Test Dangbei Mars Pro 4K

Laser un jour, laser toujours. Après le test du ChiQ B7U à ultra courte focale, il est temps de revenir dans le giron des modèles plus classiques après la réception en exclusivité du Dangbei Mars Pro 4K, un DLP 4K XPR x4 avec source laser.

C’est le premier modèle de cette marque que je teste. En effet, elle était peu connue et exclusivement dédiée au marché intérieur chinois. Mais la sortie de la version internationale du Mars Pro 4K change la donne et avec son prix de 1500€ il entre en concurrence avec le Xgimi Horizon Pro positionné à 1699€. LED ou laser, qui donc va sortir vainqueur de cette confrontation chinoise ? Il sera répondu à cette question dans la conclusion de ce nouveau banc d’essai.

De quoi s’agit-il ?

Dangbei X3
Dangbei X3

Ce modèle cubique est un concurrent direct du Xgimi Horizon Pro 4K. Mais alors que ce dernier est pourvu de LED, Dangbei a équipé son appareil d'une source lumineuse laser ALPD annoncée avec une luminosité de 3200 lumens !

Le Mars Pro 4K intègre la nouvelle puce DMD 0,47 de Texas Instruments (DLP471TPFQQ) qui permet, à partir d'une résolution native 1920×1080, d'afficher tous les éléments d'une image UHD (3840×2160) de manière séparée mais à une vitesse telle que l’œil humain ne perçoit pas l'opération. Elle est conçue pour abaisser le niveau d'input lag et Dangbei annonce que son mode Gaming réduit le retard à 20 ms.

C'est avant tout un projecteur home cinéma disposant de l'interpolation d'images pour réduire toute trace de judder. Il est compatible 4K HDR-10 et HLG puis supporte les signaux 3D DLP-Link.

Projecteur intelligent, il fonctionne sous un OS Androïd 9.0.

Le projecteur Dangbei est commercialisé dans le monde entier. Ses menus sont traduits dans la plupart des langues les plus usitées sur la planète dont le français et l’appareil est livré avec un mode d’emploi également traduit.

Le Dangbei Mars Pro 4K est maintenant disponible chez notre partenaire Banggood à 1465€ avec le coupon de réduction BGDBMPFPK (c'est ici que ça se passe : cliquez sur le lien)*.

Tour physique

Ce format n’est pas sans rappeler les cubes Horizon. Mais là où le gris est la couleur dominante chez Xgimi, Dangbei fait le choix du noir. C'est d'ailleurs un bon concept pour éviter les reflets, n'en déplaise aux adeptes des boitiers blancs davantage "déco". Côté gabarit il présente les mensurations suivantes: Longueur 246, largeur 209 et hauteur 173 mm pour un poids de 4,6 kg. La partie supérieure est constituée d'une seule pièce de verre à nano revêtement. Elle intègre un unique bouton tactile pour allumer et éteindre l'appareil. Sous l’engin un pas de vis de type photo permet de fixer le projecteur sur un trépied, mais il a intérêt à être costaud.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Dangbei Pro 4K en action

Son bloc optique est entièrement abrité par une protection en verre. L'objectif offre un rapport de projection de 1:27:1 avec une gestion électrique et automatisée du focus. Vous trouverez ci-dessus une photo des distances de projection et des tailles d’images correspondantes.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Rapport distance taille écran

Comme les derniers Xgimi, il détecte les obstacles éventuels et adapte automatiquement la taille et le format de l'image avec une correction de trapèze gonflée aux hormones.

Solution audiovisuelle autonome, il est équipé d'un système sonore compatible Dolby Audio et DTS de 2×10W. Son panneau de connectique comprend : 2 prises USB 2.0, 2 prises HDMI 2.0b dont une eARC, 1 prise casque, 1 SPDIF et 1 RJ45. Pour les liaisons sans fil, il intègre le Wifi et le Bluetooth. Grâce à cette dernière liaison il peut également être utilisé comme enceinte externe.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Connectique Dangbei Pro 4K

Sa télécommande Bluetooth est pourvue d’une souris gestuelle devant permettre de circuler dans les menus d’applications comme Netflix par exemple. Elle ne dispose pas d’un éclairage.

Menus

Avec son OS basé sous Androïd, nous sommes en terrain connu avec ce genre de configuration typique d’un appareil tout en un. Le hic avec le Dangbei est que pour bénéficier du magasin d’applications puis des principales interfaces smartTV, par exemple de Netflix, c'est débrouille-toi François à savoir rechercher et télécharger des applications puis les installer soi-même.


Le mode opératoire est décrit dans la partie communauté disponible dans le menu accueil... mais en anglais, tant pis pour ceux qui n'aiment ni la prof d'anglais ni les traducteurs.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Menu accueil Dangbei Pro 4

Il faudra expliquer aux concepteurs de Dangbei que s’ils veulent sérieusement concurrencer Xgimi sur cette partie et d'une façon générale les diffuseurs tout-en-un il serait de bon ton de fournir l’appareil avec toutes les options déjà installées. Autre point énervant et qui du coup oblige aussi à recourir à un biais externe, le lecteur médias incorporé est réellement médiocre. Donc, mon conseil pour palier à ces deux faiblesses, munissez vous d’un boîtier média Xiaomi 4K avec prise USB et reliez-le en HDMI au projecteur, c'est une manière de combler en DIY le vide laissé par Dangbei.

Quant aux menus, ils couronnent cette mauvaise impression laissée par la partie smartTV de ce Mars Pro 4K. On a en effet droit à des vignettes verticales rectangulaires blanches sans fioritures et avec quelques approximations dans la traduction.

Les différentes configurations d’image ajustées en usine sont listées de la manière suivante: « standard, ajustement de l’image AI, brilliant, film, jeu et utilisateur ». La sélection « ajustement de l’image AI » est intéressante car elle correspond à un mode automatique de calibrage plutôt efficace. Il se révélera d’ailleurs bigrement utile car il n’existe pas de CMS ou de réglage de l’échelle de gris accessible directement par l’utilisateur.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Réglage luminosité Dangbei Pro 4K

Également importante est la sélection de la luminosité, car elle impacte directement le naturel et le rendu des couleurs. Plusieurs niveaux, du plus fort au plus faible, sont dénommés comme suit: « point culminant, standard, économie d’énergie » et un mode fin permettant de régler le laser sur une échelle de 1 à 10 accessible dans le mode « personnalisé ». Le Dangbei ne dispose pas d’une gestion dynamique de la puissance lumineuse pour amplifier le contraste en fonction du contenu des scènes.

Lorsqu’une source HDMI est détectée, il est possible de sélectionner le mode de fonctionnement des 2 prises « 1.4, 2.0., auto ou 2.1 ». Le projecteur supporte les signaux 1080p 120hz mais n’est pas compatible VRR. En revanche pour le Gaming il intègre une option de réduction du lag.

Pour la fluidité, les promesses d’un mode d’interpolation d’images pour les signaux 1080p et 4K sont tenues. Il est ajustable sur 3 niveaux « bas, moyen ou haut » et il est également possible de le désactiver complètement.

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

Ça commence très bien car, comme son illustre prédécesseur et concurrent laser à savoir le Xiaomi ALPD3.0, le Dangbei Mars Pro 4K vient jouer avec le seuil de capacités de mon sonomètre à mesurer le bruit de fonctionnement. Avec ce nouveau projecteur laser placé comme d'habitude à 50 cm de l'audiomètre je ne relève que 32 dB dans son mode de fonctionnement le plus élevé et 30 dB (ce qui correspond à la plus basse limite de mon appareil de mesures) dans le mode économique. Comme on aimerait que tous les projecteurs soient aussi discrets !

Pour le système sonore intégré, s’il ne manque pas de puissance pour mon salon de 30 m², il n’offre toutefois pas la subtilité et la finesse des solutions Harman-Kardon présentes chez le concurrent Xgimi.

Consommation électrique :

Avec 3200 lumens annoncés, je m’attendais à découvrir un ogre dévoreur de Watts. Il n’en est rien. Avec le laser au maximum de ses possibilités le compteur n’affiche que 142W sur une mire à 100 % de blanc. Le mode économique abaisse la consommation à 115W. Le rapport performance/consommation de ce Dangbei devient pour le moment inégalé. A titre de comparaison, le Xgimi Pro requiert 168W à pleine puissance.

Piqué et netteté :

Si la gestion automatique du focus a le mérite d’exister, elle ne permet pas d’obtenir toute la quintessence de la précision de l’image du Dangbei. Je vous conseille de choisir le mode manuel en n’oubliant pas de désactiver la correction de trapèze automatique afin d'obtenir les meilleurs résultats. Il faudra également veiller à réduire le niveau de la netteté qui en fait trop dans son réglage par défaut. Je vous recommande de la placer à 10. En ayant pris soin de respecter ces quelques recommandations, l’image du Mars Pro 4K sera à la fois nette et précise, sans effets de double contours ni perte de focus ou aberrations chromatiques.

Fluidité :

Limitation technique des puces DMD oblige, tous les signaux entrants sont convertis en 60hz et cette opération se traduit par des ralentissements et déformations à l’image avec des signaux sources à 24p (ceux de nos Blu-ray par exemple). Ce défaut visuel appelé judder est aisément discernable lorsque le MEMC (interpolation d’images) est désactivé. Avec cette aide à la fluidité disponible sur 3 niveaux la situation ne devient stable qu’à partir du mode intermédiaire à savoir « moyen ». Pour ma part je n’imagine l'usage du Dangbei sans activer le MEMC.

Input lag :

Avec plus de 164 ms de retard sans activer le réducteur de lag, le Mars Pro 4K rebutera plus d’un Gamer chevronné. Mais l'option en question est là pour redorer le blason du Dangbei. Elle permet d’obtenir un bien plus raisonnable retard de 48,4 ms en 2160p60hz. C’est légèrement en dessous de la barre symbolique des 50 ms qui m’aide à déterminer si un projecteur peut servir ou non de diffuseur d’images dans le cadre d’une utilisation de jeux en réseau. Heu... c’est en revanche loin des 20 ms avancés par le constructeur.

Overscan et cadre lumineux gris de la puce DMD 0,47 :

Le cropping ou rognage de l’image ne viendra pas gâcher votre séance de cinéma à la maison car le traitement vidéo du Mars Pro 4K ne produit aucun overscan. Point de salut en revanche pour la petite bande grise des micro-miroirs inactifs qui entourent l’image «utile » du Mars Pro. Elle est mesurée à 3 cm de largeur.

Colorimétrie et Gamma :

Le Dangbei, en tant que projecteur laser, a une source lumineuse permettant d’obtenir un espace couleurs théoriquement plus élevé que celui d'un projecteur à lampe. Or, ce n’est pas le cas avec ce Mars Pro 4K, la faute à sa roue au phosphore qui le cantonne à 100 % du Gamut rec.709. Sur ce point les Xgimi à LED font beaucoup mieux et c’est également le cas de l'excellent projecteur laser 1080p qu'est le Xiaomi ALPD3.0 sorti il y a près de 2 ans.

L’analyse de la fidélité des couleurs par rapport aux références HDTV (rec.709) permet de constater que chez Dangbei les responsables de la fabrication se sont attachés à produire dès la sortie de boîte une image naturelle, en l'occurrence ni trop chaude, ni trop froide.

Dans la même veine, que dire sinon du bien de ce mode « artificial intelligence AI » qui permet d’obtenir une température de couleurs de 6120K avec un écart deltaE de 2,69 et un Gamma de 2,13 sans avoir à retoucher un seul facteur. C’est cependant heureux qu’il existe car le peu d’options de réglages rend impossible toute opération de calibrage digne de ce nom.

Gestion HDR :

Pour la restitution des programmes HDR, au regard de la faiblesse du lecteur de médias interne, c’est ma platine Panasonic 820BD qui a pris le relais et nous connaissons tous ses grandes qualités en la matière. Mais s'il s'agit bien de tester le projecteur et pas sa roue de secours, je peux simplement dire qu’il ne dispose pas d’une gestion dynamique des métadonnées HDR et qu’il applique une coupure sur les signaux supérieurs à 1000 nits. Cela suffit pour la plupart des encodages HDR-10 actuels.

Contraste et luminosité :

Pour le contraste, les chiffres sont décevants. Certes ils sont légèrement supérieurs à ceux du Xgimi Horizon Pro mais ce dernier est à LED. A technologie similaire c'est en-dessous de ceux du Xiaomi laser ALPD3.0. Et aucun dispositif de contraste dynamique ne viendra renforcer le niveau de noir. On mettra ce résultat sur le compte d’une luminosité exacerbée permettant au Dangbei d’illuminer de très grandes bases d’image mais j’échangerai volontiers de la luminosité au profit de la densité des noirs. Ainsi, avec le Mars Pro 4K –et c'est tout de même triste– je ne peux que recommander d’utiliser un écran technique avec un gain très bas, 0.6 voire 0.4 ; sa pêche en lumens permettra de compenser la perte en dynamique occasionnée par ce type d’écran.

Test Dangbei Mars Pro 4K

Pour en revenir à sa puissance lumineuse, elle est phénoménale, surtout quand on regarde la consommation électrique ! Le cube noir dépasse souvent les 3000 lumens dans la plupart des configurations avec le laser à son maximum.

Avec des couleurs justes il est en capacité d’éclairer une base d’image de 3m54 en 4K HDR avec une luminance de 26 fL et ça monte jusqu’à 4m52 pour des signaux SDR avec 16 fL.

Avis subjectif

Au-delà de certaines lacunes techniques (smartTV incomplet, lecteur médias médiocre), le nerf de la guerre quand on achète un projecteur c’est quand même la qualité de l’image et là pour le coup le Dangbei Mars Pro 4K à quelques atouts non négligeables.

Les photos illustrant cette partie sont issues de la combinaison suivante : Vividstorm écran CLR de 110 pouces, lecteur Panasonic 820BD et le projecteur Dangbei relié en HDMI.

La première impression visuelle c’est celle de la précision alliée à de la puissance dynamique. Même en mode standard ou économique le cube noir délivre des tonnes de lumens. Cette pêche souligne le naturel de ses couleurs et permet aux scènes de jours d’être sublimées par le projecteur martien.

Test Dangbei Mars Pro 4K
James Bond 2 Dangbei Pro 4K

Même les scènes mixtes (combinaison d’éléments sombres et lumineux) comme ce passage tiré de l’introduction du dernier James Bond permettent de voir que le Mars Pro 4K est un diffuseur de qualité. C’est uniquement dans les passages très sombres qu’il démontre la faiblesse de son contraste.

Test Dangbei Mars Pro 4K
James Bond 1080p Dangbei Pro 4K

La fluidité est également un de ses points forts mais il est impératif d’activer le MEMC dans son mode moyen pour faire disparaître toute trace de judder et de s'y limiter pour ne pas exagérer le mouvement de l’image comme on peut le constater avec le mode haut.

Enfin, la grande force du Mars Pro 4K c’est la restitution de la précision des détails grâce à sa puce DMD 0,47 et son traitement XPR ×4. L’illusion de l’Ultra Haute Définition est très bien rendue et, si le spectacle est déjà de haut niveau avec des sources SDR 1080p, il s’élève d’un cran supérieur avec les films 4K HDR (uniquement du HDR-10 ou de l’HLG ; les sources HDR-10+ et Dolby Vision ne sont pas supportées).

Test Dangbei Mars Pro 4K
MAD MAX 2 4K HDR Dangbei Mars Pro 4K

Petit regret qui vient toutefois ternir les résultats pour terminer ce chapitre, les couleurs sont moins saturées que celles proposées par le Xgimi Horizon Pro ou le Xiaomi ALPD3.0. La cause est facile à deviner, il s’agit de l’espace couleurs plus restreint que ceux des modèles concurrents.

Conclusion

Je sors de ce test du Dangbei Mars Pro 4K avec un avis mitigé. Si la qualité de l’image est certes au rendez-vous, je regrette quelques contre-performances basiques face notamment au Xiaomi ALPD3.0, comme l’espace couleurs et le contraste en léger retrait. En revanche, le gain 4K est visuellement là et l’image est enfin débarrassée de tout judder grâce à la présence de l’interpolation d’images (absente sur le Xiaomi). Je tiens également à souligner le bon travail sur la colorimétrie réalisé en usine. L'utilisateur n'a ainsi pas à se soucier de réglages fastidieux à la mise en œuvre de l’appareil. Pour le contraste, cela pourrait être beaucoup mieux. Il sera possible de contrer sa faiblesse mais ce sera au prix de l'association du projecteur avec une toile à gain faible (Bessel ou autre). Au final et en tenant compte du contexte de performances possibles en 2022, le Dangbei Mars Pro 4K pour lequel je formais beaucoup d’espoir n’est pas le pendant à focale classique des projecteurs laser DLP 0,47 ALPD à ultra courte focale dont le contraste natif continue de survoler la production actuelle.

Malgré mon intention première qui était de lui délivrer un Gold Award Mondoprojos.fr au au regard de la qualité de son image, à la réflexion ce ne sera finalement pas le cas. Disons que c'est en raison d'une insuffisance d'équilibre ou d'homogénéité de performances et services. Je trouve par exemple que globalement le Xgimi Horizon Pro est un projecteur plus équilibré que l'engin laser. Il reste notamment le meilleur choix si on veut bénéficier d’une expérience smartTV bien intégrée dès la sortie de boîte, d’un son de qualité et d’un lecteur médias performant ; l'aspect commode à l'usage d'un vidéoprojecteur qui se veut tout-en-un est désormais devenu un critère prépondérant.

C'est en se cantonnant uniquement au critère visuel que le Dangbei serait à mon sens un meilleur choix car dans beaucoup de domaines d’évaluation de la qualité de rendu il fait mieux que le projecteur à LED (luminosité, contraste, piqué, colorimétrie). Mais, face cette fois à un adversaire de sa catégorie laser comme le Xiaomi ALDP3.0 pourtant sorti il y a une paire d'années et cantonné au 1080p, on était en droit d'attendre de meilleures performances de la part du Dangbei.

En définitive, même sur les atouts indéniables qu'il apporte avec notamment la fluidité et la 4K simulée et considérant que du point de vue qualitatif de l'image il a de quoi satisfaire ses actuels ou futurs propriétaires, mon ressenti final ne parvient pas à auréoler d'or ce Dangbei Mars Pro 4K. C'est d'autant justifiable de mon point de vue que dans la balance du côté s'opposant à l'Award par rapport au Xiaomi il y a 600€ qui pèsent leur poids, auxquels il conviendra d'ajouter le cas échéant le cout d'achat d'un écran technique (et d'un biais externe de lecture de sources). Bref, disons qu'à mon sens et m'étant mis longuement croyez-moi dans la position du Penseur, ce Dangbei Mars Pro 4K peut prétendre à une sorte d'award d'argent, sauf que notre sculptrice Pétula Perrault n'en a pas prévu!

Dangbei Mars Pro 4K
Dangbei Mars Pro 4K

J’ai apprécié :

- La qualité de fabrication et d’assemblage,

- La luminosité,

- La discrétion de fonctionnement,

- La qualité de la colorimétrie en sortie de boîte et les performances du mode de calibrage automatique,

- La précision d’image,

- La fluidité avec interpolation d’images,

- L’input lag.

Je regrette :

- Les options smartTV à installer soi-même,

- Le lecteur médias médiocre,

- Le contraste relatif,

- Le gamut limité au rec.709 pour un projecteur laser.

*Note de l’auteur : Si vous passez commande par ces liens d’affiliation vous permettez à l’auteur de l’article de pouvoir bénéficier en exclusivité des nouveaux modèles en provenance de Chine et d’être le seul en mesure de vous proposer cette gamme de tests unique de projecteurs d’importation. Ce partenariat ne change en rien mes évaluations bonnes ou mauvaises de ces modèles. Elles sont établies suivant un protocole rigoureux de mesures que vous retrouvez dans chacun de mes articles.

ENGLISH VERSION

TEST DANGBEI MARS PRO 4K

Once a laser, always a laser. At after the test of the ChiQ B7U with ultra short focal length, it is time to return to the bosom of the more classic models after the exclusive reception of the Dangbei Mars Pro 4K, a DLP 4K XPR x4 with laser source.

This is the first model of this brand that I test. E n fact, it was little known and exclusively dedicated to the Chinese domestic market. But the release of the international version of the Mars Pro 4K changes the situation and with its price of 1500€ it competes with the Xgimi Horizon Pro positioned at 1699€. LED or laser, who will win this Chinese confrontation ? This question will be answered at in the conclusion of this new test bench.

What is it about ?

Dangbei X3
Dangbei X3

This cubic model is a direct competitor to the Xgimi Horizon Pro 4K. But while the latter is equipped with LEDs, Dangbei has equipped its device with a laser light source ALPD announced with a brightness of 3200 lumens!

The Mars Pro 4K incorporates Texas Instruments' new 0.47 DMD chip (DLP471TPFQQ), which allows, from a native 1920×1080 resolution, all the elements of a UHD image (3840 ×2160) to be displayed separately but at such a speed that the human eye does not perceive the operation. It is designed to lower the level of input lag and Dangbei claims that its Gaming mode reduces the delay to 20 ms.

It is first and foremost a home theater projector featuring image interpolation to reduce any judder. It is 4K HDR-10 and HLG compatible and supports 3D DLP-Link signals.

Smart projector, it runs under an Android 9.0 OS.

The Dangbei projector is sold worldwide. Its menus are translated into most of the world's most common languages, including French, and the device comes with a user manual that is also translated.

The Dangbei Mars Pro 4K is now available from our partner Banggood for 1465€ with the coupon BGDBMPFPK (here it is : click on the link)*.

Physical tour

This format is not without reminding the Horizon cubes. But hen grey is the dominant color at Xgimi, Dangbei chooses black. This is a good concept to avoid reflections, despite the fans of white boxes more "decorative". In terms of size, it has the following measurements: Length 246, width 209 and height 173 mm for a weight of 4.6 kg . The upper part is made of a single piece of glass with nano coating. It integrates a single touch button to turn on and off the device. Under the device a screw step of photo type allows to fix the projector on a tripod, but it had better be strong.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Dangbei Pro 4K en action

Its optical block is entirely sheltered by a glass protection. The lens offers a projection ratio of 1:27:1 with an electric and automated focus management. Above you will find a picture of the projection distances and the corresponding image sizes.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Rapport distance taille écran

Like the latest Xgimi, it detects possible obstacles and automatically adjusts the size and format of the image with a hormone-inflated keystone correction.

Stand-alone audiovisual solution, it is equipped with a Dolby Audio and DTS compatible sound system of 2×10W. Its connectivity panel includes: 2 USB 2.0 sockets, 2 HDMI 2.0b sockets including one eARC, 1 headphone socket, 1 SPDIF and 1 RJ45. For wireless connections, it integrates WiFi and Bluetooth. Thanks to this last link it can also be used as an external speaker.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Connectique Dangbei Pro 4K

Its Bluetooth remote control is equipped with a gesture mouse to move through the menus of applications such as Netflix for example. It does not have a light.

Menus

With its Android-based OS, we are in familiar territory with this kind of configuration typical of an all-in-one device. The e snag with the Dangbei is that to benefit from the app store and then the main smartTV interfaces, e.g. from Netflix, is do-it-yourself Francois namely search and download apps and then install them yourself.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Menu accueil Dangbei Pro 4


The procedure is described in the community section available in the home menu... but in English, too bad for those who don't like the English teacher or the translators.

It will be necessary to explain to Dangbei's designers that if they want to seriously compete with Xgimi on this part and in a general way with all-in-one broadcasters, it would be a good idea to provide the device with all options already installed. Another annoying point which also forces to use an external bias, the built-in media player is really mediocre. So, my advice to overcome these two weaknesses, get a Xiaomi 4K media box with USB plug and connect - it in HDMI to the projector, it's a way to fill the gap left by Dangbei in DIY.

As for the menus, they crown this bad impression left by the smartTV part of this Mars Pro 4K. We are indeed entitled to white rectangular vertical thumbnails without frills and with some approximations in the translation.

The different factory-adjusted image settings are listed as follows: "standard, AI image adjustment, brilliant, film, game and user". The "AI Image Adjustment" selection is interesting because it corresponds to a rather effective automatic calibration mode. It will also prove to be very useful as there is no CMS or gray scale adjustment directly accessible by the user.

Also important is the selection of brightness, because it directly impacts the naturalness and color rendering. Several levels, from highest to lowest, are named as follows: "highlight, standard, energy saving" and a fine mode allowing the laser to be set on a scale of 1 to 10 accessible in the "custom" mode. The Dangbei does not have a dynamic light output management to amplify the contrast according to the content of the scenes.

Test Dangbei Mars Pro 4K
Réglage luminosité Dangbei Pro 4K

When an HDMI source is detected, it is possible to select the operating mode of the 2 sockets "1.4, 2.0, auto or 2.1". The projector supports 1080p 120hz signals but is not VRR compatible. However, for Gaming it has a lag reduction option.

For smoothness, the promise of a frame interpolation mode for 1080p and 4K signals is fulfilled. It is adjustable to 3 levels "low, medium or high" and it is also possible to disable it completely.

Technical verdict

Operating noise and quality of the integrated sound system :

It starts very well because, like its illustrious predecessor and laser competitor the Xiaomi ALPD3.0, the Dangbei Mars Pro 4K comes to play with the threshold of my sound level meter's ability to measure operating noise. With this new laser projector placed as usual at 50 cm from the sound level meter I read only 32 dB in its highest operating mode and 30 dB (which is the lowest limit of my measuring device) in the economic mode. How one would like all projectors to be so discreet!

For the integrated sound system, if it does not lack power for my living room of 30 m², it does not offer however the subtlety and the smoothness of the solutions Harman- Kardon present at the competitor Xgimi.

Power consumption :

With 3200 lumens announced, I expected to discover an ogre devouring Watts. I l is not the case. With the laser at its maximum capacity the meter shows only 142W on a 100% white test pattern. The economy mode reduces the consumption to 115W. The performance/consumption ratio of this Dangbei is unmatched for the moment. For comparison, the Xgimi Pro requires 168W at full power.

Sharpness :

If the automatic focus management has the merit to exist, it does not allow to obtain all the quintessence of the image precision of the Dangbei. I advise you to choose the manual mode by not forgetting to deactivate the automatic keystone correction to obtain the best results. You will also have to be careful r to reduce the sharpness level which is too much in its default setting. I recommend that you set it to 10. If you take care to follow these few recommendations, the Mars Pro 4K image will be both sharp and precise, without double edge effects or loss of focus or chromatic aberrations.

Fluidity :

Due to the technical limitations of DMD chips, all incoming signals are converted to 60hz and this operation results in slowdowns and distortions in the image with 24p source signals (those of our Blu-ray for example). This visual defect called judder is easily discernible when MEMC (image interpolation) is disabled. With this fluidity aid available on 3 levels the situation only becomes stable from the intermediate mode, i.e. "medium" . For my part I can't imagine using the Dangbei without activating the MEMC.

Input lag :

With more than 164 ms of delay without activating the lag reducer, the Mars Pro 4K will put off more than one seasoned gamer. But ais the option in question is there to improve the image of the Dangbei. It allows to obtain a much more reasonable delay of 48.4 ms in 2160p60hz. This is slightly below the symbolic 50 ms mark that helps me determine whether or not a projector can be used as a picture diffuser for network gaming. Heu... it 's far from the 20 ms advanced by the manufacturer.

Overscan and grey light frame of the DMD chip 0.47 :

Cropping won't spoil your home theater experience because the Mars Pro 4K's video processing doesn't produce any overscan. There is no salvation for the small gray band of inactive micro-mirrors that surround the "useful" image of the Dangbei. It is measured at 3 cm wide.

Colorimetry and Gamma :

The Dangbei, as a laser projector, has a light source allowing a color space theoretically higher than that d' of a lamp projector. However, this is not the case with this Mars Pro 4K, the fault of its phosphor wheel which limits it to 100% of the Gamut rec.709. on this point, the Xgimi LED projectors do much better and this is also the case of the excellent 1080p laser projector that is the Xiaomi ALPD3.0 released almost 2 years ago.

The analysis of the color fidelity compared to the HDTV references (rec.709) allows us to see that at Dangbei, the people in charge of the production have made a point of producing a natural image, in this case neither too hot nor too cold .

In the same vein, what else can be said but good things about this "artificial intelligence AI" mode which allows to obtain a color temperature of 6120K with a deltaE of 2.69 and a Gamma of 2.13 without having to adjust a single factor. It is however fortunate that it exists because the few options for adjustments makes any calibration operation worthy of the name impossible.

HDR management :

For the restitution of HDR programs, considering the weakness of the internal media player, it is my Panasonic 820BD player that took over and we all know s he great qualities in this matter. I ais if this is indeed testing the projector and not its spare tire, I nd can simply say that it does not have dynamic HDR metadata management and applies a cutoff on signals above 1000 nits. This is sufficient for most current HDR-10 encodings.

Contrast and brightness :

For the contrast, the figures are disappointing. Admittedly they are slightly higher than those of the Xgimi Horizon Pro but the latter is LED. With similar technology it is below those of the Xiaomi laser ALPD3.0. And no dynamic contrast device will enhance the black level. We will put this result on the account of an exacerbated brightness allowing the Dangbei to illuminate very large image bases but I would gladly trade brightness for black density. Thus, with the Mars Pro 4K -and it is still sad- I can only recommend to use a technical screen with a very low gain, 0.6 or even 0.4; its fishing in lumens will allow to compensate the loss in dynamics caused by this type of screen.

Test Dangbei Mars Pro 4K

Coming back to its light output, it is phenomenal, especially when you look at the power consumption! The black cube often exceeds 3000 lumens in most configurations with the laser at its maximum.

With accurate colors it is able to illuminate an image base of 3m54 in 4K HDR with a luminance of 26 fL and it goes up to 4m52 for SDR signals with 16 fL.

Subjective opinion

Beyond some technical shortcomings (incomplete smartTV, mediocre media player), the sinews of war when buying a projector is still the quality of the image and there for the blow the Dangbei Mars Pro 4K has some significant assets.

The photos illustra nt this part are from the following combination : Vividstorm 110-inch CLR screen, Panasonic 820BD player and the Dangbei projector connected via HDMI.

The first visual impression is that of precision combined with dynamic power during standard or economy mode the black cube delivers tons of lumens. This underlines the naturalness of its colors and allows daytime scenes to be sublimated by the projector.

Test Dangbei Mars Pro 4K
James Bond 2 Dangbei Pro 4K

Even mixed scenes (a combination of dark and light elements) like this passage from the introduction of the latest James Bond movie show that the Mars Pro 4K is a quality diffuser. It is only in the very dark passages that it shows the weakness of its contrast.

Test Dangbei Mars Pro 4K
James Bond 1080p Dangbei Pro 4K

Smoothness is also one of its strong points, but it is imperative to activate the MEMC in its medium mode to remove all traces of judder and to limit yourself to it so as not to exaggerate the movement of the image as can be seen with the high mode.

Finally, the great strength of the Mars Pro 4K is the rendition of detail thanks to its DMD 0.47 chip and XPR ×4 processing. The illusion of UHD is very well rendered and, if the show is already high level with 1080p SDR sources, it rises a notch higher with 4K HDR movies (only HDR-10 or HLG; HDR-10+ and Dolby Vision sources are not supported).

Test Dangbei Mars Pro 4K
MAD MAX 2 4K HDR Dangbei Mars Pro 4K

A small regret that tarnishes the results to end this chapter, the colors are less saturated than those offered by the Xgimi Horizon Pro or the Xiaomi ALPD3.0. The cause is easy to guess, it is the color space more restricted than those of competing models.

Conclusion

I leave this test of the Dangbei Mars Pro 4K with a mixed opinion. While the image quality is certainly good, I regret a few basic shortcomings, especially when compared to the Xiaomi ALPD3.0, such as the color space and the contrast being slightly lower. On the other hand, the 4K gain is visually there and the image is finally free of any judder thanks to the presence of image interpolation (absent on the Xiaomi). I would also like to underline the good work on colorimetry done in the factory. The user does not have to worry about tedious adjustments when using the device. For the contrast, it could be much better. I l will be possible to counter its weakness but it will be at the price of the association of the projector with a low gain canvas (Bessel or other). In the end and taking into account the context of possible performance in 2022, the Dangbei Mars Pro 4K for which I had high hopes is not the classic focal length counterpart of the DLP 0.47 ALPD ultra short throw laser projectors whose native contrast continues to fly over the current production.

Despite my initial intention to give him a Gold Award Mondoprojos.fr at in view of the quality of its image, on reflection it will not finally be the case. Let's say that it is because of a lack of balance or homogeneity of performance and services. I find for example that overall the Xgimi Horizon Pro is a more balanced projector than the laser machine. In particular, it remains the best choice if you want a well-integrated smartTV experience right out of the box, quality sound and a powerful media player; the 'convenience of an all-in-one projector has become a key criterion.

It is by confining itself only to the visual criterion that the Dangbei would be in my opinion a better choice because in many areas of evaluation of the quality of rendering it does better than the LED projector (brightness, contrast, sharpness, colorimetry). But, this time against an opponent in its laser category such as the Xiaomi ALDP3.0, which was released a couple of years ago and limited to 1080p, we were entitled to expect better performance from the Dangbei.

In the end, even with the undeniable advantages that it brings, such as the fluidity and the simulated 4K, and considering that from the point of view of image quality it has enough to satisfy its current or future owners, my final feeling does not manage to put a golden halo on this Dangbei Mars Pro 4K. It is all the more justifiable from my point of view that in the balance of the side opposing the award compared to the Xiaomi there are 600€ which weigh their weight, to which it will be advisable to add the cost of buying a technical screen (and an external bias of reading sources). In short, let's say that in my opinion and having put myself for a long time believe me in the position of the Thinker, this Dangbei Mars Pro 4K can claim a kind of silver award, except that our sculptor Petula Perrault has not planned any !

Dangbei Mars Pro 4K
Dangbei Mars Pro 4K

I enjoyed :

- The quality of manufacture and assembly,

- Brightness,

- Discretion of operation,

- The quality of the colorimetry out of the box and the performance of the automatic calibration mode,

- Image accuracy,

- Fluidity with image interpolation,

- Input lag.

I regret :

- SmartTV options to install yourself,

- The mediocre media player,

- The relative contrast,

- The gamut limited to rec.709 for a laser projector.

*Author's note: If you order through these affiliate links you allow the author of this article to have exclusive access to new models from China and to be the only one able to offer you this unique range of tests of imported projectors. This partnership does not change my good or bad evaluations of these models. They are established according to a rigorous protocol of measurements that you find in each of my test bench.



9 Commentaire(s)

  1. rilas74 dit :

    merci Gregory pour ton travail toujours ponctuel, avec clarté et impartialité. Je m’étais fixé beaucoup d’attentes mais après votre test je n’ai plus cette envie de l’acheter. maintenant, compte tenu de ce qui a émergé, comme alternative au dangbei entre xgimi horizon pro, xiaomi alpd 3 et benq x3000i, que recommandez-vous? n’oublions pas le prochain formovie x10 🙂

  2. pimpmytennis dit :

    Bonjour Greg,

    Je vais me laisser tenter, car avec un mur à 4.5m la luminosité est primordiale pour moi!
    Ce Dengbei a-t-il un pas de vis dessous pour le fixer sur un trepied?

    1. GregW dit :

      Oui je l’ai indiqué dans le test.

  3. Ludovic dit :

    Je suis également dans la même recherche.
    Il me faut absolument une focale classique sans me fâcher avec mon banquier et j’ai besoin d’une compatibilité HDR.
    Je souhaite remplacer mon BenQ w1090 et je vois très peu d’alternative dans un budget raisonnable.
    Si vous avez une idée ?

  4. Bob Ricard dit :

    Bonjour à tous et merci pour ce test que j’attendais avec impatience vu ton premier retour dans les commentaires.
    Un peu déçu, moi qui cherche à remplacer mon vaillant xgimi H1.
    Je suis passé d’une toile fixe à gain à une toile enroulable blanche (tv derrière) j’imagine que ça risque d’amplifier le contraste faiblard.
    Je place quelques espoirs sur le LG HU710P (lens shift / webos / allm) qui est déjà sorti mais visiblement LG n’est pas pressé de t’envoyer un exemplaire.

  5. A. Wesker dit :

    Merci pour ce test Grégory ! Bon c’est un peu la déception quand même… j’aurais une question, j’ai actuellement le LG HU70LS couplé à un écran technique gris, est ce que le passage au Dangbei m’apporterait une réelle progression en termes de qualité d’image (notamment le contraste) ? Je précise que j’utilise généralement une Shield pour diffuser

  6. Ch ti62 dit :

    Bonjour Grégory cela fait trop longtemps que je dois me « greffer » sur ton site. Le changement d’adresse y est pour quelque chose dans mon subconscient ! Cette nouvelle page est intuitive et bien conçue ! félicitation à vous tous !
    Je ne m’étendrais pas sur la pertinence de tes explorations chirurgicales des bestiaux que tu examines sur tous les plans. Sont-ils des compétiteurs ou des peluches de compagnie pour amateurs de canapés à l’œil endormi ? Un peu dérision comme tu l’apprécies… J’en profite pour te demander si le Dangbei Mars Pro 4K peut être positionner au plafond ? Hormis le prix l’horizon pro est-il supérieur ? j’ai acheté l’horizon pour un ami. La mise à jour ne s’effectuait pas sur l’appareil. Un mail sur leur site et un téléchargement proposé et eurêka tout fonctionne même la 3 D qui te fait hurler. SAV excellent et super sympa la nana !
    J’ai le Xiaomi mijia 1s 4k l’image est granuleuse moins jolie que l’horizon (non pro) ???
    Selon toi, quel appareil dois-je acheter l’horizon pro ou le Dangbei Mars Pro 4K ?
    En te remerciant de nous orienter dans cette jungle de vidéoprojecteurs.
    Ct’i 62

  7. Jérôme dit :

    Bonjour à tous ,petit retour sur ce produit reçu hier.je ne pourrais dire mieux que Grégory,j’ai possédé pendant 2 ans le mijia alpd 3.0 donc je le comparerais avec celui-ci. Pêche lumineuse énorme,une précision d’image excellente(4K vs 1080p respecté) c’est net de partout avec une netteté réglée sur 5, pour ma part je le trouve même un poil plus discret,le MEMC,menus en français sur ces points il est au dessus du mijia alpd 3.0.je n’ai pas pu tester la 3d malgré mes lunette 3D dlp link Samsung ,la synchronisation ne se fait pas, à voir avec le support Dangbei.le contraste moins bon, mais une impression de contraste intra supérieur (je compte aussi le tester avec ma toile grise bessel pour renforcer le noir) les couleurs moins denses et le manque de réglages dans les paramètres d’image qui j’espère seront ajoutés dans une prochaine mise à jour.je testerai plus tard la partie jeux et reviendrai vers vous.en attendant je prends quand même beaucoup de plaisir avec ce Dangbei qui malgré ces défauts offres quand même une très bonne qualité visuelle.😉

  8. pimpmytennis dit :

    Bonjour!

    Ce Dangbei pour mes besoins semble parfait, car je vais projeter à 4.5m de distance sur un mur blanc légèrement granuleux. Donc avec la perte monumentale de luminosité du mur la luminosité énorme de ce modèle sera la bienvenue. Le lecteur multimédia et le son moyens je m’en tape vu que je streame en 4K depuis un media center sous Kodi, le son est diffusé sur un système auxiliaire, et pour le côté “smart” tout passe déjà par le Media Center.

    Par contre je pose quelques questions à ceux qui l’ont déjà avant de le commander:
    – de combien de degrés environ peut-on le décentrer par rapport à la surface de projection. A vue de nez j’ai besoin d’un angle de 30-40 degrés
    – la télécommande est en Bluetooth ou IR (donc faut-il la pointer vers le matériel ou pas forcément)?
    – Quelle prise électrique est fournie avec (y a 2 ou 3 “tétés”?). Lorsque que j’ai commandé le Fengmi Nano, prise chinoise et un peu galère pour trouver la prise suisse
    – Il y a moyen de le mettre en mode slave, et qu’il commute directement sur le HDMI à l’allumage ou est-on obligé de passer par l’interface Android avant?
    – Sur Banggood le délai de livraison est exceptionnellement court et ça m’étonne vu la situation géopolitique… pas de retard de livraison chez vous (il faut s’organiser vu les vacances d’été!)?

    Merci de vos retours 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.