fluidité

Seconde surprise agréable, notre pendulaire Burosch qui circule à une fréquence de 24 images par secondes n'est pas perturbée par un quelconque judder (déformation et ralentissement de l'image dans les travellings). Pourtant aucune aide à la fluidité n'est présente. La gestion des travellings est optimale.

Input lag

Ceux qui envisagent de jouer à des parties endiablées de "Frags" en réseau devront envisager l'acquisition d'un autre modèle. En effet, la mesure de retard à l'affichage du HK2288 (l'input lag) s'élève à 62,6 ms.

C'est beaucoup trop pour des parties collectives ou le temps de réponse est primordial.

TEST VIVITEK HK2288

LAG VIVITEK HK2288

Overscan/bruit vidéo/arc-en-ciel/cadre lumineux

Le cropping ou le rognage ou encore l'overscan (c'est une seule et même chose) est inexistant.

 

TEST VIVITEK HK2288

OVERSCAN 4K VIVITEK HK2288

L'image du HK2288 est exempte de bruit vidéo ou grésillement. Enfin, la roue chromatique RVBRVB est gage d'une image dépourvue d'effets arc-en-ciel ou en tout cas, plus discrets que ceux des projecteurs équipés d'une roue 4 segments.

J'ai signalé dans l'introduction que la mise en œuvre d'une puce DLP 0.66” dans le HK2288 en lieu et place de la version DMD de 0.47” épargnait à l'utilisateur la désagréable présence du le cadre lumineux typique à la petite version. Les ingénieurs de Delta Electronics (la maison mère de Vivitek) ont également équipé l'avant du bloc optique d'un système de cache qui vient bloquer toute pollution lumineuse.

 

Contraste et luminosité

 

Les nouveaux vidéoprojecteurs DLP à simulation 4K ne sont pas des champions du contraste et de la profondeur des noirs. Le Vivitek HK2288 ne déroge pas à ce constat et nos mesures viennent le confirmer. Dans la meilleure des configurations, ce nouveau modèle ne dépasse pas les 316/1 donc bien loin des 50 000/1 annoncés.

TEST VIVITEK HK2288

La luminosité est bonne, sans être exceptionnelle. Toujours avec des couleurs bien ajustées, elle vous permettra d'éclairer avec 16 fL un écran de 3m40 avec la lampe en mode de fonctionnement normal. Après le passage en mode économique vous devrez vous limiter à une base d'image de 3m00.

 

 

Colorimétrie

 

En sortie de boîte c'est la sélection "nuit" qui s'approche le plus de la référence rec709 (HDTV). Certes le HK2288 est un modèle 4K qui supporte les signaux HDR-10 mais son espace couleurs ne couvre que 84,1% de la référence du cinéma numérique DCI-P3 et 60,3% du conteneur Rec.2020. Dans ces conditions mieux vaut calibrer l'appareil en rec.709.

 

 

TEST VIVITEK HK2288

CIE nuit vivitek HK22800

 

Les niveaux RVB méritent de légères corrections principalement sur le bleu mais en sortie de boîte il est tout à fait possible de brancher le projecteur et de diffuser un film sans rien retoucher.

 

TEST VIVITEK HK2288

CMS avancé nuit vivitek hk2288

 

Le calibrage fin va être compliqué en raison de l'absence de réglages séparés de Gain et de Bias. La seule option disponible est de retoucher le "blanc" dans le CMS intégré mais il influence l'ensemble de l'échelle de gris et si les niveaux de 50 à 100IRE sont bien réglés, il n'en va pas de même pour les basses lumières de 00 à 50IRE.

Dans ces conditions je vous recommande d'utiliser en SDR le mode "nuit" et en 4K HRD la sélection "détails".

 

TEST VIVITEK HK2288

RVG GAMMA mode nuit vivitek hk2288

Petite précision utile, les mesures de couleurs et de contraste sont prises avec la sonde orientée vers le projecteur et non vers l'écran qui est un modèle technique renforçant le contraste.

 

 

TEST VIVITEK HK2288

TONS CHAIRS HDR10 VIVITEK HK2288

VERDICT SUBJECTIF

En combinant le Vivitek HK2288 avec un écran technique à gain négatif il est possible de compenser la faiblesse du contraste et d'obtenir une image SDR équilibrée avec des couleurs naturelles.

 

TEST VIVITEK HK2288

RED SPARROW 1080P SDR VIVITEK HK2288

Comme vous pouvez le constater sur les images qui suivent le rendu visuel obtenu grâce à la précision de l'image est exceptionnel  tant en 1080P SDR qu'en 4K HDR.

 

TEST VIVITEK HK2288

VIVITEK HK2288 4K HDR

 Si l'image est superbe, le passage d'une résolution à l'autre (SDR/HDR) s'accompagne d'une lenteur de la synchronisation HDMI digne des pires JVC. En clair l'écran noir s'invite à l'image et il faut plusieurs secondes pour que le film arrive enfin à l'écran.

 

CONCLUSION

 

Le premier vidéoprojecteur DLP 4K de Vivitek est une réussite dans le domaine de la précision des couleurs et des détails. Toutefois à 2299€, il arrive un peu tardivement sur le marché français et se retrouve coincé entre les versions 0.66” d' Acer et Optoma, qui pour certaines intègrent des traitements internes plus élaborés (aide à la fluidité, certification ISFccc et accroissement de netteté)  et les modèles "budgets" qui démarrent à 1599€ chez Acer, BenQ ou Viewsonic.

Néanmoins si vous choisissez ce modèle vous bénéficierez d'une précision d'image qui viendra magnifier tous les films haute définition et ultra haute définition que vous lui donnerez à diffuser. Dans cette perspective, je ne peux que vous recommander de le combiner avec un écran technique à gain négatif pour compenser les faiblesses de son niveau de noir.

J'en profite pour remercier Vivitek France pour le prêt de cet appareil.

 

 

 

J'ai apprécié :

  • La colorimétrie en sortie de boîte,

  • Le piqué et la netteté,

  • La fluidité,

  • La qualité de fabrication,

  • La connectique riche,

  • Le Lens-shift vertical.

Je regrette :

  • Le bruit de fonctionnement en mode lampe haut,

  • La lenteur de la synchronisation HDMI, 

  • L'input lag trop élevé, 

  • Le faible contraste.

 

TEST VIVITEK HK2288

VIVITEK HK2288 BLANC

SPÉCIFICATIONS (données constructeur)

 

DLP DC3 0.66 résolution native 2716x1528 simulation 4K par traitement XPR

Lumens ANSI : 2000 Lumens ANSI

Roue chromatique : RVBRVB

Résolution : 3840 x 2160 4K UHD

Format : 16:9

Contraste : 50 000 : 1

Bruit : 35 dB

Durée de vie de la lampe : 5000 heures

Ratio de projection : 1.39-2.09 : 1

Lens shift vertical : décalage 5 %

Connectique (Entrées) : 3 x HDMI, 1 x RS232, 1 x USB type A

Connectique (Sorties) : 1 x Nombre de sorties 3,5 mm Mini Jack 

 

 

 


29 Commentaire(s)

  1. jef_13 dit :

    Merci pour ce test gregory !

    1. Grégory dit :

      Avec plaisir jef. 🙂

  2. general2002 dit :

    Merci pour le test Greg. Au plaisir de te relire.

  3. Duncan dit :

    Thanks. Can you tell us more about how you measure contrast?
    Merci. Pouvez-vous nous en dire plus sur la façon dont vous mesurez le contraste?

    1. Grégory dit :

      Bonjour, je mesure le contraste avec ma sonde orientée vers le projecteur.

      1. Duncan dit :

        Merci. ANSI ou ON – OFF?

  4. Dm27 dit :

    Bonjour Greg,
    Merci pour le test et à Vivitek pour le prêt.
    On retrouve les qualités et les défauts de cette puce DLP 0.67 qui mérite au final une configuration spécifique par rapport à ses caractéristiques pour pouvoir être correctement exploitée ( écran technique, gain négatif, … ) comme tu l’indiques bien dans ton test.
    On retrouve le remarquable “razor charp” DLP ici en 4K.
    Son rapport de projection est me semble t’il plutôt “normal” avec un rapport de zoom qui permet un placement “standard” avec par exemple de 3.47 m min pour 2.5m de base.
    Plus surprenant est l’absence de gain et offset pour la calibration. Vivitek nous avait habitué à plus d’attention sur le sujet ( calibration ).
    Mise à jour firmware ?
    Pourrais tu stp, par la suite mettre les rapports de calibration du mode “dynamique” pour montrer l’impact sur le gamma de ce mode par rapport au mode normal, car il permet normalement plus que doubler la valeur de contraste de cette puce et est en soit pour ainsi dire obligatoire sur les dlp 4K.
    Dommage pour le bruit semble t’il présent.
    Encore merci Greg pour le test et là encore à Vivitek pour le prêt.
    À te lire pour la suite et la dynamique qui t’anime au regard des déjà nombreux tests que tu présentes sur Passion Homecinéma et les nouveaux modèles qui vont arriver.
    Merci également à Jonathan.

    1. Grégory dit :

      Je vais voir ce que je peux faire pour le contraste dynamique mais j’ai un autre projecteur à tester qui arrive aujourd’hui.

  5. Marie P dit :

    Merci pour ce test.
    Pour sauter le pas vers la projection 4k sans se ruiner, apparemment, il vaut mieux mettre quelques centaines d’euros pour ce projecteur équipé d’une puce 0.66 !

  6. Marie P dit :

    …je voulais dire quelques centaines d’euros de plus que le projecteur équipé de puce 0.47.

  7. Olivier dit :

    Bonjour GREG,
    super site que je découvre étant dans le projet d’achat d’un VP !
    Pleins d’informations qui remettent en question mes “premiers choix” ^_^
    Que pourrais tu me conseiller comme VP pour une distance de projection de 6m (oui c’est loin) dans un budget (idéalement) de 1500€? (avec un petit shif lens horizontal)
    Merci de tes conseils et tests au top !

    1. Grégory dit :

      Bonjour Olivier, si tu ne veux pas absolument de la 4K, tu as le Vivitek H1188HD qui rentre dans ton budget et tes critères.

      1. Olivier dit :

        Merci pour ta réponse rapide, mais de ce que j’ai lu pas de Lens shift horizontal
        Et comme il sera à côté de moi, il faut que je trouve un modèle assez silencieux…
        La recherche du Graal continue!

  8. A. Wesker dit :

    Bonjour et merci pour ce test très intéressant ! Je suis le -très- heureux propriétaire ce ce VP depuis quelques mois déjà, et je souhaite préciser que chez moi comme chez pas mal d’autres personnes nombre de problèmes de synchro HDR ont été résolus en utilisant l’entrée HDMI n° 2. Je l’utilise sur un écran technique en salle dédiée, l’image est hallucinante, mon unique reproche est le bruit de fonctionnement s’il se met à faire chaud dans la pièce (venant d’un VP Sony ultra silencieux, la différence est nette).

    1. Grégory dit :

      Merci pour ce retour et le « truc » de l’entrée HDMI.

  9. PHILIPPE dit :

    Bonjour Greg
    Tout d’abord merci pour la qualité de ton site et la précision de tes tests.
    J’ai été l’heureux propriétaire d’un vivitek 1080, puis 1188. Tout naturellement après que mon 1188 ai rendu l’âme (et un peu dessus du sav de vivitek) je souhaitais m’orienter vers le 2288. On le trouve aujourd’hui à 1500 euros.
    Au vu de tes tests je suis très tenté par les derniers BENQ, voir un optoma mais au final compte tenu de l’éloignement de mon projecteur 7.5m pour une base d’écran de 3.5m je ne trouve guère que le Vivitek dans cette gamme de prix (moins de 1600 euros). La lenteur de synchro du HDMI est inhérente à la marque , elle m’agaçait déjà sur le 1188. Par contre j’ai toujours été bluffé par le piqué de l’image.
    Bref peux tu me confirmer que pour ces conditions de projection le vivitek 2288 est aujourd’hui le modèle qui me conviendrait le mieux ? Je compte le coupler à un zapiti SE AK HDR… L’avis d’heureux possesseurs du modèle m’aiderait beaucoup….

    Précision : je n’utilise par d’écran technique mon mur “blanc” étant incurvé.

    Encore bravo pour ton travail.

    1. Grégory dit :

      Bonjour Philippe, mis a part le piqué je ne te recommande pas du tout le HK2288.

      1. PHILIPPE dit :

        Du coup quel VP “fond de salle” me recommandes tu. J’ai besoin d’un réglage des trapèzes pour atténuer la courbe de mon mur ….

        1. Grégory dit :

          Les Epson TW7400 et TW9400 ont une large plage de positionnement.

          1. Philippe dit :

            Merci Greg pour tes conseils.
            Dans la mesure où je n’ai pas de salle dédiée et que je projette sur un mur blanc à 7,5m de distance pour une base d’image de 3,5m (très satisfait jusqu’ici par le vivitek 1188 dans le noir complet) j’hésite désormais à moins de 2000 euros entre les Epson 7100 et 7400 et si je casse la tirelire à plus de 2000 euros entre l’epson 9400 et l’optoma UHD 65…..Noel approche il va falloir que je me décide .

          2. Grégory dit :

            Sur un mur blanc aucun intérêt de prendre un projecteur à haut contraste, le TW7400 suffira.

  10. Philippe dit :

    A 1490 euros j’hésite encore avec les epson 7000/7100 . Leur gros point fort une luminosité qui rend possible la projection en journée ( bien pratique les soirées d’été) alors que les Vivitek ont besoin d’une forte obscurité . J’ai besoin de la correction de trapèzes donc out l’acer M550 et les Benq 1720 et 2700 ont une focale trop courte… Je trouvais l’image du vivitek 1188 déjà superbe et me dis que celle du 2288 ne peut être que meilleure avec la netteté du DLP. Seul problème de la gamme Vivitek , le temps de synchronisation de la prise hdmi qui a fini par lâcher après 4ans sur mon 1188 … Bref à ce tarif le 2288 me paraît mal grès tout une bonne affaire … Y a t.il d’heureux possesseurs qui peuvent confirmer ?

  11. PHILIPPE dit :

    A.WESKER es tu toujours satisfait de ton 2288 ? Utilises tu un câble HDMI de grande longueur ?

  12. Philippe dit :

    J’ai finalement craqué pour le 2288 et ne le regrette pas. Je ne suis pas un puriste , projette sur un mur blanc pour une image de 3,5 m de base . Même si j’ai beaucoup hésité avec les derniers Epson au final je suis resté fidèle à vivitek après avoir possédé le 1085 et le 1188.Tout d’abord l’appareil est beau et respire la qualité (9kg quand même) c.est important quand il trône dans un salon. L’image est d’une finesse exceptionnelle notamment avec une source 4K , box SFR et PS4 dans mon cas . Les modes film, night et day sont déjà très bien réglés d’usine pour un utilisateur moyen. Je me suis amusé à appliquer les étalonnages d’un test anglais et effectivement on peu facilement encore améliorer les couleurs. En mode eco le VP est très silencieux. A ma grande surprise la synchronisation Hdmi est plus rapide qu’avec le 1188 et je n’ai aucun problème de signal avec un câble hdmi « classique » de 10m de long. Bref pour 1350 euros j’estime que le Vivitek est une belle alternative aux Benq/ Acer et Epson .

    1. Grégory dit :

      3m50 de base avec le vivitek sur un mur blanc ? J’espère que tu es en mode lampe haut parce que ça dépasse ses capacités.

      1. PHILIPPE dit :

        Non le soir toutes lumière éteintes ça passe très bien. En revanche ce n’est pas un projecteur à utiliser en journée dans une salle non dédié, mais je ne m’en sers que le soir… Cela étant je n’ai pas vraiment de comparaison , l’Epson tw7100 ferait sans doute mieux (notamment en journée) mais au final je suis satisfait….Même en 1080p j’observe une nette amélioration par rapport au 1188.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires


Catégories

ActualitésNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles