Test Awol Vision LTV 2500

Dans le monde en pleine expansion des projecteurs triple laser à ultra courte focale, aux cotés des grands noms du secteur que sont ChiQ (le premier!), Fengmi, Hisense, LG ou encore Samsung, on note l’éclosion de multiples marques nouvelles qui comptent bien s’engouffrer dans cette récente brèche de la grande image domestique. Après Bomaker (base Hisense), Vava (base Appotronics), c’est au tour d’Awol de pointer le bout de son nez, avec non pas une mais deux nouvelles références.

Les LTV 2500 et LTV 3500 sont disponibles depuis peu de temps et se distinguent par leurs luminosités (2000 lumens pour le premier et 3500 lumens pour le second) et leurs prix : 2799$ (LTV-2500 et 5499$ LTV-3500). Pour le reste c’est du pareil au même, rapport de projection, puce DMD, traitement vidéo, forme, ne cherchez pas de différences il n’y en a pas !

C’est donc la version la plus abordable que nous allons découvrir aujourd’hui, qui ne manquera pas d’être comparée au champion actuel de la montagne (king of the hill pour les anglophones), le Formovie Theater.

De quoi s’agit-il ?

Awol est une marque du groupe Elevation Technology Partners. Elle dispose de ses propres équipes internes pour les logiciels, le support et l'ingénierie mécanique ainsi qu'industrielle mais maintient des liens avec Hisense en Chine (Hisense, vous savez, dont je vous parle plus haut et qui commercialise depuis plusieurs années des projecteurs ultra courte focale laser que la marque qualifie de « LaserTV »).

Awol Vision a été fondée en 2020. En mars 2022, la marque a dévoilé ses deux premiers projecteurs laser trichoma LTV-3500 et LTV-2500. En juin 2022, Awol Vision a ouvert son premier magasin physique aux États-Unis. Elle a également lancé un écran technique déroulant et motorisé de 120 pouces et un écran technique fixe de 150 pouces (on me demande souvent où trouver ce type d’écran et bien voici déjà une option chez Awol !).

Soit, c’est un bon début, mais nous savons que la concurrence dans ce secteur est rude et surtout elle a placé la barre de la qualité visuelle très haute depuis la sortie du Formovie Theater (en test sur ce blog).

Mais revenons-en au Vision LTV 2500, objet de notre test de ce jour. Cette nouvelle référence est conçue comme la majorité de ses concurrentes. Elle a fait l’objet d’une campagne de financement participatif par le biais d’Indigogo et même si le projecteur est utilisable dans sa forme actuelle, il est en continuelle évolution. Le support 3D Ready DLP-Link a été récemment ajouté et le constructeur annonce une future compatibilité Dolby Vision (non disponible à l’heure où je rédige ce test).

L’Awol 2500 rassemble dans un seul boîtier un projecteur DLP triple laser 4K XPR pour l’image, un système sonore compatible Dolby Atmos de 2×18W et un système interne fonctionnant sous une interface Androïd 9.0. Le projecteur étant destiné au marché mondial, ses menus sont traduits dans un grand nombre de langues dont le français (mais avec de nombreuses approximations).

Cette conception est donc monobloc dans laquelle rien n’est oublié... si ce n’est la partie SmartTV confiée au stick FireTV Amazon livré avec le projecteur. On dispose toutefois d’un lecteur médias interne pour prendre en charge les fichiers dématérialisés présents dans votre réseau domestique (wifi ou Lan) ou en lui connectant un disque dur ou une clé USB.

AWOL VISION LTV-2500
Stick Amazon 4K et lunettes 3D Awol 2500

Vous connaissez la rengaine devenue tube de l'image ultra haute définition simulée? Non ? Alors on remet un jeton dans le juke-box : La puce DMD 0,47 avec traitement XPR x4 va utiliser sa résolution native 1920×1080 pour diffuser tous les éléments d’une image UHD ou 4K de manière décalée avec une vitesse si élevée que l’œil humain sera trompé par l’illusion générée.

Le LTV 2500 supporte les signaux HDR à métadonnées statiques HDR-10 et HLG mais également, dès à présent, les métadonnées dynamiques HDR-10+.

Le LTV-2500 est disponible depuis un entrepôt européen de notre partenaire nothingbutlabel* à 2999€ TTC, calibré dans ma salle par mes soins. Attention, cette opération ne sera pas aussi précise que celle qui serait réalisée dans votre environnement avec vos sources et vos écrans mais elle vous permettra de bénéficier d'une image bien ajustée sur sources SDR et 4K HDR-10.

*Pour les achats effectués sur nothingbutlabel, je perçois une commission via les liens affiliés présents dans cet article.

Tour physique

Le LTV 2500 n’est pas particulièrement lourd avec ses 12,3 kg. Il mesure 599 × 353 × 145 mm et nous arrive dans une coque noire.

AWOL VISION LTV-2500
AWOL 2500 côté

Premier point qui me gêne un peu, son rapport de projection est de 0;25:1 contre 0:23:1. Concrètement, pour remplir l’image de mon écran Vividstorm de 110 pouces de diagonale, j’ai du placer l’Awol à 30 cm de la toile, alors qu’avec le Formovie Theater cette distance est raccourcie à 24,5 cm. L’un des critères d’achat d’un projecteur à ultra courte focale c’est de pouvoir le placer au plus près de l’écran et dans mon cas d'utilisation (posé sur le sol), l'Awol gênera davantage le passage des personnes que le Formovie.

Concernant la mise au point, elle est électrique et pilotée par la télécommande. La correction de trapèze électronique offre 8 points de correction.

Ce nouveau modèle dispose de 3 prises HDMI 2.0 dont 1 Earc (HDMI 2). Deux prises USB 2.0 sont également présentes, ainsi qu’une prise LAN, 1 SPDIF. Le Wifi et le Bluetooth sont aussi au programme.

AWOL VISION LTV-2500
Connectique AWOL 2500

La télécommande est de couleur grise sans rétro éclairage. Prenez garde à ne pas la perdre ou la casser car comme pour la grande majorité des modèles UST il y n’y a pas d’alternative à l’aide d’un clavier physique.

AWOL VISION LTV-2500
Télécommande AWOL 2500

Menus

S’ils sont complets, ils ne brillent ni par leur physionomie ni leur ergonomie. Au choix c’est bande verticale ou horizontale. Les modes images usine sont riches « la norme, cinéma, vivant, sports, le jeu, autodéfinition ». Ils connaissent une déclinaison HDR et 3D avec le suffixe associé.

Test AWOL VISION LTV-2500
Menu accueil AWOL 2500

Plus surprenant, les modes de luminosité sont aussi nombreux ! « clair, la norme, doux, dynamique élevée, dynamique basse et auto définition ». Concernant la gestion de la puissance du laser vous pouvez la contrôler de manière fine sur une échelle de 1 à 10.

Test AWOL VISION LTV-2500
Paramètres images

Si vous voulez vous adonner aux joies du calibrage, les ingénieurs de la marque ont mis à la disposition de l’utilisateur un réglage Gain et Offset de la température de couleurs, un Color Management System pour intervenir sur les 3 axes du Gamut et des niveaux de Gamma prédéfinis. Il existe une sélection d’espace de couleurs restreint (rec709) ou large (rec2020) ainsi que les classiques réglages de teinte, contraste luminosité et netteté. Pour la gestion HDR, vous disposez de quatre niveaux de gestion du Gamma EOTF.

Le traitement vidéo du projecteur dispose d’un mode d’interpolation d’images (MEMC) actif pour tous types de signaux et d’une option de contraste dynamique.

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

Les 6 modes de fonctionnement du laser n’ont que peu d’influence sur un bruit de ventilation plutôt présent. La mesure la plus faible est de 36,7 dB et la plus élevée 36,8 dB. Ce relevé est effectué à 50 cm de l’appareil mais, s'agissant d’un projecteur à ultra courte focale, la position des spectateurs sera naturellement plus éloignée et le niveau sonore perçu diminué et dès lors plus acceptable.

Test AWOL VISION LTV-2500
Bruit de fonctionnement le plus important

Si le système sonore intégré à de la puissance sous le pied, il n’en va pas de même de la précision de la scène sonore. Plusieurs ambiances sont proposées « musique, film, sport ou autodéfinition » mais aucune ne trouve grâce à mes oreilles. Alors que la solution BW présente dans le Formovie Theater permet de réellement se passer d’un ensemble home cinéma séparé, ce n’est pas le cas du Awol ou alors uniquement en dépannage.

Consommation électrique :

Test AWOL VISION LTV-2500
Consommation électrique Norme

Si les projecteurs laser (et encore plus les triples lasers) sont généralement gourmands en électricité, le LTV 2500 contrôle son appétit : 133,7W (norme), 142,4W (dynamique élevée), 114,6W (doux) et 127,4W (autodéfinition). Il y a un certain volant pour l'adapter aux aléas du bouclier tarifaire énergétique!

Piqué et netteté :

Test AWOL VISION LTV-2500
Centre mire netteté

Le constructeur met en avant l’utilisation d’un bloc optique RICOH 2.0 entièrement en verre apte à préserver la précision de l’image jusqu’à une diagonale de 150 pouces. Hélas, il n'y a pas de quoi en faire un argument car mes mires de précision mettent en évidence un niveau important d’aberrations chromatiques. Des franges rosées sont nettement visibles sur les pourtours des lettres des mires 4K et des menus du projecteur. Dans ce domaine nous sommes plutôt dans la contre performance que dans l’excellence.

Test AWOL VISION LTV-2500
Précision mire bords

Fluidité :

La puce DMD 0,47 utilisée entraîne la conversion de tous les signaux entrants en 60hz. Cette transformation s’accompagne d’un niveau de judder bien perceptible. Ce n’est pas nouveau, le phénomène est connu et lié à la puce et non au projecteur. Heureusement Awol n’a pas fait l’impasse sur l’interpolation d’images. Pour laver l’image de toute trace de ralentissement et de déformation, il faudra à minima utiliser le mode moyen du MEMC, le niveau bas n’est pas suffisant pour cela.

Test AWOL VISION LTV-2500
Mire de fluidité

Input lag :

Hors du mode jeu et de son option de réduction de l’input lag, je relève un retard à l’affichage de 142 ms. Après avoir activée la sélection dédiée au Gaming, le lag est réduit avec des signaux UHD 60hz à 34,5 ms. Un bon résultat qui laisse espérer à tous les joueurs des parties de jeux en réseau sans être handicapé par une image à la traîne.

Test AWOL VISION LTV-2500
Input lag jeu

Overscan et bordure grise entourant l’image :

La mire 4K de cropping apparaît avec tous ses éléments à l’écran, preuve que le projecteur n’applique pas de rognage. En revanche et comme c’est souvent le cas avec la puce DMD 0,47, un cadre plus clair d’une largeur de 3 cm est perceptible sur les bords de l’image « utile ». Heureusement (ou malheureusement en l’occurrence), le faible contraste du projecteur réduit sa trace.

Test AWOL VISION LTV-2500
overscan

Colorimétrie et Gamma :

En sortie de boîte, c’est le monde des Schtroumpfs en vacances sur Pandora, à croire qu'Awol a voulu peindre le tout en bleu. La plupart des modes usines ont des températures de couleurs bien trop froides dépassant les 10000k. Seule exception, la sélection « cinéma » avec ses 6828K mais avec un écart deltaE bien trop marqué (8,48).

Le Gamma est mieux loti avec des courbes linéaires et une moyenne de 2.1.

Le Gamut SDR atteint 104,6 % des références rec.709 et le passage en Gamut large permet de dépasser le rec.2020 avec 107,4 %.

Dans tous les cas, SDR ou HDR, le passage par la case calibrage s’impose pour venir rectifier le panorama de la colorimétrie. J’ai choisi d’intervenir à partir de la base de la sélection « sports » qui proposait le plus de luminosité pour ne pas trop perdre dans ce domaine après être intervenu sur l’échelle de gris et le CMS.

La bonne nouvelle c’est que les options des menus permettent de rectifier le tir, la mauvaise c’est que c’est ardu ; je ne recommande donc cet appareil qu’à des utilisateurs avertis et parés à mettre les mains dans le cambouis du calibrage ! En SDR après avoir désactivé l'option de Gamut large, la colorimétrie est mieux ajustée.

C’est encore davantage le cas avec la gestion HDR dont le tone mapping est souvent mis à mal par des mauvais positionnements du Gamma EOTF. La seule gestion digne de ce nom et automatisée est celle offerte avec les extraits HDR-10+ de ma suite Spears and Munsils. Pour le reste c’est un peu le chemin de croix, en tout cas bien loin de l’aspect «easer friendly » qu’on est en droit d’attendre avec un appareil électronique.

Contraste et luminosité :

Les 2000 lumens annoncés par le constructeur sont quasiment présents et même après calibrage il demeure 1704 lumens, ce qui permet à l'appareil d’éclairer une base d’image de 3m29 en format 16/9ème en 4K HDR tout en conservant une luminosité de 26 fL, ce qui est excellent.

Test AWOL VISION LTV-2500

Beaucoup moins enthousiasmant, le contraste natif du projecteur reste à 955:1 et la sélection dynamique, si elle permet de rehausser ce chiffre, n’est pas au niveau de ce qu’est capable de délivrer un projecteur laser ALPD. C’est bien là la principale faiblesse des projecteurs Hisense et leurs cousins.

Verdict subjectif

Si je suis très attaché aux mesures, qui sont les seules valeurs objectives permettant de départager les modèles d’un test à l’autre, il ne faut pas négliger la partie subjective dont mes conclusions sont établies après avoir visionné des extraits emblématiques, un film et une épisode de série complets afin de jauger du rendu des couleurs, de la précision de l’image, de sa fluidité et du niveau de contraste.

Test AWOL VISION LTV-2500
HDR10+

Quelle n’a pas été ma surprise après les mauvais résultats obtenus dans les mires de précision de découvrir une image en mouvement superbe de netteté et de finesse. Pour le coup, l’aspect « objectif » a été contredit par la partie « subjective ».

Mais c’est uniquement sur ce point que ça déroge avec les mesures. Dans le domaine de la fluidité le judder en 24p est bien trop présent et impose à minima l’activation de l’interpolation d’images dans son mode moyen.

Surtout, le contraste SDR comme celui HDR va venir vous gâcher le plaisir de la découverte de toute œuvre avec des passages sombres comme Alien ou Harry Potter. Autrement dit, l’Awol 2500 est un champion de la dynamique avec des scènes de jour ou avec des dessins animés mais si votre vidéothèque est remplie de morts-vivants, de Batman ou Game of Thrones ou sa préquelle House of the Dragon, il faudra clairement envisager un autre appareil que le LTV 2500.

Enfin, ce sont les couleurs qui viennent parachever un sentiment de projecteur dont la conception est inachevée. Il faudra faire un sérieux effort dans ce domaine pour arriver à une température de couleurs bien plus acceptable.

Conclusion

Vous l'aurez bien compris à la lecture des paragraphes de ce test, votre serviteur n'a pas été transporté par l’image de ce nouveau venu. La faute à un appareil dont la colorimétrie est mal ajustée en sortie de boîte et plus encore à un contraste bien trop faiblard pour espérer convaincre dans la restitution des scènes nocturnes.

L’Awol 2500 entre dans un rude monde de concurrence UST laser ou triple laser. Mais dans l'espoir de sortir du lot il devra redoubler d’effort pour faciliter la vie de son propriétaire car dans l’état actuel de son firmware vous allez passer plus de temps à jouer de la télécommande pour trouver un réglage adéquat qu'à profiter de votre film ou série avec sérénité.

J’ai bon espoir que le constructeur qui a reçu mes observations prenne en compte les faiblesses soulevées et croisons les doigts pour qu’une future mise à jour Dolby Vision soit accompagnée d’autres améliorations. En attendant, le Formovie Theater reste solidement attaché en première place de la sélection des meilleurs projecteurs UST de 2022 et l'Awol 2500 est plutôt à la traîne dans le peloton de poursuivants.

Test AWOL VISION LTV-2500
AWOL 2500

J’ai apprécié :

- Le stick Amazon Fire livré,

- Une bonne luminosité,

- La fluidité avec l’interpolation d’images,

- De nombreuses options de réglages de l’image,

- L’input lag réduit,

- Le support HDR-10+.

Je regrette :

- Le bruit de fonctionnement,

- Le contraste médiocre,

- La gestion HDR-10 à revoir,

- Les aberrations chromatiques trop présentes.

ENGLISH VERSION

TEST AWOL VISION LTV 2500

In the rapidly expanding world of triple laser ultra short-throw projectors, alongside the big names in the sector such as ChiQ (the first!), Fengmi, Hisense, LG and Samsung, we can see the emergence of many new brands that are determined to make use of the recent breach in the field of large-scale domestic images. After Bomaker (based on Hisense), Vava (based on Appotronics), it's now Awol's turn to show its face, with not one but two new references.

The LTV 2500 and LTV 3500 have been available for a short time and are distinguished by their luminosity (2000 lumens for the first one and 3500 lumens for the second one) and their price: 2799$ (LTV-2500 and 5499$ LTV-3500). For the rest it's the same, projection ratio, DMD chip, video processing, shape, don't look for differences there are none!

It is therefore the most affordable version that we will discover today, which will not fail to be compared to the current champion of the mountain (king of the hill for the English speakers) , the Formovie Theater.

What is it about?

Awol is a brand of Elevation Technology Partners. It has its own internal teams for software, support and mechanical engineering as well as industrial, but maintains links with Hisense in China (Hisense, you know, which I mentioned earlier and which has been marketing for several years ultra-short-throw laser projectors that the brand describes as "LaserTV").

Awol Vision was founded in 2020. In March 2022, the brand unveiled its first two LTV-3500 and LTV-2500 trichoma laser projectors. In June 2022, Awol Vision opened its first physical store in the United States. It also launched a 120-inch motorized scrolling technical screen and a 150-inch fixed technical screen (I'm often asked where to find this type of screen and well, here's already an option at Awol !).

So, it's 'a good start, but we know that the competition in this sector is tough and especially it has set the bar of visual quality very high since the release of the Formovie Theater (in test on this blog).

But let's get back to the Vision LTV 2500, the object of our test today. This new reference is designed like the majority of its competitors. It has been the subject of a participatory funding campaign through I ndigogo and even if the projector is usable in its current form, it is in continuous evolution. The 3D Ready DLP-Link support was recently added and the manufacturer announces a future Dolby Vision compatibility ( not available at the time of writing this test).

The Awol 2500 gathers in a single box a 4K XPR triple laser DLP projector for the image, a Dolby Atmos compatible sound system of 2×18W and an internal system running under an Android 9.0 interface. As the projector is intended for the global market, its menus are translated into a large number of languages including French (but with many approximations).

This design is thus monobloc in which nothing is forgotten... if it is not the SmartTV part entrusted to the stick FireTV Amazon delivered with the projector. However, there is an internal media player to support dematerialized files present in your home network (wifi or Lan) or by connecting a hard drive or USB key.

AWOL VISION LTV-2500
Stick Amazon 4K et lunettes 3D Awol 2500

You know the old saying about the simulated ultra high definition image? No ? Then let's put a chip back in the jukebox: The 0.47 DMD chip with XPR x4 processing will use its native resolution 1920×1080 to broadcast all the elements of a UHD or 4K image in a staggered way with such a high speed that the human eye will be fooled by the generated illusion.

The LTV 2500 supports HDR signals with static HDR-10 and HLG metadata, and now also dynamic HDR-10+ metadata.

The LTV-2500 is available from a European warehouse of our partner nothingbutlabel* at 2999€ TTC, calibrated in my room by myself. Be careful, this operation will not be as precise as the one that would be done in your environment with your sources and your screens but it will allow you to benefit from a well adjusted image on SDR and 4K HDR-10 sources.
*For purchases made on nothingbutlabel, I receive a commission via the affiliate links in this article.

Physical tour

The LTV 2500 is not particularly heavy at 12.3 kg. It measures 599 × 353 × 145 mm and comes to us in a black shell.

AWOL VISION LTV-2500
AWOL 2500 côté

First point that bothers me a little, its projection ratio is 0;25:1 against 0:23:1. C oncretly, to fill the image of my 110 inches diagonal Vividstorm screen, I had to place the Awol at 30 cm from the screen, while with the Formovie Theater this distance is shortened to 24,5 cm. One of the criteria for buying an ultra short throw projector is to be able to place it as close as possible to the screen and in my case of use (placed on the floor), the Awol will disturb more than the Formovie.

Regarding the focus, it is electric and controlled by the remote control. The electronic keystone correction offers 8 points of correction.

This new model has 3 HDMI 2.0 sockets including 1 Earc (HDMI 2). Two USB 2.0 sockets are also present, as well as a LAN socket, 1 SPDIF. Wifi and Bluetooth are also .

AWOL VISION LTV-2500
Connectique AWOL 2500

The remote control is gray without backlighting. Be careful not to lose it or break it because nlike the vast majority of UST models there is no alternative to using a physical keyboard.

AWOL VISION LTV-2500
Télécommande AWOL 2500

Menus

If they are complete, they do not shine neither by their physiognomy nor their ergonomics. The choice is vertical or horizontal strip. The factory image modes are rich "the standard, cinema, live, sports, the game, self-definition. They know a declination HDR and 3D with the associated suffix.

Test AWOL VISION LTV-2500
Menu accueil AWOL 2500

More surprisingly, the brightness modes are also numerous! For example, there are two modes: "clear, standard, soft, high dynamic, dynamic ba sse and auto definition". Regarding the management of laser power you can control it finely on a scale of 1 to 10.

Test AWOL VISION LTV-2500
Paramètres images

If you want to indulge in the joys of calibration, the engineers of the brand have made available to the user a Gain and Offset adjustment of the color temperature, a Color Management System to intervene on the 3 axes of the Gamut and predefined Gamma levels. There is a selection of restricted color space (rec709) or wide (rec2020) as well as the classic settings of hue, contrast, brightness and sharpness. For HDR management, there are four levels of EOTF Gamma management.

The projector's video processing has an active image interpolation mode (MEMC) for all types of signals and a dynamic contrast option.

Technical verdict

Operating noise and quality of the integrated sound system:

The 6 operating modes of the laser have little influence on a rather present ventilation noise. The lowest measurement is 36.7 dB and the highest 36.8 dB. This measurement is taken at 50 cm from the device but, being an ultra-short-throw projector, the position of the spectators will naturally be further away and the perceived noise level will be reduced and therefore more acceptable.

Test AWOL VISION LTV-2500
Bruit de fonctionnement le plus important

If the integrated sound system has power under the foot, it is not the same of the precision of the sound scene. Several atmospheres are proposed "music, film, sport or self-definition" but none of them found favor with my ears. While the BW solution present in the Formovie Theater makes it possible to really do without a separate home cinema system, this is not the case with the Awol or only as a back-up.

Power consumption :

Test AWOL VISION LTV-2500
Consommation électrique Norme

While laser projectors (and even more so triple lasers) are generally power hungry, the LTV 2500 keeps its appetite in check: 133.7W (standard), 142.4W (high dynamic range), 114.6W (soft) and 127.4W (autodefocus). There is some steering wheel to adapt it to the vagaries of the energy rate shield!

Sharpness and sharpness :

Test AWOL VISION LTV-2500
Centre mire netteté

The manufacturer emphasizes the use of a RICOH 2.0 optical block made entirely of glass, capable of preserving the precision of the image up to a diagonal of 150 inches. Sadly, there is no reason to make an argument of it because my precision test patterns highlight a significant level of chromatic aberrations. Pink bangs are clearly visible on the edges of the letters of the 4K test patterns and the projector menus. In this area we are more in the counter performance than in the excellence.

Test AWOL VISION LTV-2500
Précision mire bords

Fluidity :

The 0.47 DMD chip used results in the conversion of all incoming signals to 60hz. This transformation is accompanied by a noticeable judder level. This is not new, the phenomenon is known and is related to the chip and not the projector. Fortunately Awol has not forgotten about image interpolation. To clean the image of any trace of slowdown and distortion, it will be necessary to use at least the medium mode of the MEMC, the low level is not sufficient for that.

Test AWOL VISION LTV-2500
Mire de fluidité

Input lag :

Out of the game mode and its input lag reduction option, I note a display delay of 142 ms. At after having activated the selection dedicated to Gaming, the lag is reduced with UHD 60hz signals to 34.5 ms. A good result that lets all gamers hope for network games without being handicapped by a lagging image.

Test AWOL VISION LTV-2500
Input lag jeu

Overscan and gray border around the image :

The 4K cropping pattern appears with all its elements on the screen, proof that the projector does not apply cropping. On the other hand, and as is often the case with the 0.47 DMD chip, a clearer 3 cm wide frame is noticeable at the edges of the "useful" image. Fortunately (or unfortunately in this case), the low contrast of the projector reduces its trace.

Test AWOL VISION LTV-2500
overscan

Colorimetry and Gamma :

Out of the box, it's the world of the Smurfs on vacation on Pandora, as if Awol wanted to paint it all blue. Almost all of the factory modes have color temperatures that are far too cold exceeding 10000k. The only exception is the "cinema" selection with its 6828K but with a deltaE gap that is much too marked (8.48).

The Gamma is better off with linear curves and an average of 2.1.

The SDR Gamut reaches 104.6% of the rec.709 references and the switch to Wide Gamut allows to exceed the rec.2020 with 107.4%.

In all the cases, SDR or HDR, the passage by the calibration box is essential to come to rectify the panorama of the colorimetry. I chose to intervene from the base of the selection "sports" which proposed the most luminosity not to lose too much in this field after having intervened on the gray scale and the CMS.

The good news is that the menu options allow you to rectify the situation, the bad news is that it is difficult; I therefore only recommend this device to informed users who are prepared to get their hands dirty with calibration ! In SDR after disabling the Wide Gamut option, the colorimetry is better adjusted.

It is still more the case with the HDR management whose tone mapping is often damaged by bad positioning of the EOTF Gamma. The only management worthy of the name and automated is the one offered with the HDR-10+ extracts of my Spears and Munsils suite. For the rest, it's a bit of a struggle, in any case far from the "easer friendly" aspect that we have the right to expect from an electronic camera.

Contrast and brightness :

The 2000 lumens announced by the manufacturer are almost present and even after calibration remains 1704 lumens, which allows the device to illuminate an image base of 3m29 in 16/9 format in 4K HDR while maintaining a brightness of 26 fL, which is excellent.

Test AWOL VISION LTV-2500

Much less exciting is the fact that the projector's native contrast remains at 955:1 and the dynamic selection, while it helps to raise this figure, is not at the level of what an ALPD laser projector is capable of delivering. This is the main weakness of Hisense projectors and their cousins.

Subjective verdict

If I am very attached to the measurements, which are the only objective values allowing to separate the models from one test to another, i l should not neglect the subjective part of which my conclusions are established after having viewed emblematic extracts, a film and a complete episode of series in order to gauge the rendering of the colors, the precision of the image, its fluidity and the level of contrast

Test AWOL VISION LTV-2500
HDR10+

What a surprise it was for me after the bad results obtained in the precision test patterns to discover a moving image superb in sharpness and finesse. For the blow, the "objective" aspect was contradicted by the "subjective" part.

But it is only on this point that it deviates with es measurements. On the field of fluidity the judder in 24p is far too present and imposes at least the activation of the interpolation of images in its average mode.

Above all, the contrast SDR like that HDR will come to spoil the pleasure of discovering any work with dark passages like Alien or Harry Potter. In other words, the Awol 2500 is a champion of dynamics with daytime scenes or with cartoons but if your video library is filled with the living dead, Batman, Game of Thrones or House of the Dragon , you will clearly have to consider another device than the LTV 2500.

Finally, it is the colors that complete a feeling of a projector whose design is unfinished. A serious effort will have to be made in this area to achieve a much more acceptable color temperature.

Conclusion

As you can see from the paragraphs of this test, your servant was not carried away by the image of this newcomer. This is due to a camera whose colorimetry is badly adjusted out of the box, and even more so to a contrast that is far too weak to be convincing in the rendering of night scenes.

The Awol 2500 enters a tough world of UST laser or triple laser competition. But in the hope of standing out from the crowd it will have to redouble its efforts to make life easier for its owner because in the current state of its firmware you will spend more time playing with the remote control to find a suitable setting than enjoying your movie or series with serenity.

I am hopeful that the manufacturer who received my comments will take into account the weaknesses raised and fingers crossed that a future Dolby Vision update will be accompanied by further improvements. In the meantime, the Formovie Theater remains firmly attached to the top spot in the Best UST Projectors of 2022 selection and the Awol 2500 is rather lagging behind in the chasing pack.

Test AWOL VISION LTV-2500
AWOL 2500

I enjoyed :

- The Amazon Fire stick delivered,

- A good luminosity,

- Fluidity with image interpolation,

- Numerous image adjustment options,

- Reduced input lag,

- HDR-10+ support.

I regret :

- Operating noise,

- The poor contrast,

- HDR-10 management to be reviewed,

- The chromatic aberrations are too present.


6 Commentaire(s)

  1. Sen4m dit :

    Merci pour le test Kraine ! 🙂

  2. MaximeE dit :

    Merci pour le test 🙂

  3. Ced2R dit :

    C’est exactement la même télécommande que la Bomaker 4k, juste le logo change

  4. Casey dit :

    Modéré par Grégory, merci de traduire vos
    commentaires en français sur un blog francophone.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

  • Test Xiaomi Mijia 1S 4K : l’avis de Grégory
    Bonjour la communauté, J'ai une question concernant le paramétrage audio du video. Je cherche une configuration assez fine pour percevoir…
    le 2023-01-27 16:19:24 par Joe
  • JVC LX-NZ30 DLP laser 4K XPR
    Bonjour Gregory, Je vous lis depuis plusieurs années et suis stupéfait par vos tests très complets qui permettent aux personnes…
    le 2023-01-27 10:53:17 par willon
  • Test Xiaomi laser Cinéma 2 : l’avis de Grégory.
    Bonjour, il est en test ici : https://www.mondoprojos.fr/2022/05/08/test-xiaomi-full-color-laser-cinema/
    le 2023-01-26 11:09:52 par GregW
  • Test Xiaomi laser Cinéma 2 : l’avis de Grégory.
    Bonjour, Merci pour cet article et la Màj apporté ! Apparemment le modèle aurait évolué, le Cinema2 est difficilement trouvable…
    le 2023-01-26 11:07:02 par Nafoot
  • Test Fengmi S5
    Tout à fait.
    le 2023-01-25 13:16:03 par GregW
  • Test Fengmi S5
    C'est compliqué l'image... :). Du coup, quand on bascule d'un mode de puissance lumineuse à l'autre (sans toucher à quoique…
    le 2023-01-25 13:14:26 par pingaddict

Catégories

ActualitésNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles