TEST BENQ W1700 : l’avis de Grégory

TEST BENQ W1700

La sortie du nouveau vidéoprojecteur du constructeur Taïwanais marque le lancement de toute une gamme d’ appareils DLP compacts, compatibles 4K et HDR grâce à la nouvelle puce DMD de Texas Instrument de 0,47″. Celle-ci simule une image UHD de 3860×2160 à partir d’une résolution native de 2048×1200. Pour vulgariser, chaque pixel de cette puce va être décalé à très grande vitesse 4 fois. C’est le principe de simulation 4k mis en œuvre chez JVC avec son E-shift ou encore chez Epson dans ses LS10500 ou TW9300/TW7300.

Cette astuce technique permet de contenir les prix et de proposer un appareil à moins de 1500€ (1499€ précisément). Nos lecteurs fondaient beaucoup d’espoir sur ce modèle, tout comme nous d’ailleurs, mais les exploits qualitatifs des BenQ W1070, W1090 ou W2000 ne seront pas reproduits dans le premier vidéoprojecteur DLP HDR10 du constructeur. Nous allons vous expliquer pourquoi en détails dans les lignes de ce nouveau banc d’essai PHC.FR.

logo PHC.FR

logo PHC.FR

PRÉSENTATION

Le W1700 est un vidéoprojecteur qui intègre une puce 0.47 de Texas Instrument d’une résolution de 2048×1200. Ce n’est pas un projecteur full hd (1920×1080) mais ce n’est pas non plus un modèle 4K natif comme peuvent l’être les Sony VPL-VW260ES/VW360ES ou VW760ES.
En comparaison avec les BenQ W11000 et X12000, cette puce est de résolution inférieure à la version 0.66 qui simulait une image 4K à partir d’une résolution native de 2716X1528. Dans le cas de la puce 0.67, Texas Instrument a mis au point le traitement XPR qui va dédoubler chaque pixel 2 fois grâce à une vitesse de commutation rapide de la puce (plus de 9000 fois par seconde) permettant à chaque micro miroir de reproduire 2 pixels distincts et uniques par trames. Pour la nouvelle puce 0.47 qui équipe le BenQ W1700, cette opération est réalisée 4 fois.
Pour éviter toute mauvaise compréhension, sur le site du constructeur il est écrit « véritable résolution 4K UHD 8.3 mégapixels » et bien c’est inexact, la résolution native de la puce équipant le BenQ W1700 est de 2048X1200 et pire encore, sa résolution active n’est que de 1920×1080. Nous verrons dans la partie technique ce qu’entraîne visuellement cette caractéristique.

Il s’agit d’un vidéoprojecteur à lampe classique (15 000 heures de vie en mode lampe save) compatible 3D et annoncé avec une luminosité de 2200 lumens et un contraste natif de 10 000:1. Le W1700 bénéficie de l’appellation constructeur “CinematicColor” qui doit garantir des couleurs fidèles au références rec709 dès la sortie de boîte et il est équipé d’une roue chromatique RVBRVB. S’agissant d’un appareil 4K HDR il supporte les signaux UHD et 4K et HDR10.

Il intègre également un haut-parleur pour une utilisation séparée d’un système sonore home cinéma. Fidèle à son habitude, le constructeur a fait certifier son appareil ISFccc et il bénéficie des menus cachés utiles à un professionnel du calibrage pour ajuster finement la colorimétrie de cet appareil.

A noter que s’agissant d’un appareil 4K HDR, nous sommes surpris de la mise en avant de la couverture de 98 % du Gamut HDTV alors qu’il faudrait plutôt tendre à atteindre à minima le DCI-P3. Le BenQ W1700 est disponible chez les revendeurs français au tarif de 1599€ mais en cherchant un petit peu en ligne on peut facilement l’acquérir à moindre coût.

TOUR PHYSIQUE

L’appareil est compact mais tout de même plus imposant qu’un W2000+. C’est surtout en hauteur qu’il se distingue des modèles 1080P. Sa façade grise est éclairée par un cercle doré venant entourer l’optique. Le logo 4K HDR est également présent.

Test BenQ W1700

BenQ W1700 logo

Pour placer correctement votre W1700 dans votre salle vous ne bénéficierez ni de la motorisation de l’objectif, ni d’un Lens-shift. Seule la correction électronique de trapèze et son impact négatif sur la netteté de l’image pourra résoudre les problèmes de géométrie. Une fois correctement positionné, il faudra encore ajuster le zoom et la netteté avec la particularité que les deux molettes qui sont pourtant séparées, doivent être ajustées simultanément, un peu bizarre comme conception.

Le rapport de zoom est de 1.2X et pour projeter une image de 2m50 de base, il vous faudra un recul compris entre 3m65 et 4m40. La télécommande est identique à celle des BenQ W2000/W2000+ et bénéficie d’un éclairage intégré .

La connectique comprend 2 prises HDMI dont une seule est compatible HDCP 2.2, une entrée VGA, 1 entrée audio, 1 sortie audio, 1 mini-USB, 1 RS-232, 1 USB-A et une prise 12v Trigger.

Test BenQ W1700

Connectique BenQ W1700

MENUS

Les réglages de colorimétrie proposés en sortie de boîte sont particulièrement limités : Lumineux, Vivid , cinéma, Sport, et 2 mémoires utilisateurs. Le w1700 dispose des menus ISFccc. Pour régler les couleurs, vous avez toutefois accès à un ajustement séparé des Gain et Bias pour corriger les Kelvins ainsi qu’à un Color Management System pour les 3 dimensions du Gamut. En matière de gamma, aucun éditeur n’est présent mais le constructeur a défini plusieurs valeurs cibles allant de 1.8 à 2.6.

Test BenQ W1700

MENU IMAGE BenQ W1700

Dès que le projecteur détecte un signal 4K, il donne accès à un réglage spécifique de luminosité HDR sur 5 niveaux (un point zéro et 2 points négatifs et positifs). Le menu avancé donne accès aux réglages “CinemaMaster” mais sans aide à la fluidité. Les seules options disponibles sont : “Color Enhancer, Pixel enhancer, couleur chair, DCTI et DCLTI”, des algorithmes qui interviennent sur les couleurs et le contraste.

Test BenQ W1700

Menu cinema master BenQ W1700

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

A 50 centimètres du W1700 nous mesurons 41 dB en mode économique et 47 dB en mode lampe normale. Avec de tels niveaux, le nouveau BenQ ne rentre pas dans la catégorie des appareils discrets.

Netteté/piqué :

Test BenQ W1700

Mire 4K BenQ W1700

Nous ne sommes pas dans les niveaux atteints par un W11000/X12000, toutefois le bloc optique de BenQ démontre, une fois de plus, le savoir faire du constructeur en la matière. Notre mire 4K est reproduite sans trace d’aberrations chromatiques. Au milieu, les résultats sont excellents et le BenQ W1700 malgré une résolution native proche du full hd, réussit à reproduire les plus petits détails de notre mire UHD.

Test BenQ W1700

zoom centre mire 4K BenQ W1700

En examinant les bords de l’image, c’est tout aussi bon et cela démontre bien que le constructeur n’a pas négligé cette partie fondamentale pour la restitution d’une image 4K. Concernant l’accroissement de netteté apportée par le dispositif “CinemaMaster”, nous vous recommandons de vous limiter à des niveaux bas (+ 3 maximum) sous peine de générer un effet de double contours.

Artefact vidéo/overscan :

Par défaut le réglage de cropping est désactivé. Néanmoins la gestion particulière de la nouvelle puce de Texas Instrument a des effets particulièrement déplorables à l’image. Nous l’avons vu en entame, cette nouvelle déclinaison dispose d’une résolution native de 2048×1200, mais l’image projetée n’utilise que 1920×1080 pixels.

Donc la lumière du W1700 éclaire des micros-miroirs répartis sur une surface de 2048 lignes par 1200 points mais seuls 1920 lignes par 1080 points sont occupés par le contenu d’une image. Ce qui fait que 60 pixels de chaque côté de l’image ne contiennent rien mais restent actifs et éclairés !

Le résultat vous l’avez ci-dessous, l’image du W1700 est entourée par un cadre plus lumineux qui vient impacter négativement le contraste. C’est insupportable pour regarder un film dans de bonnes conditions car l’œil est sans arrêt attiré par ce cadre. Gros carton rouge de notre part pour cette caractéristique dont on se passerait bien.

Test BenQ W1700

cadre lumineux BenQ W1700

Fluidité :

Second point faible du W1700 : la fluidité. En l’absence d’interpolation d’images, il est normal d’avoir des effets de ralentissements (judder) dans les travellings mais cela fait bien longtemps que nous n’en avions pas relevé d’un tel niveau. Dans ce cas là aussi, le projection d’un film devient une torture pour les personnes sensibles.

Input lag :

Avec 54.8 msec. de retard mesurés par rapport au signal source, le W1700 ne sera pas le choix idéal pour les Gamers. Les derniers Epson que nous avons testés descendent en-dessous de 40 msec.

Luminosité/contraste :

Si le benQ w1700 atteint bien les 2200 lumens annoncés par le constructeur, c’est uniquement dans le mode “lumineux” qui n’est pas utilisable en home cinéma (vert trop prononcé). Après calibrage, le nouveau vidéoprojecteur atteint 1610 lumens avec la lampe en mode normal. Il est donc en capacité d’éclairer une base d’image de 4m10 en conservant 16 fL. En fonctionnement économique, la luminosité s’abaisse à 1090 lumens, ce qui reste suffisant pour un écran de 3m40. Cette puissance lumineuse est bénéfique pour le rendu HDR.

Test BenQ W1700

Contraste et luminosité benQ W1700 série

Si la luminosité est forte sur le BenQ W1700, il n’en va pas de même pour le contraste natif de ce vidéoprojecteur. Même après calibrage nous ne dépassons pas les 700/1. C’est insuffisant pour un modèle home cinéma à lampe et cela donne une image sans profondeur. Encore une fois, c’est la nouvelle puce de Texas Instrument, la taille de la puce DMD influe sur le contraste, plus elle est petite et plus le contraste est mauvais. Dans ces conditions, nous ne pouvons que vous recommander de choisir un vidéoprojecteur DLP 4K équipé d’une puce 0.67 (Acer M550, VL7860, Optoma UHZ65, etc…).

Colorimétrie/gamma :

Test BenQ W1700

CMS sport BenQ W1700

La colorimétrie SDR est proche des valeurs de références rec709 dans deux modes usine : « cinéma et sport », le second ayant notre préférence. Mais le BenQ W1700 est un vidéoprojecteur 4K HDR, c’est dans la restitution à minima de l’espace couleurs DCI-P3 que nous l’attendions. Hélas, si nos mesures confirment qu’il atteint près de 100% du conteneur rec709, nous ne sommes qu’à 70% du Gamut du cinéma numérique. S’agissant d’un vidéoprojecteur classique équipé d’une lampe au mercure, il n’arrive à restituer que 50% du rec.2020.

Test BenQ W1700

CMS avancé sport BenQ W1700

Le BenQ W1700 en SDR peut être utilisé sans calibrage dès la sortie de boîte, ce n’est pas la même chose avec les signaux HDR pour lesquels la sonde de mesures sera nécessaire, en tenant compte des limitations évoquées ci-dessus. Le Gamut trop restreint pour le DCI-P3 ne permettra pas d’obtenir toute la saturation des couleurs HDR.

Test BenQ W1700

RVB Gamma sport BenQ W1700

IMPRESSIONS SUBJECTIVES ET COMPARAISONS

SDR :

La colorimétrie et le piqué de l’image bénéficient principalement aux programmes SDR. En effet, sur notre modèle de série, l’image est configurée pour respecter la référence rec709, celle des programmes HDTV. Le W1700 offre donc de très belles couleurs, bien naturelles dans les sélections usine, “cinéma et sport“.

Test BenQ W1700

LUCY BenQ W1700

Le piqué est également agréable et vient rehausser l’impression générale de netteté de nos Blu-ray de tests. Ces bons points sont toutefois ternis par le faible contraste natif du W1700 qui aboutit à une image sans profondeur dans les scènes nocturnes, alors que les scènes de jour sont superbes. La comparaison avec un petit DLP à LED comme le Xgimi H1 n’est pas à l’avantage du BenQ. Second point gênant, la mauvaise fluidité dans les travellings. Les mouvements latéraux ou verticaux de l’image sont accompagnés d’un judder prononcé.

Test BenQ W1700

COMPARATIF BENQ W1700 XGIMI H1

Enfin la présence de ce cadre lumineux autour de l’écran vient achever de nous convaincre que BenQ et Texas Instrument doivent travailler à faire disparaître ce défaut visuel particulièrement visible et perturbant.

Test BenQ W1700

Comparatif BenQ W1050S versus BenQ W1700 et pollution lumineuse

 

HDR :

Les images HDR projetées par le nouveau BenQ bénéficient de la bonne puissance lumineuse de l’appareil ainsi que de la possibilité d’ajuster finement la luminosité, mais les couleurs nécessitent un calibrage pour compenser un vert un peu trop prononcé. L'Image qui suit est prise à partir de l’image HDR projetée par le W1700 sur un écran Lusoscreen.

 

Test BenQ W1700

Alien Covenant BenQ W1700

CONCLUSION

Nous avons beaucoup attendu avant de publier ce banc d’essai. En effet, compte tenu des défauts relevés sur un prototype que nous avait envoyé le constructeur, nous avons préféré attendre le modèle définitif pour forger nos conclusions. Hélas elles sont inchangées. Le BenQ W1700 ne trouve pas grâce à nos yeux car il souffre de faiblesses que son prix de lancement contenu n’est pas en mesure de justifier.

Si le principal fautif a été identifié (la nouvelle puce DMD 0.47″), nous n’arrivons pas à comprendre comment les soucis visuels relevés dans ce banc d’essai n’ont pas été décelés en amont au cours de la phase de conception de l’appareil. Le BenQ W1700 entre dans la catégorie des appareils que nous vous déconseillons d’acheter. Nous recommandons au passage à Texas Instrument de revoir sa copie car toutes les déclinaisons de cette puce que nous avons pu voir chez Acer, Optoma ou Viewsonic souffrent des mêmes faiblesses.

Proposé un appareil 4K HDR à moins de 1500€ n'excuse pas les défauts visuels qui viennent gâcher le spectacle du film projeté. L'image délivrée par le BenQ W1700 souffre d'un faible contraste, d'un judder trop prononcé et surtout de ce cadre lumineux généré par les parties inactives de la nouvelle puce de Texas Instrument. Le constructeur ne réitérera pas avec le W1700, les exploits de ses modèles 1080p précédents qui ont marqué le marché de la vidéoprojection home cinéma. Je croise les doigts pour que cette vilaine puce ne soit rapidement un mauvais souvenir.

 

J’ai aimé :

Le piqué
L’aspect du vidéoprojecteur,
Le prix,
Le système sonore intégré,
Les options HDR.

Je regrette :

Le défaut du cadre lumineux entourant l’image,
Le contraste faiblard,
Un Gamut limité au REC709,
Des problèmes de fluidité trop visibles.

CARACTERISTIQUES (données constructeur)

 

Rapport de contraste‎ : 10000:1‎
Luminosité‎ : 2 200 lumens ANSI‎
Rapport de zoom‎ : 1.2X‎
DMD Chip‎ 0.47″‎
Rapport de projection‎ : 1.47 – 1.76 (100″ @ 3.25 m)‎
Projection Size‎ : 60″ ~ 200″ / 300″‎
Décalage de projection‎ : 110%‎
Résolution supportée‎ : VGA (640 x 480) to 4K UHD (3840 x 2160)‎
Poids : 4.2 kg
Projection System‎ : DLP‎
Dimensions (L x H x P)‎ : 353mm x 135mm x 272mm‎
Compatibilité HDTV‎ : 480i, 480p, 576i, 576p, 720p, 1080i, 1080p, 2160p‎
Consommation électrique‎ : 385 W / 330 W /250 W (Max / Normal / Eco)‎
En mode 3D : résolution d’entrée : jusqu’à 1920×1080.
Résolution de sortie : jusqu’à 1920X1080‎
Interface‎
HDMI-1 (HDMI 2.0 et HDCP 2.2) x1
HDMI-2 (HDMI 1.4a et HDCP 1.4) x1
Computer In-1 (D-sub 15 broches, femelle) x1
USB Type A (alimentation 1,5 A) x1
USB Type mini B (service) x1
Audio In (mini jack) x1


49 Commentaire(s)

  1. Ludivinilsliam dit :

    Vous remettez en ligne les tests de votre ancien site ?

    1. Grégory dit :

      Bonjour, oui c’est exactement ça. Je récupère tous mes articles qui étaient publiés ailleurs sans mon autorisation.

      1. ciron dit :

        Oui mais faut changer la date ou préciser que c’est un article ancien ,ça met le doute pour les néophytes qui passent par ici.

  2. Grégory dit :

    Il est de cette année et encore commercialisé donc toujours d’actualité.

  3. Fred dit :

    Salut Greg,

    Est-ce que tu postes sur un forum et si oui, lequel ?

    1. Grégory dit :

      Bonjour Fred, non je ne poste et ne réponds qu’ici.

  4. Pascal dit :

    Bjr , D’accord avec ciron , je pense aussi que ce serait bien de préciser la date des tests que tu as effectué sur ton ancien site , juste pour information parce que je suis moi mm tombé dans le « piège «  puisque j’ai avoir affaire à untout nouveau test de ce projo ! Le fait qu’il soit de cette année , toujours en commercialisation et donc toujours d’actusli, ne change rien à l’affaire ! Merci d’avance Gregory !

    1. Grégory dit :

      Bonjour Pascal, c’est impossible je ne sais tout simplement plus précisément à quelle date je les avais mis en ligne et l’ancien site n’existe plus. La seule règle que je m’impose c’est de ne publier que des tests de projecteurs actuels. Sinon j’ai plus de 100 de mes tests à republier. Donc bonne lecture.

  5. nicolas dit :

    C’est une bonne chose de retrouver les “anciens” tests. J’espère que tu pourras en remettre d’autres car c’est bien dommage de ne plus pouvoir accéder à cette base de données.

  6. Ludivinilsliam dit :

    Est-ce que le fait que votre ancien site ne soit plus accessible depuis presque 2 semaines et que vous ayez récupéré vos anciens tests sont liés ?

  7. René T. dit :

    Bonjour Greg,
    Je viens de découvrir votre site, et je suis sur les fesses par rapport à la qualité de vos compte-rendus, on voit rarement autant de détails dans les revues spécialisées pour amateurs.
    Je n’ai pas votre expérience en matière de qualité d’image diffusée sur tout types d’écran confondus.
    Je cherche un vidéo projecteur susceptible d’afficher du 4K, d’une part parce que je garde mes appareils assez longtemps et que je veux un appareil qui ne va pas être « dépassé » tout de suite… Sans en plus dépenser forcément des kilos d’euros.
    Visiblement vous déconseillez largement ce produit alors que les numériques lui donne 4 étoiles mais annonce qu’il est bruyant… D’autres testeurs approuvent ce VP ou pas…
    Alors vous conseillez par exemple un Optoma UHZ65, il vaut plus de 4000 euros… Soit environ 3 x W1700.
    Mon cochon n’est pas bien gros, alors je pense laisser tomber l’idée de m’acheter une machine qui finalement sera déjà obsolète d’ici moins de 2 ans.
    La bonne image a-t-elle un prix en matière de vidéo projecteur ? Si oui, lequel ?

    1. Grégory dit :

      Merci René. 🙂

      Pour du 4K de qualité sans cadre lumineux en DLP il faut aller chercher du côté de l’Acer V7850 qu’on peut trouver à moins de 2000€ maintenant. Avantages : Puce DLP 0.66 donc pas de cadre lumineux, roue chromatique RVBRVB, interpolation d’images. Pour le reste sur le BenQ W1700 je me demande comment en ayant un tant soit peu d’honnêteté intellectuelle on peut donner un prix EISA à un projecteur qui conjugue tous les défauts relevés dans mon test.

      1. René T. dit :

        Merci Greg.
        En effet, vu que ce produit a été obtenu l’EISA Award je pensais que c’était un bon produit.
        Pour l’instant j’ai eu l’occasion de le voir fonctionner sur un disque de démo chez un revendeur à côté de chez moi, mais en HD seulement… Dans le noir presque total, je n’ai pas vu de gros défaut, mais je ne suis pas un spécialiste.
        Il n’avait pas de lecteur 4K dans la salle, c’est sans doute tout dire… ou rien dire, qui sait.
        La personne qui m’a accueilli semblait connaître son sujet, mais comment expliquer dans un auditorium orienté home-cinéma que ce genre de platine soit absente ?

        Pour l’instant, j’ai décidé d’attendre un peu de voir l’évolution des performances et des tarifs, et puis nos chers constructeurs et fournisseurs de support semblent ne pas manquer d’imagination pour nous sortir de nouveaux standards… En quelques années nous sommes passés du Secam, à la HD, Full-HD, HRD et 4K, sans parler des standards de diffusion du son où là encore il y a pléthore de standards, ou des standards HDMI toujours en évolution. Pour un vieille hifiste des années 70 comme moi, j’avoue être un peu perdu.

  8. lio dit :

    Je viens de découvrir cela MDR ( EISA AWARD LE 1700) de qui se moque t’on!!! et c’est sensé être des pro qui juge ça!!!! .Combien dans la 3ème poches ? du grand n’imp.

    1. Grégory dit :

      Je partage ton avis, je me demande sur quels critères ils donnent cette récompense et si au moins ils ont réellement testé le projecteur. 🙁

  9. Nico dit :

    Salut Greg
    Perso je trouve que tu es un.peu méchant avec ton avis sur la.fluidite du benq w1700?
    Ton resultat input lag stp du w1700?
    Merci
    Nico

    1. Grégory dit :

      Il est dans le test Nico.

  10. Durand dit :

    Bonjour Greg,

    je recherche un vidéo projecteur et votre expertise m’intéresse.
    grossièrement j’ai un budget autour de 1300€.
    je souhaite regarder films et matchs de foot.
    j’ai un écran 240*180.

    quel appareil me conseillez vous?

    Merci

    1. Alex dit :

      Bonjour Greg,

      # Disclaimer
      Désolé si ce n’est pas l’endroit, je ne trouvais pas de rubrique “contact” ^^

      # La question
      Je cherche à m’équiper d’un projecteur pour une utilisation régulière (2h par jour).
      Je projette sur un mur peint (USF hors course).
      Le projecteur n’a pas vocation à être transporté.
      Le positionnement n’est pas problématique (Lens shift optionnel).
      Il n’est pas possible d’occulter totalement la lumière du jour dans la pièce mais celle-ci reste acceptable (expo est + voilage) donc la luminosité doit être bonne.
      Je possède déjà de l’équipement média (Nvdia Shield, ampli audio/vidéo custom opensource) donc feature “smart” peu utiles.
      Je possède déjà des enceintes donc enceintes intégrées inutiles.
      Le budget est compris entre 700 et 1200€ en fonction du rapport qualité / feature / prix.

      À l’heure actuelle, j’ai shortlisté plusieurs modèle à LED que tu as testé :
      – xgimi h2 (h1 n’étant plus worth après baisse de prix)
      – xiaomi TYY01ZM
      – Optoma hl10

      Moi choix se porte pour le moment sur le xgimi h2 en raison de la durée de vie, qualité globale et du prix.

      Cependant, j’ai le sentiment de payer pour des features smart et une enceinte inutile. As-tu d’autres modèles comparable en tête proposant de meilleurs features vidéo / connectique / etc? Je suis ouvert aux projecteurs lampe.

      Merci beaucoup !

      Alex

      1. Grégory dit :

        Bonjour Alex, tu peux déjà rayer de ta liste le Xiaomi et l’Optoma qui sur le simple critère de la qualité d’image ne supportent pas la comparaison avec le H2.

        Je devrais bientôt pouvoir tester le JmGO N7, ce modèle :

        http://www.passionhomecinema.fr/blog/index.php/11/12/2018/jmgo-j7-dlp-1080p-led-haute-puissance/

        Pour ton budget en LED, je ne vois pas d’autres alternatives capables de concurrencer le H2.

        1. Alex dit :

          Merci pour la réponse rapide (;

          Bon je vois que je n’étais pas trop à côté de la plaque ^^

          J’attend le duel jmGO N7 et xgimi H2 avec impatience pour déterminer le finaliste (;

          Bon courage !

          Alex

          1. Grégory dit :

            Le test du N7 sera sûrement moins rapide que ma réponse. 😉

  11. laurent dit :

    bonjour je regarde que des films d action en home cinema et quelle que 3d sur un ecran de 3 m de diagonal j ai un video benq w1090 j aurrai voulu une plus belle image j etait sur le benq 1700 mais vu l essais il me parais pas si bien j ai un budjet de 1600e a peu pres pouvez vous me conseiller 2 ou 3 video qui pourrai me convenir?plu ou moin cher je regarde les films en hd es ce que je peu avoir une image qui rapproche le 4k? a l ecran.

    1. Grégory dit :

      Aucun pour le moment Laurent, les modèles 4K DLP qui font 3D ont tous la puce 0.47 avec le cadre lumineux. Il faut attendre l’année prochaine et l’arrivée du BenQ W2700.

      1. laurent dit :

        bonjour Gregory je vais donc attendre que vous recevez le benq w 2700 .sinon j ai un lecteur blu ray oppo 103 si j en trouve un autre un oppo 105 ou un oppo 203 4k es que avec le benq w 2700 je vais avoir encore une plus belle image ?es ce que les lecteurs retransmettent les images 1080 en image 4k? ou sa sert a rien de changer de lecteur blue ray merci. ou vous avez des lecteurs a me proposer merci

        1. laurent dit :

          bonjour vous pouvez me renseignez gregory voir si dessus merci

  12. Grégory dit :

    On va déjà attendre la sortie du W2700 non ?

  13. David dit :

    Bonjour Grégory,

    On m’a offert le Benq w1700. Bien que ton test soit peu concluant, c’est mon premier alors je m’en accommoderais..
    Par contre j’en voulais savoir s’il était possible de le fixer au plafond ? Et quel support est compatible? J’ai pas mal fouillé sur le net et pas plus d’informations.

    Merci d’avance pour ton aide.

  14. David dit :

    Bonjour Grégory,

    Peux tu m’apporter un exemple réponse pour la fixation?

    Merci pour tes conseils.

  15. Dufrenne dit :

    J’ai un benq w1700 depuis décembre 2018.j’en suis déjà à 3 pannes et remplacement d’appareil.je vais peut être obtenir un avoir de mon revendeur pour obtenir un nouveau video projecteur pour remplacer cette daube.
    Que me conseilles tu dans un budget max de 1600 euros

  16. Fabio dit :

    Bonjour,

    J’ai un ‘vieux’ projecteur THX/ISF JVC DILA-X75R que j’avais payé plus de 6000 Euros il y a 7 ans.
    Ce projecteur était l’un des premiers à faire de l’interpolation pour simuler la 4K. Le contraste pour l’époque était au top mais il n’acceptait que le 1080P en entrée.

    J’ai pour projet de le changer pour un modèle plus récent en dessous de 2000€ mais vu le choix pour une salle dédiée dans cette gamme de prix je suis un peu pommé.

    J’ai bien lu tous les avis plutôt négatifs du BENQ W1700 mais Amazon proposait une deuxième main avec Garantie 2 ans pour 640€ je l’ai donc commandé en me disant que je ne perdrais pas grand chose d’essayer.

    Je dois dire que je suis assez surpris, ce projecteur n’est pas ridicule comparé à mon ‘vieux’ projo’. En terme de détails, de pèche et même de contraste je le trouve même meilleur. les seules vrais défauts que je lui trouve sont les difficultés de placement et le bruit.

    Du coup je me dis que si vous trouviez ce projecteur pas terrible, à mes yeux le Xiaomi Mijia ALPD3.0 avec son DOUBLE GOLD AWARD PHC.FR doit être vraiment extraordinaire du coup.

    Qu’en pensez-vous ? Vous avez eu les deux en main ?

    1. Grégory dit :

      Bonjour Fabio et bien je préfère largement le Xiaomi Mijia ALPD3.0 aux BenQ W1700 et W1720. Surtout que le W1700 a en prime un cadre lumineux, première génération donc plus large que celui du W1720.

      1. Fabio dit :

        Grégory quel boulot de dingue les tests que tu réalises !! C’est énorme ! Mille mercis d’éclairer nos lanternes dans cette jungle de projo.

        Du coup en attendant de voir descendre le prix des ‘vrais 4K’ laser tu me conseilles celui-ci ?

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires


Catégories

ActualitésNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles