Test Formovie Cinéma 3

Presque deux années après la sortie du son projecteur mono laser à ultra courte focale, Fengmi/Formovie Cinéma 2, la marque commercialise une version légèrement mise à jour avec quelques innovations comme le passage aux prises HDMI 2.1, une luminosité en progression, un OS actualisé et un nouveau processeur vidéo. Le prix connaît également une légère inflation, à savoir 1799€ pour le nouveau venu contre 1599€ pour l’ancien qui accuse le coup de son grand âge (2 ans!).

Côté budget, ce modèle représente une alternative au ténor UST du moment, le Formovie Theater commercialisé à presque 3000€.

Contrairement au Theater prévu pour le marché mondial avec des menus et fonctions adaptées à l’Europe et au marché français, le Cinéma 3 est disponible uniquement dans une version commercialisée en Asie avec en conséquence des menus en mandarin et en anglais. C’est un point à garder à l’esprit en cas de velléité d’achat. Notons toutefois que notre partenaire Nothingprojector qui nous a envoyé notre exemplaire de test assure un SAV performant en cas de souci.

C’est bien sûr à l’aune du banc d’essai du Cinéma 2 que je vais procéder à l’examen de cette version, occasion de s’éloigner un temps des projecteurs cubique pour se recentrer sur les rectangles lasers à ultra courte focale.

Le Fengmi Formovie Cinéma 3 est maintenant disponible à la commande chez notre partenaire nothingprojector au tarif de 1759€ ici (cliquez sur le lien affilié*).

* Pour les achats effectués sur nothingprojector je perçois une commission via le lien affilié placé ci-dessus. Ce partenariat me permet de disposer des projecteurs en exclusivité et n'a aucune influence sur les mesures et évaluations finales des modèles que je teste toujours suivant le même protocole et la même rigueur.

De quoi s’agit-il ?

Formovie (filiale de Fengmi) est une marque chinoise qui s’est spécialisée dans la projection DLP avec des appareils à ultra courte et longue focales. Le Cinéma 3 contient dans ses entrailles une puce DMD de Texas Instruments de 0,47 pouces d’une résolution native 1920×1080 mais qui « reconstitue » la totalité d’une image UHD (3840×2160) en affichant de manière extrêmement rapide et de façon imperceptible pour l’œil 4 images décalées, vous connaissez désormais la chanson.

Dans sa communication, le constructeur annonce fièrement une luminosité portée à 400 nits… sauf que cela ne veut rien dire en tant que tel car il faut rapporter ce chiffre à une taille d’écran, information qui brille par son absence.

En revanche, comme la source lumineuse est une solution ALPD 3 combinant un laser avec une roue au phosphore, on peut normalement tabler sur un contraste natif de 3000:1.

L’utilisation de cette technologie permet un allumage et une extinction avec très peu de temps d’attente et surtout sa durée de vie est donnée pour 25 000 heures.

Tout comme le Cinéma 2, le Cinéma 3 dispose d’une optique de type Ultra Courte Focale (UCF) ou en anglais Ultra Short Throw (UST). Ce système permet de placer l’appareil au plus près de l’écran en évitant que quelqu’un vienne se balader dans le faisceau lumineux. De tels engins permettent aussi de bénéficier d’une très grande image dans des espaces réduits.

Avec son rapport de projection fixe de 0,23:1, le Cinéma 3 est apte à projeter une image de 2m23 de base (100 pouces de diagonale) avec un recul limité à 24 cm.

A lui seul il rassemble dans sa coque un projecteur, un système sonore (2 × 15W) compatible Dolby et DTS, un lecteur de médias capable de lire des fichiers audio et vidéo SDR comme 4K HDR directement à partir d’un disque dur ou d’une clé USB.

Tour physique

La réduction de prix par rapport au Formovie Theater est également accompagnée d’un encombrement également réduit : 456×308×91mm et 7 kg. Avec sa coque blanche propre à faire trop chou dans un salon le Cinéma 3 tend davantage à plaire aux fashionables qu'aux amoureux de l'immersion en salle dédiée.

Formovie Cinéma 3
Formovie Cinema 3

Il n'y a aucun zoom pour faciliter le positionnement ; c’est son placement qui va déterminer la taille de l’image projetée. Le constructeur recommande un minimum de 80 à un maximum de 150 pouces de diagonale.

Le focus est lui entièrement motorisé et pilotable à la télécommande, rien de mieux pour pouvoir vérifier la précision de l’image le nez sur l’écran. Vous bénéficiez également d’une correction de trapèze électronique sur 8 points pour ajuster si nécessaire la géométrie, et puis des pieds à vis sont sous le projecteur afin de le rehausser si besoin.

Test Formovie Cinéma 3
Connectique Formovie Cinema 3

Les haut-parleurs sont placés derrière un tissu gris, les prises pour relier les différentes sources sont quant à elles situées sur la façade regardant l’écran. Y figurent 3 prises HDMI au format 2.1 dont 1 eArc (HDMI 3) et c’est une des principales différences par rapport aux prises HDMI 2.0 du Cinéma 2. A côté d’elles on trouve 2 prises USB 2.0, 1 LAN et une sortie ligne. Le Bluetooth intégré est au format 5.0 et bien sûr il est possible de relier le projecteur en Wifi à votre réseau domestique pour les mises à jour du firmware.

Formovie Cinéma 3
Télécommande Formovie Cinema 3

Pour allumer et éteindre le projecteur physiquement, une touche est disponible sur la coque supérieure et c’est la seule présente. Pour commander le Cinéma 3 tout se fait à l’aide de la télécommande Bluetooth qu’il faut appairer au premier allumage (attention à ne pas l’égarer !).

Menus

Comme précisé dans l’introduction, le Formovie Cinéma 3 n’est disponible qu’en édition chinoise. Son OS (FengOS en version 3) est livré en mandarin et il n'y a sinon qu'une seule langue optionnelle : l’anglais.

Formovie Cinéma 3
Menus en anglais Formovie Cinema 3

Inutile donc de s’attarder sur les fonctions smartTV de streaming qui sont toutes prévues pour le marché chinois. Si vous voulez bénéficier de Netflix, Prime Video et autres services de streaming il faudra lui relier une source externe.

En revanche, il existe un lecteur de médias s'avérant très performant tant en SDR qu’en HDR.

Passons au menu dédié aux réglages de l’image. Les modes proposés en sortie de boîte sont les suivants : « sport, standard, movie, showy, display et game, custom ». Ce dernier est le seul qui puisse être réellement utile pour tenter un calibrage. Je dis bien tenter car pour le CMS, il n’y en a pas, seuls sont disponibles des réglages globaux de teinte et de saturation et pour la température de couleurs, si des options RVB sont certes présentes, elles interviennent de manière globale et pas de façon séparée en Gain et en Bias.

Test Formovie Cinéma 3

Pas d’éditeur de Gamma non plus, ni de gestion EOTF ; il faudra régler avec les seules options « Brightness et Contrast » disponibles.

La gestion de la puissance lumineuse est décomposée en 4 niveaux : « Day, View, Night, Silent ». Une option de « Contraste dynamique » figure uniquement dans le menu « custom ».

Les prises HDMI peuvent être configurées à l’envie et au besoin entre 1.4, 2.0 et 2.1.

N’oublions pas de parler du MEMC (l’interpolation d’images) dont la présence est indispensable pour combattre le judder. Le système comporte 3 niveaux : « low, middle et high ».

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

Avant tout relevé du bruit de fonctionnement de la ventilation du projecteur, je m’assure de relever le bruit résiduel de ma pièce projecteur éteint. Celui-ci s’élève à 35,1 dB. Une fois le projecteur allumé et quel que soit la puissance laser sélectionnée, le niveau sonore mesuré est de 36 dB soit un accroissement de moins d’1 dB par rapport au projecteur éteint. Le Cinéma 3 est donc très discret.

Test Formovie Cinéma 3

Si aucune grande marque n’est associée au système sonore installé dans l’appareil, cette absence ne signifie en rien qu’il s’agit d’une solution au rabais. Avec ses 2×15W, les enceintes du C3 assurent un spectacle sonore, précis, ample et avec une belle finesse.

Consommation électrique :

Si les mesures du bruit de fonctionnement ne permettent pas de distinguer les 4 niveaux de puissance de la source laser, il n’en va pas de même avec la consommation électrique. Du plus puissant au plus économe, on passe de 255,4W (Day), à 226,3W (View), puis 139,5W (Night) et enfin 127,8W (Silent). Des besoins en énergie limités au regard de la puissance lumineuse délivrée (2258 lumens max ; le détail est transcrit dans la partie luminosité et contraste).

Test Formovie Cinéma 3
Doublon consommation électrique

Piqué et précision :

C’est sur cette partie qu'à mon sens le progrès est le plus notable par rapport au Cinéma 2, qui n’était déjà pas en reste dans ce domaine. La nouvelle puce et le traitement vidéo AI apportent un bénéfice indéniable et sans surjouer du réglage de netteté. Le Cinéma 3 est un projecteur 4K et ça se voit. Sur cette partie je le trouve même meilleur que le Formovie Theater, c'est peu dire.

Test Formovie Cinéma 3
Focus supérieur angles gauche et droit Formovie Cinéma 3

Fluidité :

La mise en action de l'interpolation d’images apparaît une fois encore obligatoire, mais c’est le cas pour tous les DLP récents testés. Si je ne suis pas sensible aux effets AEC, en revanche je le suis beaucoup en ce qui concerne le judder (le mauvais 3:2 pulldown qui occasionne des ralentissements et des pertes de précisions dans les travellings). Les niveaux moyen et haut du MEMC permettent de se débarrasser de tout ce qui vient perturber la fluidité de votre image.

Input lag :

Test Formovie Cinéma 3
Input lag Formovie C3

Le mode Game permet de bénéficier d’une réduction du temps de réaction notable par rapport au Formovie Cinéma 2 puisque nous passons de plus de 70 ms de retard à 40,2 ms, soit un résultat inférieur à 50 ms et donc l’attribution de la qualification «bon pour le Gaming » selon mondoprojos.fr.

Précision supplémentaire pour les Gamers, le Formovie C3 est compatible VRR sur ses prises HDMI 2.1, mon PC l'a détecté en tant que tel.

Speckle laser :

Pas de problème de ce côté-là : la roue au phosphore par laquelle transite le laser bleu joue le rôle d’un filtre protecteur déjouant toutes les velléités au speckle de venir pointer le bout de son nez dans votre film ou série favorite.

Overscan et cadre gris lumineux de la puce 0,47 :

L’affichage d’une mire d’overscan/cropping par le Cinéma 3 permet de s’assurer que son traitement vidéo n’applique pas une coupure abrupte des bords de l’image rognant une partie de celle-ci. Je vois avouer ne pas me remémorer du dernier projecteur sur lequel ce phénomène a pu être mis en évidence car depuis plusieurs années l'overscan est désactivé par défaut. C’est encore une fois le cas ici où 100 % de l’image utile se retrouvent à l'écran.

Le très bon contraste natif du C3 aide également à absorber la barre grise d’habitude bien plus perceptible sur les projecteurs DMD. Là, pour le coup, il faut bien la chercher et vous aurez compris qu’elle n’est en rien perturbante.

Uniformité :

Test Formovie Cinéma 3
Uniformité Formovie Cinéma 3 (cliquez à droite pour agrandir l'image)

Pour vérifier l’uniformité de la répartition des couleurs et ainsi juger des effets de l’optique sur toutes les parties de l’image, une mire constituée de 15 rectangles est mise spécialement à contribution. Une mesure initiale est prise au centre de l’écran avec le spectrophotomètre Jeti Hi Res 1501 et ensuite on mesure les écarts (deltaE) dans les 14 autres rectangles. Cette vérification permet de relever des écarts supérieurs à 3, principalement concentrés sur la rangée la plus à gauche de l’image. Les projecteurs UST, en raison de la nature même de leur bloc optique, sont davantage sujets à ces écarts que les modèles à focale classique. Il faut toutefois pondérer cette analyse car cela reste limité en amplitude.

Colorimétrie et Gamma :

Les Gamut respectifs des C2 et C3 sont très proches. La couverture du rec.709 est de 109 % et celle du DCI-P3 de 80 %. Ce résultat rappelle que nous sommes face à un mono laser avec roue au phosphore et non devant un triple laser. Face à ce Gamut j’ai axé le calibrage sur les références rec.709.

Test Formovie Cinéma 3
Gamut natif Formovie C3

Celui-ci est nécessaire car, comme souvent sur les projecteurs chinois, la température de couleurs en sortie de boîte est beaucoup trop froide. Les sélections de puissance du laser influent également sur le résultat global. Plus la luminosité est élevée et plus l’échelle de gris affiche une dominante du bleue.

Le mode le plus proche de D65 (proche étant usurpé) est celui intitulé « Movie ». Il donne 7277K conjugué à un écart deltaE de 12,41 et un Gamma de 2,13. Autrement dit, on est loin du bon compte et il va falloir retrousser ses manches et sortir sondes et mires pour corriger tout ça. Cette opération va être d’autant plus ardue en l'absence de CMS pour intervenir précisément sur le Gamut, ajouté au fait que l’intervention sur les niveaux RVB ne se fait que sur un point.

Les standards PVA prévoient un écart deltaE après calibrage inférieur à 2 et un Gamma de 2.4 en salle dédiée et 2.2 en pièce non dédiée. Ce sont des idéaux car tous les projecteurs ne permettent pas d’obtenir ce niveau de précision ; le Formovie Cinéma 3 en fait partie. Avec les options présentes dans les menus, j’ai réussi à ramener la température de couleurs à 6586K avec un écart deltaE de 3,13. Le Gamut est également bien corrigé mais c’est le niveau de précision qu’il est possible d’obtenir avec ce modèle.

Test Formovie Cinéma 3
CMS avancé avant et après calibrage
Test Formovie Cinéma 3
Niveaux RVB avant et après calibrage
Test Formovie Cinéma 3
Vérifications tons chair avant et après calibrage
Test Formovie Cinéma 3
Color checker avant et après calibrage

Gestion HDR :

Je ne reviendrai pas sur le faux procès de mauvaise gestion HDR fait au cinéma 2 : j’ai démontré son absurdité dans un article dédié sur le blog.

Le C3 bénéficie de nouvelles fonctions dont la gestion HDMI 2.1 mais il se contente de gérer les métadonnées statiques HDR10 et HLG en appliquant une coupure fixe au-dessus de 1000 nits. Tout ce qui est au-dessus engendre au mauvais mapping dans les hautes lumières, avec des blancs brûlés. Il faudra alors appeler à l'aide la fonction HDR Optimizer d'une platine UHD Panasonic.

Test Formovie Cinéma 3
Comparaison Aquaman 3000 nits, la Rosace présente des blancs brûlés au centre si l'optimiseur HDR du Panasonic est désactivé.

La marque annonce le support des métadonnées dynamiques HDR10+, en différence face au C2. Or, je ne suis pas en mesure de confirmer ce point, en tout cas pas sur l'exemplaire de test qui n’est pas compatible HDR10+ comme l’atteste ma mire de test de Spears and Munsils.

Sur les encodages 600 et 1000 nits, aucun souci, le projecteur se fixe sur le bon niveau de restitution à la détection de la source.

Contraste et luminosité :

Test Formovie Cinéma 3
Contraste et luminosité Formovie Cinéma 3

Le contraste natif avant calibrage est dans les très bons niveaux déjà mesurés sur tous les UST ALPD passés par ici. Le maximum est de 3362:1 (natif) avec le mode standard. Toutefois, le passage par la case calibrage et la recherche d’une colorimétrie fidèle à celle voulue par le réalisateur de l’œuvre projetée entraîne une perte de luminosité et de contraste. Ainsi, après calibrage, il reste un contraste séquentiel (FOFO) de 2085:1 associé à une luminosité de 1290 lumens dans le mode « View ». Cela demeure visuellement très bon pour un DLP 4K 0,47 mais moindre que d’autres références dont des Formovie.

Le contraste Ansi n’est pas exceptionnel et même riquiqui avec un tout petit 54:1.

Test Formovie Cinéma 3
FOFO ET ANSI FORMOVIE CINEMA 3

Pour les 400 nits revendiqués par la marque, je ne suis pas en mesure de les confirmer. Au mieux avec le mode standard j’arrive à 191 cd/m² sur un écran de 100 pouces soit un maximum de 2258 lumens (encore une fois très proche des valeurs obtenues sur le C2).

Après calibrage dans le mode View, le C3 est capable de projeter une image SDR de 3m64 de base au format 16/9ème en conservant une luminance de 16 fL et de 2m86 de base en HDR avec une luminance de 26 fL. Il est possible d’obtenir davantage de luminosité mais il faut calibrer alors en sélectionnant la puissance laser « Day ».

Avis subjectif

Le principal gain apporté par le C3 face au C2 est la précision de l’image. La nouvelle puce et son traitement vidéo FAV (Picture Quality Engine) et AI (Image quality Enhacement) permettent aux sources 1080p SDR de prendre des airs de 4K et aux sources 4K HDR d’être restituées dans toutes leur splendeur.

La précision est encore appuyée à l’occasion de l’activation de l’interpolation d’images qui vient rendre les panoramiques verticaux et horizontaux aussi précis que les plans fixes.

Test Formovie Cinéma 3
Max Max 2 4K HDR Formovie C3

J’apprécie toujours autant les résultats en termes de dynamique qui sont offerts par les projecteurs ALPD. Ils sont les meilleurs pour tirer la quintessence des puces DMD XPR. Cette prouesse permet d’obtenir des noirs convaincants et des scènes nocturnes avec de la profondeur et des détails. Sur les passages les plus sombres dans les tentes des indiens de "Prey" 4K HDR, le C3 m’a enchanté par les détails sur les tenues et les objets.

Sur des masters récents 1080p comme « Les choses simples », les tons chair sont subtilement reproduits et la précision continue à régaler les rétines. Ce qui ne trompe jamais pour que je sois convaincu par un diffuseur c’est d’arrêter les mesures et de me faire une toile pour me mettre dans la peau d'un aigle cinéphile. Si l'immersion est là, sans songer à tout bout de champ à tel détails, à tel éventuel désagrément, à trifouiller la télécommande, c'est que c'est du tout bon. Pour dire, avec ce Cinéma 3 je me suis fait deux films de suite !

Conclusion

Les nombreuses qualités du Formovie Cinéma 3 font qu'il mérite incontestablement une récompense… mais les points de carence lui font passer sous le nez le prix doré. En effet, il faut être réaliste : l’écart avec le Cinéma 2 est vraiment ténu. Une avancée majeure aurait été le support des métadonnées dynamiques HDR10+ comme communiqué mais ce n’est pas le cas. Le second aspect qui me dérange se soucie de l'utilisateur lambda et concerne la colorimétrie en sortie de boîte. Elle impose un calibrage et vous avez pu lire que cette opération n’est pas aussi précise à mener que souhaitée, faute des options de réglages nécessaires.

Mis à part ces deux points, le Gold Award est là pour souligner les points forts de ce projecteur. Ce sont rien de moins que la netteté, la fluidité, la luminosité, le contraste, la discrétion de fonctionnement, tout ceci à un tarif contenu ! Après cette énumération, vous aurez bien compris que Formovie maîtrise la projection laser à ultra courte focale et il faut désormais espérer que nous aurons droit à une version globale davantage fournie en option de réglages (comme pour le Formovie Theater) et avec des fonctions smartTV complètes et françaises. En résumé, si ce qu'on peut lui reprocher ne vous gène pas et que votre but premier est le résultat en termes de qualité d'image, ce Formovie Cinema 3 est une excellente machine.

Gold Award mondoprojos.fr
Gold Award mondoprojos.fr

J’ai apprécié :

- Le prix,

- Le format compact,

- La discrétion de fonctionnement,

- La précision de l’image,

- La fluidité,

- La dynamique (équilibre contraste et luminosité),

- L’input lag réduit,

- Les couleurs post calibrage.

Je regrette :

- Une version import non officielle adaptée au marché chinois,

- Des options de réglages de l’image absentes, rendant le calibrage aussi difficile qu'imparfait,

- La colorimétrie en sortie de boîte, rendant nécessaire l'étape calibrage.

ENGLISH VERSION

Almost two years after the release of its ultra-short-throw mono laser projector, Fengmi/Formovie Cinéma 2, the brand is marketing a slightly updated version with a few innovations such as the switch to HDMI 2.1 sockets, improved brightness, an updated OS and a new video processor. The price is also slightly inflated, at €1,799 for the newcomer versus €1,599 for the old model, which is feeling the effects of its advanced age (2 years!).

Budget-wise, this model represents an alternative to the UST tenor of the moment, the Formovie Theater, priced at almost €3,000.

Unlike the Theater , designed for the world market with menus and functions adapted to Europe and the French market, the Cinema 3 is only available in a version marketed in Asia, with menus in Mandarin and English. A point to bear in mind if you're thinking of buying one. Notes, however, that our partner Nothingprojector, who sent us our test unit, provides a high level of after-sales service in the event of any problems.

Of course, I'll be examining this version in the light of the Cinéma 2 test bench, an opportunity to take a break from cubic projectors for a while and to refocus on ultra-short-throw laser rectangles.

Le Fengmi Formovie Cinéma 3 est maintenant disponible à la commande chez notre partenaire nothingprojector au tarif de 1759€ ici (cliquez sur le lien affilié*).

For purchases made on nothingprojector, I receive a commission via the affiliate link above. This partnership gives me exclusive access to the projectors and has no influence on the final measurements and evaluations of the models, which I always test according to the same protocol and rigor.

What's it all about ?

Formovie (a Fengmi subsidiary) is a Chinese brand that specializes in DLP projection with ultra-short and long-throw devices. The Cinéma 3 contains in its bowels a 0.47-inch Texas Instruments DMD chip with a native 1920×1080 resolution, but which "reconstitutes" a full UHD (3840×2160) image by displaying 4 shifted images extremely quickly and imperceptibly to the eye - by now you know the drill.

In its communication, the manufacturer proudly announces a luminosity increased to 400 nits... except that this means nothing as such because this figure must be related to a screen size, information which is conspicuous by its absence.

However, as the light source is an ALPD 3 solution combining a laser with a phosphor wheel, we can normally expect a native contrast of 3000:1.

The use of this technology means that the light can be switched on and off with very little delay, and above all it has a rated life of 25,000 hours.

Like the Cinéma 2, the Cinéma 3 features Ultra Short Throw (UST) optics. This system enables the camera to be positioned as close as possible to the screen, so that no one can wander into the beam of light. Such devices also enable you to enjoy a very large image in confined spaces.

With its fixed projection ratio of 0.23:1, the Cinéma 3 is capable of projecting an image with a base height of 2m23 (100" diagonal), with a setback limited to 24 cm.

It includes a projector, a Dolby and DTS-compatible sound system (2 × 15W), and a media player capable of playing SDR and 4K HDR audio and video files directly from a hard disk or USB key.

Physical tour

The price reduction compared to the Formovie Theater also comes with an equally reduced footprint : 456 ×308 ×91mm and 7 kg. With its white casing that's likely to look too cute in a living room the Cinéma 3 tends to appeal more to the fashionable than to lovers of immersion in a dedicated room.

Formovie Cinéma 3
Formovie Cinéma 3

There is no zoom to facilitate positioning; it is its placement that will determine the size of the projected image. The manufacturer recommends a minimum of 80 to a maximum of 150 inches diagonal.

The focus is fully motorized and can be controlled by remote control, so you can check image precision with your nose to the screen. You also benefit from an 8-point electronic keystone correction for adjusting the geometry if necessary, and then screw feet are under the projector to raise it if necessary.

Test Formovie Cinéma 3
Connectique Formovie Cinema 3

The speakers are located behind a gray cloth, while the sockets for connecting the various sources are located on the front panel facing the screen. There are 3 HDMI sockets in 2.1 format, including 1 eArc (HDMI 3) - one of the main differences compared to the HDMI 2.0 sockets on the Cinéma 2. Alongside these are 2 USB 2.0 sockets, 1 LAN and a line output. Integrated Bluetooth is in 5.0 format, and of course the projector can be linked to your home network via WiFi for firmware updates.

To physically switch the projector on and off, there's a button on the top shell, the only one . To control the Cinéma 3 using the Bluetooth remote control, which must be paired the first time it is switched on ( be careful not to lose it!).

Formovie Cinéma 3
Télécommande Formovie Cinema 3

Menus

As mentioned in the introduction, Formovie Cinéma 3 is only available in Chinese edition. Its OS (FengOS version 3) is delivered in Mandarin and otherwise there is only one optional language : English.

Formovie Cinéma 3
Menus en anglais Formovie Cinema 3

So there's no need to dwell on the smartTV's streaming functions, which are all designed for the Chinese market. If you want to enjoy Netflix, Prime Video and other streaming services, you'll need to connect an external source.

On the other hand, there is a media player that performs very well in both SDR and HDR.

Let's move on to the image settings menu. The modes available out of the box are: "sport, standard, movie, showy, display and game, custom". The latter is the only one that can really be used to attempt calibration. I say attempt, because for the CMS, there are none, only global settings for hue and saturation, and for color temperature, although RGB options are present, they intervene globally and not separately in Gain and Bias.

Test Formovie Cinéma 3

No Gamma editor either, nor EOTF management; you'll have to adjust with the only "Brightness and Contrast" options available.

Light output management is divided into 4 levels: "Day, View, Night, Silent". A "Dynamic Contrast" option is only available in the "Custom" menu.

HDMI sockets can be configured as required between 1.4, 2.0 and 2.1.

Let's not forget to mention MEMC (image interpolation), which is essential to combat judder. The system has 3 levels: "low, middle and high".

Technical verdict

Operating noise and quality of integrated sound system :

Before measuring the operating noise of the projector ventilation , I make sure to measure the residual noise in my room with the projector switched off. This is 35.1 dB. Once the projector is switched on, and regardless of the laser power selected, the noise level measured is 36 dB, an increase of less than 1 dB compared with the projector switched off. The Cinéma 3 is therefore very discreet.

Test Formovie Cinéma 3

Thesound system is not associated with any major brand, but this in no way means that it's a cheap solution. With 2×15W, the C3's loudspeakers deliver a precise, full-bodied sound experience with a fine touch of finesse.

Power consumption :

Test Formovie Cinéma 3
Doublon consommation électrique

While operating noise measurements fail to distinguish between the 4 power levels of the laser source, the same cannot be said of power consumption. From the most powerful to the most economical, we go from 255.4W (Day), to 226.3W (View), then 139.5W (Night) and finally 127.8W (Silent). Limited energy requirements in view of the luminous power delivered (2258 lumens max; details at in the brightness and contrast section).

Sharpness and precision :

Test Formovie Cinéma 3
Focus supérieur angles gauche et droit Formovie Cinéma 3

It's in this area that I feel the most significant progress has been made compared to the Cinema 2, which was already no slouch in this area. The a new chip and AI video processing bring an undeniable benefit, without overdoing the sharpness adjustment. The Cinema 3 is a 4K projector, and it shows. In this respect, I find it even better than the Formovie Theater, to say the least.

Fluidity :

Once again, activation of the interpolation function appears to be mandatory, but this is the case for all recent DLPs tested. S i'm not sensitive to AEC effects, but I am when it comes to judder (the bad 3:2 pulldown that causes slowdowns and loss of precision in dollies). The medium and high levels of the MEMC allow you to get rid of anything that disturbs the fluidity of your image.

Input lag :

Test Formovie Cinéma 3
Input lag Formovie C3

The Game mode offers a significant reduction in reaction time compared to the Formovie Cinéma 2, from over 70 ms of delay to 40.2 ms, which is less than 50 ms and therefore qualifies it as "good for Gaming" according to mondoprojos.fr.

An extra note for gamers: the Formovie C3 is VRR-compatible on its HDMI 2.1 sockets, and my PC detected it as such.

Laser Speckle :

No problem here: the phosphor wheel through which the blue laser passes acts as a protective filter, thwarting any attempt by speckle to show its face in your favorite film or TV series.

Overscan and gray light frame of the chip 0.47 :

The Cinema 3's display of an overscan/cropping test pattern ensures that its video processing does not apply an abrupt cut to the edges of the image cropping part of it. I must confess that I can't remember the last projector on which this phenomenon was highlighted, as overscan has been disabled by default for several years now . This is once again the case here, where 100% of the useful image is on the screen.

The C3's excellent native contrast also helps to absorb the gray bar that is usually much more noticeable on DMD projectors. At , you'll have to look hard for it, but you'll understand that it's in no way disruptive.

Uniformity :

Test Formovie Cinéma 3
Uniformité Formovie Cinéma 3 (click right to see a widder image)

To check the uniformity of color distribution and thus judge the effects of the optics on all parts of the image, a test chart made up of 15 rectangles is specially used. An initial measurement is taken at the center of the screen with the Jeti Hi Res 1501 spectrophotometer, and then the deviations (deltaE) in the other 14 rectangles are measured. This check reveals deviations in excess of 3, mainly concentrated in the leftmost row of the image. Due to the nature of their optical blocks, UST projectors are more prone to these deviations than conventional focal-length models. However, this analysis needs to be weighed up against the fact that the amplitude is limited.

Colorimetry and Gamma :

The respective gamuts of C2 and C3 are very close. The coverage of the rec.709 is 109% and that of the DCI-P3 80% . This result reminds us that we're dealing with a mono laser with a phosphor wheel, not a triple laser. Faced with this Gamut, I focused my calibration on the rec.709 references.

Test Formovie Cinéma 3
Gamut natif Formovie C3

This is necessary because, as is often the case with Chinese projectors, the color temperature coming out of the box is far too cold. Laser power selections also influence the overall result. The higher the brightness, the more blue the grayscale.

The mode closest to D65 (close being usurped) is the one entitled "Movie". It gives 7277K combined with a deltaE deviation of 12.41 and a Gamma of 2.13. In other words, we're way off the mark and we're going to have to roll up our sleeves and get out probes and test patterns to correct all this. This operation is going to be all the more difficult in the absence of CMS to intervene precisely on Gamut, added to the fact that intervention on RGB levels is only possible on one point.

PVA standards call for a deltaE deviation after calibration of less than 2, and a Gamma of 2.4 in a dedicated room and 2.2 in a non-dedicated room. These are ideals, as not all projectors can achieve this level of precision; the Formovie Cinéma 3 is one of them. With the options available in the menus, I managed to bring the color temperature down to 6586K with a deltaE deviation of 3.13. Gamut is also well corrected, but that's about as accurate as you can get with this model.

Test Formovie Cinéma 3
CMS avancé avant et après calibrage
Test Formovie Cinéma 3
Niveaux RVB avant et après calibrage
Test Formovie Cinéma 3
Vérifications tons chair avant et après calibrage
Test Formovie Cinéma 3
Color checker avant et après calibrage

HDR management :

I won't go back over the false accusation of poor HDR management made against cinema 2 : I demonstrated its absurdity in a dedicated article on the blog.

The C3 benefits from new functions, including HDMI 2.1 management, but is content to manage HDR10 and HLG static metadata by applying a fixed cutoff above 1000 nits. Anything above this results in poor mapping in the highlights, with burnt whites and you will need a help of the Panasonic UHD Bly Ray Player option (HDR optimizer).

Test Formovie Cinéma 3
Comparaison Aquaman

The brand advertises support for HDR10+ dynamic metadata, in contrast to the C2. However, I am unable to confirm this point, at least not on the test specimen, which is not HDR10+ compatible, as my Spears and Munsils test pattern attests.

With 600 and 1000 nits encoding, there's no need to worry: the projector sets itself to the right level of restitution when the source is detected.

Contrast and brightness :

Test Formovie Cinéma 3
Contraste et luminosité Formovie Cinéma 3

Pre-calibration native contrast is among the very good levels already measured on all the ALPD USTs reviewed here. The maximum is 3362:1 (native) in standard mode. However, going through the calibration process and seeking a colorimetry faithful to that intended by the director of the projected work results in a loss of brightness and contrast. As a result, after calibration, is left with a sequential contrast (FOFO) of 2085:1 associated with a brightness of 1290 lumens in "View" mode. This remains visually very good for a DLP 4K 0.47, but less so than other references including Formovie.

Ansi contrast is unexceptional, even puny at just 54:1.

Test Formovie Cinéma 3
FOFO ET ANSI FORMOVIE CINEMA 3

I can't confirm the 400 nits claimed by the brand. At better with standard mode, I get 191 cd/m² on a 100-inch screen, i.e. a maximum of 2258 lumens (again, very close to the values obtained on the C2).

After calibration in View mode, the C3 is capable of projecting an SDR image of 3m64 base in 16:9 format with a luminance of 16 fL, and 2m86 base in HDR with a luminance of 26 fL. It is possible to obtain more luminosity, but this must be calibrated by selecting "Day" laser power.

Subjective opinion

The main benefit of the C3 over the C2 is image precision. The new chip and its FAV (Picture Quality Engine) and AI (Image quality Enhacement) video processing enable 1080p SDR sources to look like 4K and 4K HDR sources to be rendered in all their splendor .

Precision is further enhanced when image interpolation is activated, making vertical and horizontal pans as precise as still shots.

Test Formovie Cinéma 3
Max Max 2 4K HDR Formovie C3

I always appreciate the dynamic results offered by ALPD projectors. I ls are the best at making the most of DMD XPR chips. The result is convincing blacks and night scenes with depth and detail. On the darkest passages in the Indian tents of "Prey" 4K HDR, the C3 delighted me with the detail on outfits and objects.

On recent 1080p masters like "Les choses simples", flesh tones are subtly reproduced and precision continues to delight the retinas. What never fools to convince me of a diffuser is to stop measuring and make a canvas to put myself in the shoes of a cinephile eagle. If you're immersed, without having to think about every detail, every annoyance or fiddle with the remote control, then you've got it made. In fact, with this Cinéma 3 I made two films in a row !

Conclusion

The many qualities of the Formovie Cinéma 3 make it unquestionably deserving of an award... but the points of deficiency mean that it misses out on the golden prize. In fact, let's face it: the gap with the Cinéma 2 is very small indeed. One major advance would have been support for HDR10+ dynamic metadata as communicated, but this is not the case. The second aspect that bothers me is concerned with the lambda user and concerns colorimetry out of the box. It requires calibration, and you may have read that this operation is not as precise to carry out as desired, for lack of the necessary adjustment options.

Apart from these two points, the Gold Award is there to underline the strengths of this projector. They are nothing less than sharpness, fluidity, brightness, contrast, discretion of operation, all at a contained price! After this list, it's clear that Formovie has mastered the art of ultra-short-throw laser projection, and we can only hope that we'll be treated to a global version with more settings options (as with the Formovie Theater) and comprehensive French smartTV functions. In short, if you're not bothered by its critics, and your primary goal is image quality, this Formovie Cinema 3 is an excellent machine.

Gold Award mondoprojos.fr
Gold Award mondoprojos.fr

I enjoyed :

- The price,

- Compact size,

- Discretion in operation,

- Image precision,

- Fluidity,

- Dynamics (contrast and brightness balance),

- Reduced input lag,

- Post-calibration colors.

I'm sorry :

- An unofficial import version adapted to the Chinese market,

- No image adjustment options, making calibration as difficult as it is imperfect,

- Colorimetry out of the box, making calibration necessary.


66 Commentaire(s)

  1. GregW dit :

    Avec le camarade Cattod on a bossé le dimanche pour une mise en ligne rapide de ce test qui était très attendu. Merci à lui pour son aide dominicale.

    Concernant le HDR10+, le constructeur m’a indiqué que cela fonctionnait uniquement avec le lecteur médias interne. Cela présente peu d’intérêt pour nous car les principales sources HDR10+ disponibles chez nous sont présentes sur les chaînes de streaming ou sur des BR UHD, donc en liaison HDMI obligatoire et j’ai démontré que cela ne fonctionnait pas sur le C3 (uniquement HDR10/HLG).

  2. Vincent F dit :

    Merci milles fois Messieurs pour ce test qui était très attendu de mon côté. Chapeau à vous deux :-). Juste 2 questions : pour la mesure de 36 db : à quelle distance est-elle réalisée du vidéoprojecteur ? (2.5 m comme d’habitude). Dernier point : Avez-vous une mesure du bruit en fonctionnement, sonde à côté du C3 ? (à 50cm, comme à l’accoutumé, mais sauf erreur de ma part, je n’ai pas trouvé cette information dans ce superbe article). Encore bravo à vous deux pour la très grande qualité de vos analyses : toute la communauté y est très sensible et nous vous en remercions.

  3. Dimo47 dit :

    Bonjour et merci à vous Greg et Cattod pour nous avoir fait ce test en un temps records. J’aurais une question au sujet de la version globale, quand entendez vous par cela? S’agit-il d’une mise à jour du logiciel pour avoir le menu et ou des améliorations en français ? Merci bonne journée

    1. GregW dit :

      La version globale (si elle sort un jour) correspond à un autre un projecteur adapté pour le marché européen et zones hors Asie.

  4. Nicolas dit :

    Bonjour,

    merci pour ce super test ! Il confirme le super intérêt du projecteur !
    Concernant le réglage, c’est faisable sans outil spécialisé ? Est-ce possible de connaitre les réglages effectués ?
    merci !

    1. GregW dit :

      Non il faut des sondes de mesures pour ajuster correctement les couleurs, c’est un projecteur laser qui nécessite un spectrophotomètre de précision. Les réglages de calibrage sont individuels à chaque modèle.

  5. dimo47 dit :

    Merci à vous , le modèle m’intéresse ce serait mon premier ust en remplacement de ma télévision, pensez vous être un bon choix pour commencer sachant que j’achèterai en complément un écran dédié à ce type de projecteur également sur le site nothingprojector? Merci encore

    1. GregW dit :

      Si c’est pour regarder les programmes télévision en plein jour, la réponse est non. Tous les projecteurs nécessitent de faire le noir dans la pièce.
      Maintenant concernent la question du choix, si le critère principal est la qualité d’image, oui il est dans le haut du tableau des
      projecteurs UST mais il ne faut pas oublier que c’est un projecteur qui n’est pas prévu pour el marché français donc il y a les contraintes décrites dans le test à prendre en compte au moment du choix final.

  6. GregW dit :

    J’utilise pour mes tests une toile blanche de référence sans dérive colorimétrique. Si vous prenez le calibrage il sera effectué séparément mais sur une toile technique ou sur un écran blanc, ou mur blanc il suffit de le préciser.

  7. dimo47 dit :

    oui j’ai pu lire et comprendre (pas tout compris n’étant pas un expert) que le réglage de la colométrie ne peut se faire qu’avec un appareil spécial, qu’il faut une box ou autre pour le cote smart tv et un menu en anglais c’est ce que je retiens personnellement de négatif dans votre test. je vous avoues que cette histoire de réglage m’a un peu refroidi, dommage car il a des critères pour moi très intéressant, bruit, input lag, qualité d’image, prix. Enfin pour ce qui est d’une utilisation en plein jour juste pour information même un lazer tv hisense ( input lag trop haut sur ces modèles) ne convient pas pour le jour ? enfin je vais attendre quelques retours pour me décider, merci encore a vous et cattod pour vos test

    1. GregW dit :

      C’est du pipeau marketing, un projecteur a besoin d’obscurité.

  8. Nicolas dit :

    Merci pour la réponse concernant la calibration. Cela reste donc un point dur.
    J’ai compris que le réglage est spécifique à chaque projecteur.
    Pour autant, peut on connaitre les vôtres ?
    merci

    1. GregW dit :

      Ils sont ici : https://bit.ly/41LSpb7, il suffit de choisir l’option calibrage et ils seront parfaitement adaptés à votre Formovie Cinéma 3. 🙂

  9. Vincent dit :

    Bonjour Greg, merci pour ce test que j’attendais avec impatience, je suis un lecteur régulier de ton blog même si pour l’instant je n’ai pas craqué sur un videoprojecteur, simplement sur une toile Vividstorm ALR 0,6 grise.
    Comme d’autres personnes l’histoire des réglages colorimétriques du C3 m’a un peu refroidi.
    Je ne suis pas un expert mais plutôt un utlisateur “lambda” qui regarde des films / séries / evenement sportif le soir dans l’obscurité. Je ne me rend pas compte si la dérive colorimétrique du C3 va vraiment m’impacter à l’usage.

    Quand tu parles “d’arrêter les mesures, de te faire une toile pour te mettre dans la peau d’un aigle cinéphile” c’était en sortie de boite du C3 ou après calibration des couleurs ?
    Je me pose la question si il vaut mieux un C2 calibré par tes soins ou un C3 non calibré. Je n’ai pas forcément envie de mettre plus de 2000€ dans un vidéoprojecteur.

    Merci encore pour ton investissement

    1. GregW dit :

      Le C3 mérite vraiment un calibrage surtout si on ne veut pas passer son temps sur la télécommande à essayer de trouver le bon réglage. Il vaut mieux envisager un autre projecteur plus juste en sortie de boîte si tu ne peux pas le calibrer.

  10. GregW dit :

    Un calibrage ce n’est pas un simple réglage, en fonction des projecteurs cela peut représenter plus de 3 heures de travail. Moins de 10 personnes en France ont l’équipement et les compétences pour les réaliser.

    Si vous êtes débutant en projection le critère de la précision des couleurs est peut être secondaire, c’est pourtant fondamental si on veut pouvoir regarder un film ou série avec le respect du travail du réalisateur et de son directeur de la photographie.

    Le Formovie cinéma 3 présente des dérives bleues importantes sur tous les modes usine, un calibrage va réussir à les faire disparaître mais ce n’est pas possible à faire à l’œil.

    Si vous voulez une image naturelle et avec peu de dérives en sortie de boîte il vaut mieux envisager un autre appareil.

  11. GregW dit :

    L’Hisense PL1 est plus simple pour les débutants et pour ceux qui ne veulent pas passer par l’option calibrage :

    https://www.mondoprojos.fr/2023/02/11/test-hisense-pl1/

  12. dimo47 dit :

    Merci pour cette réponse qui me permets de prendre la décision de ne pas le commander je vais plutôt regarder du côté de son grand frère le théâtre ou en encore attendre le test du hisense px2 pro, merci beaucoup

  13. Cattod dit :

    La note de classement dans le Top 40 MondoProjos de ce Formovie Cinema 3 vient d’être calculée, c’est par ici :
    https://www.mondoprojos.fr/forum/topic/tableaux-comparatifs-des-videoprojecteurs/?part=7#postid-1505
    [N’oubliez-pas qu’il a comme tous un fil de discussion sur le forum, endroit où les commentaires et discussions ne se perdront pas de vue comme ici sur le blog 😉 ]

  14. Nicolas dit :

    merci pour tous ces éléments de tests. Pour se donner une idée, quelle sonde colorimétrique utilisez vous ?

    1. GregW dit :

      Bonjour Nicolas, c’est mentionné dans le test.

      1. GregW dit :

        Et j’ai une sonde K10A qui arrive en fin de semaine, le couple parfait pour des calibrages certifié PVA.TV (Jeti 1501 Hi Res en tant que sonde de référence et un colorimètre rapide et fiable).

  15. Nissay dit :

    Bonjour Grégory, si tu disposes d’Amazon prime quelques films sont en HDR10+ je viens de tester avec mon firestick 4K max, avec le dernier film The Covenant cela pourrait peut-être t’aider à vérifier lors de tes tests.

    Pour voir le format HDR en cours sur la fire stick suffit de maintenir le bouton ok+DOWN pendant 5 secondes et ensuite appuyer sur option

    1. GregW dit :

      Bonjour Nissay, c’est déjà fait avec mon Firestick 4K (pas de HDR10+).

  16. Vincent dit :

    Merci pour ta réponse du 3 juillet, le rapport de projection de l’hisense pl1 est pour moi trop contraignant (intégration sur meuble). J’ai bien relu tes différents tests et je pense m’orienter vers le C2 : tes valeurs mesurées de luminosité et contraste sont bien meilleures dessus par rapport au C3 que ce soit sur le mode “Movie” ou après calibrage. La gestion HDR semble identique (il faut jouer de la télécommande et pas sur d’en profiter pleinement avant peut-être une arrivée de la fibre un jour…). Mis a part le piqué (qui semble quand même bon sur le C2) j’ai du mal à voir une supériorité du C3.
    Bref merci pour tes conseils et j’espère que je ne serai pas déçu

  17. GregW dit :

    Petit ajout du jour, le Formovie C3 est détecté par mon PC (prise HDMI 2.1) comme compatible VRR.

  18. Mervin dit :

    Excellent article comme toujours, pouvez-vous confirmer que les projecteurs Formovie/Fengmi n’ont plus le problème du bruit aigu ? C’était courant sur les versions précédentes et je voulais savoir si cela avait été résolu avant d’acheter.

    1. GregW dit :

      Bonsoir, tout est dans le test.

  19. TopheHC dit :

    Bonsoir Grégory,
    Hormis le prix, entre le Theater et le C3, tu choisirais lequel ?

    1. GregW dit :

      Le theater pour son triple laser, version française complète, options des menus bien plus étoffées, meilleur contraste et une expérience visuelle globale supérieure à celle du C3. Le C3 est un bon mono laser budget, le Theater est un haut de gamme.

  20. TopheHC dit :

    Merci Gregory.
    Ça me conforte dans mon future choix. Malgré le piqué supérieur du C3, le Theater est globalement mieux. Bon au moins cela justifie sa différence de prix, et sûrement niveau son aussi.

    1. GregW dit :

      Le son du C3 n’est vraiment pas mauvais :).

  21. TopheHC dit :

    Je n’en doute pas, mais le fait d’avoir mis du Bowers & Wilkins sur le Theater doit plus se ressentir sur le coût.

  22. Tony dit :

    Salut,

    Merci pour ce test ! Je l’ai acheté sur nothingprojector (impec, reçu en moins d’une semaine).

    Ça fait deux heures que je joue avec, et ça a vraiment de la gueule ! Autant avec la PS5 qu’avec du Netflix ou un vieux DVD le rendu est topissime. La compensation de mouvement marche nockel. Et la luminosité et me contraste sont déjà très bons même dans une pièce à midi avec seulement les volets à moitié fermés.

    Bref je valide déjà. Sauf un point : je ne sais pas s’il y a un rodage ou autre mais je ne trouve pas que la machine soit très discrète. Si le son de fonctionnement est facilement couvert par les scènes assez sonores, le bruit du fengmi est bien présent dès que la scène est calme. Ce ronflement est plutôt supportable et peut-être qu’on finit par l’oublier mais il est clairement là (canapé à 3m du vidéoprojecteur) et pour le moment c’est le seul point qui me chagrine.

    ++

    IGO

  23. MERIEN dit :

    Le site nothingprojector propose pour 350 euro (!!) un service de calibrage.

    ce service concerne-t-il le fameux calibrage de colorimétrie à effectuer (décrit dans votre test) ?

    Si oui, ce service propose-t-il un réglage plus affiné que celui que l’on peut faire soi-même ?
    merci

    1. GregW dit :

      Bonjour,

      1) C’est bien ça.
      2) Vous pouvez essayer vous même mais à l’œil ce n’est pas possible. Il faut des instruments de mesures, un logiciel pour les piloter, des connaissances en calibrage et l’expérience de ce type de projecteur peut également aider. 😇

  24. olh dit :

    Bonjour.

    Je viens de recevoir le mien il n’est pas bruyant je pourrai faire une mesure de DB si cela t’intéresse?
    Par contre les images tire sur la couleur bleu.
    salutations.

    1. GregW dit :

      Bonjour,

      Oui c’est ce que j’ai mentionné dans son test.

  25. Vincent F dit :

    Bonjour à tous,
    @olh : De mon côté, je suis intéressé pour une mesure en DB de la bête, si possible.
    Serait-il possible d’avoir les valeurs suivantes :
    1) Mesure en db du bruit résiduel de la pièce (projecteur éteint)
    2) Mesure en db à 50 cm du C3 en fonctionnement
    3) Mesure en db à 2.5 m du C3 en fonctionnement
    Par avance merci.
    Vincent

  26. Vincent F dit :

    Hello Iex,
    Merci pour votre réponse très précise.
    Pour mémoire, sur le C2, certains utilisateurs avaient le même problème que celui que vous expliquez (bruit aigu assez insupportable) et c’était l’une de mes inquiétudes pour le C3.
    Pour le reste des mesures, elles sont vraiment top et confirme la discrétion de fonctionnement du C3.
    Si j’étais vous, ce serait un retour client, si le produit est garanti. Dans le cas contraire, il faudra passer par un autre mode que View pour l’utilisation (Day ou Night).
    Bonne après-midi
    Vincent F

  27. isaki dit :

    Bonjour,
    Après avoir lu en long et en large les avis, j’ai fini par craqué pour un C3 avec calibration et écran NP Black séries (normalement j’ai bien fait l’achat avec le lien de partenariat).

    Merci Greg!

  28. Monjour dit :

    à la recherche de mon premier projecteur UST j’hésite entre ce formovie c3 (Dolby Vision et HDR10+ manquants) et le xiaomi laser c2 qui commence à dater mais qui a des performances du même ordre et qui présente l’intérêt de supporter le Dolby Vision. Je rate quelque chose dans ma comparaison ?

    1. GregW dit :

      L’Hisense PL1 (Dolby Vision et HDR10+) mais nécessite plus de recul. Le summum en qualité visuelle et audio reste le Formovie Theater (Dolby Vision) mais c’est un budget (2999€ avec calibrage).

  29. Monjour dit :

    réponse rapide, concise et pertinente, je vais potasser ce grain à moudre, merci ! 🙂

  30. bouthorsm@gmail.com dit :

    Bonjour je lis que ce Projecteur porte l’image à 37cm du sol pour une image de 100″.
    Est il possible de l’incliner légèrement en avant pour qu’il projette légèrement plus bas puis corriger le trapèze par la suite ?
    J’ai besoin de le descendre de 10cm environ.

    1. GregW dit :

      Oui c’est possible mais l’utilisation de la correction de trapèze a un impact sur la définition de l’image.

  31. Insomnia dit :

    Bonsoir,

    Est-ce que ce projecteur est équipé de pas de vis pour un support VESA pour une projection inversée depuis le plafond ?

    Merci !

  32. Matteiva dit :

    Bonjour et un grand merci Greg 🙂

    Si on le compare au cinema 2, d’après vos tests, article et tableau récapitulatif, le cinema 2 offre des valeurs bien supérieures au cinema 3 en terme de luminosité et contraste. Sur le papier, en dehors de la précision et du traitement d’image, le cinema 2 est à privilégier non ?

    Merci

    1. GregW dit :

      Les 2 sont bons et proches mais le traitement vidéo a été amélioré sur le 3 et il me semble que le 2 ne bénéficiait pas de prises HDMI 2.1.

  33. Matteiva dit :

    Merci Grégory. Désolé pour le délais, il ne me semble pas avoir eu de notification de réponse par email. Encore un grand merci, c est un plaisir de parcourir tous vos tests

  34. tony.yamanaka@gmail.com dit :

    Bonjour,

    J’ai ce Formovie Cinema 3 depuis quelques mois et j’en suis globalement content mais aujourd’hui seulement je découvre que ma PS5 branchée dessus ne passe pas en 4K HDR .
    En lançant un nouveau jeu, je tombe sur un réglage HDR, qui me dit que mon périphérique ne supporte pas le HDR. Intrigué, je cherche dans les menus PS5 et je trouve “Écran et vidéo” qui me dit “la vidéo 4K à 60Hz n’est pas prise en charge. La sortie vidéo de la PS5 est actuellement limitée au format 1080p.”.
    Si quelqu’un ici a une piste ?

  35. Tribu78 dit :

    Bonjour Greg et tout le monde,

    sur nothingprojector, il y a un désormais le “Formovie Cinéma Pro 4K”, qui est moins cher que le C3 et a des caractéristiques de luminosité et de contraste supérieur. Est ce que quelqu’un connait ce videoprojecteur ? Etant allergique au bruit, je me demande comme le “Formovie Cinéma Pro 4K” se comporte en terme de bruit, si quelqu’un a une idée je suis preneur.

    Merci

  36. bam85 dit :

    Salut Greg,
    Un grand merci pour tes tests !
    Je change complètement de disposition mon salon et je suis très intéressé par un projecteur courte focal.
    Evidement le formovie theater me plait mais hors budget (j’ai environ 2k pas plus pour le projo).
    Novice dans le domaine des projecteurs, j’hésite entre 3 modèles :

    – Le Cinema 3 (avec l’option calibration de Nothing)
    – Le LG HU715QW que tu as testé
    – Hisense PL1

    Je me fou d’avoir une interface “smart tv” dans le vidéo car j’utilise un boitier externe.

    Tu me confirme que le meilleur choix serait le Formovie Cinema 3 ?

    Merci !

    1. GregW dit :

      Bonsoir,
      Le meilleur des 3 (si on fait abstraction des fonctions smartTV) est le Formovie Cinema 3. En revanche je te conseille d’attendre car la version globale ne devrait pas tarder (juin/juillet).

  37. bam85 dit :

    Super !
    Aller je pars la dessus. Merci pour ta réponses rapide !
    Avec un code promo il est a 1980€ en ce moment avec la calibration.
    La version globale ne va pas être plus cher tu penses ?
    La globale apporte ? du réglage ? Un changement d’os ? Ou c’est plus d’ajout ?

    1. GregW dit :

      Je n’ai pas les tarifs mais la
      nouveauté c’est toujours plus cher 😇. La version globale permettra d’avoir des menus en
      français et des fonctions smartTV utiles chez nous ainsi que des options de réglages complémentaires.

  38. bam85 dit :

    Arrrr tu me mets le doute.
    La fonction smart ne m’intéresse pas, et menu anglais ne me dérangera pas car tout est en anglais a la maison 😅
    Je pense je vais le prendre pour éviter une augmentation “peu utile” si c’est “que” ça 😅

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires


Catégories

ActualitésGuide d'achatNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles