Test Optoma HD29 Darbee : l’avis de Grégory

Test Optoma HD29 Darbee

Ce vidéoprojecteur home cinéma DLP 1080P  est le 3ème modèle du constructeur à intégrer directement le traitement vidéo Darbee Visual après le HD28Darbee et le GT1080Darbee . Tout en sachant que d’autres constructeurs ont déjà envisagé l’intégration de cette option dans leurs modèles, pour le moment seul Optoma l’a réalisé et dispose donc de l’exclusivité dans ce domaine. Le HD29Darbee est  commercialisé au tarif public recommandé de 749€ ; à ce prix il se positionne en concurrent direct des BenQ W1090 ou Viewsonic PX725HD. Nous allons voir s’il est en mesure de faire frissonner ces champions du home cinéma à petit prix.

 

PRESENTATION

Appareil polyvalent destiné au jeux vidéo et au cinéma à domicile, le HD29Darbee est un projecteur livré dans un coque entièrement blanche. Si ses petites dimensions (298x230x96,5 pour un poids de 2,38 kg) ne lui permettent pas de rentrer dans la catégorie des mini-projecteurs, il n’est vraiment pas encombrant.

 

Test Optoma HD29Darbee

OPTOMA HD29 darbee

À 749€ (son prix actuel, il a été lancé à 849€), son équipement est bien évidemment des plus sommaires, donc pas de déplacement mécanique du bloc optique (lens-shift) ni de motorisation de l’optique et pas d’interpolation d’images. Le zoom et la mise au point sont entièrement manuels et, petite particularité mesquine (même à ce prix), aucun cache n’est offert pour venir protéger le verre de l’optique quand le projecteur est à l’arrêt. Bref c’est service minimum au niveau de l’équipement.

Pour obtenir une image de 2 mètres de base, il vous faudra un recul compris entre 3m00 et 3m25 et ces distances passent à 3m70 et 4m05 pour 2m50 de base.Le HD29Darbee est un vidéoprojecteur DLP HD Ready compatible 3D Ready. Bonne nouvelle pour les amateurs de home cinéma respectueux de la précision colorimétrique, il est équipé d’une roue chromatique RVBRVB qui doit lui permettre de coller aux références rec.709 (HDTV). Sa luminosité est annoncée à 3200 lumens, pour un contraste de 30 000:1. La durée de vie de sa lampe est évaluée à 8000 heures (dynamique), 6000h pour la lampe en configuration économique et 5000h pour la puissance lumineuse maximum.

Il est également certifié ISFccc et dispose des menus cachés permettant à un professionnel du calibrage de sauvegarder ses réglages dans 2 mémoires dédiées. Son panneau de connectique comprend deux prises HDMI dont une compatible MHL pour connecter directement un smartphone ou une tablette numérique. Ses dimensions et son poids plume rendent tout à fait possible une utilisation nomade d’autant qu’un haut-parleur intégré dispense de le connecter à une installation sonore externe.

Test Optoma HD29Darbee

Connectique Optoma HD29Darbee

La télécommande est semblable à la plupart des modèles de la marque. Je l'apprécie pour sa forme ergonomique, son bon rayon d’action et son éclairage bleu bien pratique en cours de projection.

Test Optoma HD29Darebee

Télécommande Optoma HD29 Darbee

Mais c’est surtout l’intégration du traitement Visual Darbee qui va intéresser nos lecteurs. Ce traitement vidéo vient donner un coup de punch aux détails d’une image en travaillant sur la luminance de chaque pixels et en les rendant soit plus sombres, soit plus lumineux. Le contraste des détails est ainsi renforcé, ce qui entraîne une augmentation de l’effet de netteté. Ce traitement vidéo n’est nullement un scaler qui va travailler sur la résolution d’une image et il n’a aucune influence sur la colorimétrie.

MENUS

Présentés sous la forme de vignette carrée, les menus Optoma ne bougent pas d’une génération à l’autre. Les ajustements de la colorimétrie réalisés en usine sont dénommés de la manière suivante : « cinéma, couleur, jeu, référence, lumineux, 3D », plus une mémoire utilisateur et 2 menus ISF cachés. Le HD29Darbee dispose en outils de réglages de la colorimétrie d’un ajustement séparé des niveaux de gris. Petit souci même en déplaçant l’affichage sur les bords de l’écran, les réglages de Gain et de Bias reviennent systématiquement se placer en plein centre de l’image et donc pile dans le champ de mesures de la sonde, ce qui rend toute tentative de calibrage problématique.

Un Color Management System (CMS) intervenant sur les 3 dimensions du gamut est également présent. Pour le gamma il faudra vous contenter de 8 configurations ajustées en usine. Une petite option notable tout autant que sympathique et qui porte le doux nom « d’expérience de jeu améliorée » est destinée à réduire le niveau d’input lag au profit des amateurs de jeux en ligne. Le constructeur annonce un retard d’affichage limité à 16 ms. (tout comme pour le GT1080Darbee), ce qui est excellent pour un vidéoprojecteur.

L’accès au mode Darbee se fait via le menu image et il présente les 3 niveaux classiques : haute-définition « High-def » prévu pour les sources Blu-ray et HDTV, jeu « gaming » qui accentue l’effet 3D et permet de bien détacher les plans d’une image (comme son nom l’indique il est destiné aux jeux vidéos) et enfin celui qui a le plus d’impact visuel, le mode « full pop » qui est conçu pour les programmes de basse qualité.

Test Optoma HD29Darbee

Comparaison action darbee james bond spectre Optoma HD29Darbee, mode Full Pop activé et désactivé

VERDICT TECHNIQUE

 

Bruit de fonctionnement :

La conception ouverte sur l’avant pour le refroidissement de la lampe de la coque du HD29 a deux conséquences néfastes pour une bonne expérience home cinéma. La première est liée au bruit de rotation du ventilateur qui n’est pas contenu dans les entrailles de l’appareil : ainsi j'ai mesuré 34 db avec la lampe en position économique et 40 dB à pleine puissance. Second défaut, une fuite importante de lumière qui est distrayante lorsque le noir complet est fait ; ce n’est pas idéal en home cinéma vous en conviendrez avez nous.

Piqué et netteté :

Le bloc optique équipant le HD29Darbee est plutôt de bonne qualité et aide à donner une excellente impression de précision. Mes mires de netteté 1080p Burosch sont plutôt épargnées par les aberrations chromatiques et nous sommes ici dans un des points forts de ce HD29.

Test Optoma HD29Darbee

Mire de netteté Optoma HD29Darbee

Fluidité :

Les signaux 1080P24 pris en charge par le nouveau vidéoprojecteur DLP Optoma ne sont pas exempts de ralentissements dans les travellings. La présence de ce phénomène qu’on appelle judder, ne peut pas être atténuée par une aide à la fluidité (interpolation d’images). Néanmoins, malgré cette absence, le HD29 s’en tire honorablement avec des déformations qui restent limitées.

Overscan/Bruit vidéo/Uniformité/AEC :

Pour la partie évaluation du « cropping », l’absence ou non d’un rognage d’une partie de l’image par le projecteur, ma mire de test Burosch présente bien tous les symboles qu’elle doit afficher. Autre bon point, le bruit vidéo est absent et l’image lisse même après activation du Brillant Color (attention toutefois à vous limiter à un maximum de + 4). L’uniformité de l’image est également exempte de reproches puisque ma mire de gris ne présente pas de traces de dérives colorées. Enfin, pour en terminer avec les effets indésirables, signalons que l’utilisation d’une roue chromatique RVBRVB rend les effets arc-en-ciel très discrets.

 

Test Optoma HD29Darbee

Overscan Optoma HD29 Darbee

Input lag :

Sans activer l’option visant à réduire le niveau de lag, j'obtiens déjà une très bonne mesure de 33,4 ms ; la plupart des vidéoprojecteurs que j'ai testé n’arrivent pas à atteindre ce niveau (sauf ViewSonic). En passant en mode « expérience de jeu améliorée », notre mesure d’input lag est réduite à 16,8 msec. Cette particularité rend le HD29Darbee particulièrement intéressant pour les hard-core Gamers qui souhaitent s’adonner à leurs parties de frags multi-joueurs sur de très grands écrans.

Colorimétrie et gamma :

Avant de nous intéresser à mes mesures de contraste et de luminosité, nous allons examiner la colorimétrie de cet Optoma HD29Darbee pour déterminer si ses promesses de coller aux valeurs du rec.709 sont tenues. J'ai donc mesuré les 5 modes usine « cinéma, couleur, jeu, référence et lumineux ». 4 d’entre eux ne sont pas utilisables en l’état en raison principalement de réglages de gamma totalement inadaptés en home cinéma. Il n’en va pas de même pour le mode “référence” qui porte bien son nom.

Test Optoma HD29Darbee

CIE référence Optoma HD29Darbee

Gamut, niveaux RVB et gamma : les niveaux de correspondances vis-à-vis des valeurs recherchées sont tels que pour cette sélection, aucun calibrage de l’image n’est nécessaire.

 

Test Optoma HD29 Darbee

RVB Gamma mode référence Optoma HD29Darbee

 

C’est une très bonne nouvelle pour l’utilisateur final qui n’a qu’à brancher sa source sur le projecteur et sélectionner le mode « référence » pour profiter de son film. Là encore, j'ai retrouvé des performances similaires à celles du GT1080Darbee.

Contraste et luminosité : 

Si la fidélité colorimétrique de la sélection « référence » est à souligner, elle ne s’accompagne pas d’un rapport de contraste exceptionnel. Le contraste séquentiel de l’Optoma HD29darbee plafonne (avec des couleurs justes) à un tout petit 777/1 pour une puissance lumineuse de 763 lumens avec la lampe à puissance maximale. En mode économique, la luminosité s’abaisse à 603 lumens.

Tout ceci va limiter l’utilisation du HD29Darbee à des tailles d’écran inférieures à 2m80 avec la lampe à pleine puissance et 2m50 avec la lampe en position économique. Le contraste dynamique est parfaitement utilisable sans trop d’effets indésirables mais cette modulation de la puissance de la lampe en fonction du contenu de la scène ne fera pas bondir drastiquement le niveau des noirs.

 

Test Optoma HD29Darbee

Contraste et luminosité Optoma HD29 Darbee

 

 

VERDICT SUBJECTIF

 

J'ai utilisé plusieurs extraits des Blu-ray suivants pour évaluer l’Optoma HD29Darbee : Sicario, Alien Covenant (import US) et Spectre. Plusieurs aspects caractérisent l’image de l’Optoma HD29Darbee. La première, et c’est une qualité, est sa précision. Les scènes de jours Full HD sont reproduites avec détails et netteté, caractéristiques typiques de l’image des vidéoprojecteurs DLP. Dans sa sélection « référence », les tons chairs sont superbement restitués ainsi que les blancs. Mais la contrepartie de cette précision colorimétrique est une image dépourvue de dynamique. Les 3200 lumens annoncés par le constructeur ne sont pas au rendez-vous avec une image qui respecte les références rec.709 (HDTV).

 

Test Optoma HD29Darbee

Alien covenant Optoma HD29Darbee

 

J'apprécie toutefois la qualité des réglages de couleurs dès la sortie de boîte et le HD29Darbee permet à son utilisateur de tout de suite profiter de son film sans avoir à effectuer une multitude de réglages.

 

CONCLUSION

Présenté comme un appareil polyvalent, l'Optoma respecte à la lettre cette mise en avant du constructeur. Si son input lag très bas associé au traitement Visual Darbee semble le destiner principalement aux amoureux de jeux, la précision de son image associée à des couleurs qui respectent le choix du réalisateur du film le rendent également intéressant pour les cinéphiles amoureux de la grande image à domicile. Son petit prix ne gâche rien et vous permet de bénéficier du traitement Darbee sans avoir à acheter un boîtier externe. Donc ne passez pas à côté de ce modèle versatile.

 

Test Optoma HD29Darbee

Optoma HD29Darbee

J'ai apprécié :

– Le traitement Darbee intégré,
– La précision de l’image,
– L’input lag très bas,
– Une colorimétrie bien ajustée en sortie de boîte.

Je regrette :

– Un contraste médiocre,
– Une image qui manque de dynamique,
– L’absence de Lens-shift et de cache pour le bloc optique,
– Les fuites de lumière vers l’avant.

 

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (données constructeur)

Technologie d’affichage Puce 0.65” 1080p DC3 DMD DLP® Technologie par Texas Instruments

Résolution 1080p 1920 x 1080

Luminosité 1 (mode Lumineux) 3200 ANSI Lumens

Contraste 30 000:1

Durée de vie de la lampe2 Dynamic/Eco/Bright 8000/6000/5000 (hrs)

Rapport de projection 3 1.48 – 1.62:1

Type de zoom 1.1x

Manuel Connecteurs (Entrées/Sorties) 2x HDMI (1.4a 3D support) + MHL v2.1, Audio Out 3.5mm, Relais 12V, 3D-Sync, USB-A Power (1A) Haut-parleur (Watts) 10

Correction Trapézoïdale ± 40° Verticale

Poids (kg) 2.38

Dimensions (LxPxH) (mm) 298 x 230 x 96.5

Ratio 16:9 Natif, Compatible 4:3

Offset 116%

Taille image projetée 0.71 – 7.75m (27.88″ – 305.3″)

Diagonale 16:9

Distance de projection 1 – 10m Optique F/2.5~2.67; f=21.86~24mm

Uniformité 80%

Résolution Maximum Full HD 1920 x 1080 

Compatibilité 3D Side-by-Side:1080i50 / 60, 720p50 / 60 Frame-pack: 1080p24, 720p50 / 60 Over-Under: 1080p24, 720p50 / 60


9 Commentaire(s)

  1. Frank dit :

    I look forward to your review on the new Optoma HD27HDR (that does 4K HDR inputs and can process HDR and downscales 4K to 1080p) and the international version of Xgimi H2 (confirmation on HDCP2.2 is appreciated)! It’ll be interesting to see how they measure up as they do the same thing. Thanks again for all of your hard work!

    1. Grégory dit :

      Hi Franck, if Optoma provide me the HD27HDR no problem at all ! 😉

  2. François dit :

    Bonjour Grégory !
    Désirant acquérir un vidéoprojecteur 4k HDR 3d avec un input lag réduit (ça en fait des critères avec un budget de 1000 euros), mon choix se portait sur le BenQ w1700 ou le tk800. Mais après les avoir vu tourner en 1080p (uniquement), j’ai trouvé que l’image était certes belle (hormis ce fameux cadre) mais manquait de profondeur. Aussi je me demandais si avec un écran technique gris, je pourrait être satisfait (en 4k HDR ça doit être autre chose?!)..ou si je devais pour mon budget plutôt regarder vers un processus Darbee à 1080p uniquement afin d’avoir l’effet recherché..(peut être le Darbee 1080gt ou le hd29?)
    Lequel offre la meilleure image en terme de couleur et de profondeur ? Merci pour tous vos excellents tests!!
    Au plaisir de vous lire

    1. Grégory dit :

      François je n’ai qu’un conseil pour le moment, attendez début 2019 et cet odieux cadre lumineux ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

  3. freddy dit :

    Slt juste une petite question simple, j’hesite entre ce modèle et le Viewsonic PX725HD, sachant que le viewsonic n’utilise pas la technologie Darbee, quelle est la meilleure image entre les deux?
    Merci et bonne continuation !

    1. Grégory dit :

      Bonjour Freddy, le Viewsonic est le meilleur choix. Le Darbee ne sert qu’a compenser une optique de moyenne qualité sur l’optoma.

  4. Pierre dit :

    Bonjour, Gregory. Je lis tes excellentes review depuis quelques jours. ALors je sais que l’article pour toi date de deux ans maintenant mais je commente sur celui-ci car ce projo me fait hésiter. Je suis à la recherche d’un bon compromis comme tout le monde HC, netflix et jeux (pas en ligne) mais surtout de la luminosité car j’ai pas le controle total de la lumiere dans mon salon (en journée j’entend)… Tous les avis, test que j’ai pu lire m’oriente vers le benQ w1090. ça te donne une idée de mon budget aussi (environ 700€). Alors vu qu’il est un peu daté le BenQ, a-til un digne successeur dépassant les 3000lumens mais avec beau contraste dans mon budget (d’où ma recherche chez optoma)… A noter que je n’arrive pas à trouver le viewsonic dans cette gamme dont tu vantes tant les mérites. Merci à toi. et longue vie a ton blog.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires


Catégories

ActualitésNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles