Test LG HU715QW

La marque coréenne LG, célèbre dans le domaine du home cinéma pour ses écrans plats OLED, est également la première à avoir proposé des projecteurs tout-en-un avec audio intégré et fonctions smartTV. On retrouve d'ailleurs le WebOS de ses téléviseurs dans ses diffuseurs frontaux LED et laser. Dans la sphère de l’ultra courte focale, le constructeur a dévoilé deux nouvelles références pour 2022 – 2023, les HU715 et HU915. Le premier est un DLP 4K mono laser d’entrée de gamme et le second est un modèle triple laser plus onéreux.

En cette fin d’année 2022, voilà dévoilées pour vous chers lecteurs les capacités, points forts et faibles de l’un des deux à savoir le HU715QW.

De quoi s’agit-il ?

Le LG HU715Q est un projecteur DLP 4K à focale ultra-courte avec une luminosité théorique de 2 500 lumens. Il utilise un puce DMD de 0,47 pouce avec un bloc optique d’un rapport de projection de 0,22:1. La marque annonce une durée de vie de 20 000 à 30 000 heures pour la source de lumière laser.

Test LG HU715QW
Test LG HU715QW

Il bénéficie d'un support HDMI 2.1 complet et de prises HDMI 2.0 avec eARC (7.1 canaux, 24 bits, 48 KHz, Atmos : Pass-through). Le projecteur prend en charge les signaux 12 bits sur YCBCR 4:2:2 (le format natif des Blu-ray et de la plupart des contenus télévisés) et 10 bits sur RGB 4:4:4. Le constructeur déclare un Gamut qui couvre 86% des références DCI.

Sa source lumineuse est un laser bleu/phosphore/roue de couleur, ce qui est courant pour cette catégorie de projecteurs mais limite finalement sa gamme de couleurs par rapport aux appareils trichroma. Le laser bleu passe dans une roue de phosphore pour créer des canaux jaune, vert et bleu traversant ensuite une roue de couleur à 8 segments avec des pistes RGBYRGBY.

Test LG HU715QW
Source lumineuse laser LG HU715QW


Ce LG prend en charge les formats HDR10 statiques et HDR HLG en offrant un mappage dynamique des tons, image par image. Il assume également le mode HGiG (HDR Gaming Interest Group), lequel n'est pas un format mais plutôt un ensemble de directives pour les modes de jeu HDR visant à créer une plus grande cohérence d'un écran à l'autre, notamment en évitant le "double tone mapping". Il n’est pas 3D mais on conviendra que ce n’est pas très grave tant ce format semble subclaquant.

Le HU715Q est doté d'une mise au point motorisée permettant un réglage fin avec la télécommande, le nez sur l’écran si vous le souhaitez. Le tout est complété par une correction de trapèze électronique. Le constructeur recommande une plage d’image comprise entre 80 et 120 pouces de diagonale au format 16/9ème.

Commercialisé à plus de 3000€ à son lancement (~mars 2022), on peut maintenant le trouver en ligne à 2490€.

Tour physique

Cet UST s'habille d'un boîtier rectangulaire blanc avec une grille en tissu au-dessus des haut-parleurs frontaux pour un look discret se fondant dans le décor du salon si tant est que madame l'aura imposé dans l'opalin. Ses dimensions sont de 533×315×153 mm pour un poids de 11,1 kg.

Une fois installé, l'avant du projecteur se trouve à 27 cm de mon écran Vividstorm de 110 pouces de diagonale.

Test LG HU715QW
Distance de projection écran 110 pouces LG HU715


Le HU715Q dispose de nombreuses fonctions audio. Derrière la grille se cache une paire de haut-parleurs stéréo à deux voies de 20 watts, chacun composé d'un tweeter et d'un woofer. Chaque canal est épaulé d'un second woofer situé dans le boîtier, directement derrière les woofers frontaux, pour une meilleure réponse dans les basses.

Test LG HU715QW
LG HU715QW


Six modes directs de sortie sonore permettent d'utiliser le projecteur de manière autonome, d'ajouter une barre de son ou d'utiliser l'eARC pour se connecter à un amplificateur. Si l'on ajoute à cela six modes sonores « standard, cinéma, voix claire, sport, musique, optimiseur de jeu » le choix est pléthorique.

Grâce à la technologie Bluetooth, les propriétaires peuvent ajouter une ou deux enceintes de cette norme pour obtenir un son surround. LG inclut même une routine de paramétrage automatique qui utilise automatiquement des tonalités de test pour configurer le ou les haut-parleurs surround.

Test LG HU715QW
Connectique LG HU715

Ce projecteur est livré avec la télécommande Magic Remote Control de LG, qui se connecte par Bluetooth et vous permet de contrôler le système d'exploitation webOS, y compris les applications, le streaming et les paramètres. En plus des applications, le HU715Q dispose d'AirPlay 2 (iOS/Mac) et de MiraCast (Androïd/Win) pour la diffusion et la mise en miroir des écrans.

La télécommande est rétro éclairée et prend en charge le contrôle gestuel avec sa souris aérienne. Elle regorge de fonctionnalités, avec des boutons dédiés à divers paramètres, à la sélection de la source, à la saisie numérique, au volume, à la recherche vocale, une manette de jeu avec un bouton de défilement et un accès direct à Disney+, Netflix, Amazon Prime et HDMI 1. Il ne manque qu'un bouton pour commander l'inclinaison du dossier de votre fauteuil, 'faudra le suggérer à mister LG!

Test LG HU715QW
Disney+

Bref, les nerds s'y retrouverons peut-être dans tout ça, mais pour les séniors on n'est pas loin de la nécessité d'avoir un diplôme de pilote de ligne pour espérer maitriser toutes les possibilités de l'engin, ce que ne va pas démentir le chapitre à venir sur les menus!

Menus

LG a été précurseur dans l’intégration de fonctions smartTV dans ses projecteurs et il est juste de dire que le constructeur maîtrise le sujet avec son interface WebOS. Ici rien ne manque : lecteur médias intégré, support en direct des applications de streaming les plus célèbres et utilisées que sont « Netflix, MyCanal, PrimeVideo, YouTube, Disney+, etc. », pas la peine d’ajouter un stick externe. Et LG propose une sélection large d'applications qui prennent en charge le 4K HDR et le son surround, notamment la sortie eARC pour un son sans perte et Dolby Atmos. C’est bien simple, en matière d’options smartTV intégrées, LG surclasse tous ses concurrents.

Test LG HU715QW
WebOS

Les différents modes images sont listés comme suit : « Vif, standard, Cinéma, Sport, Film maker mode, mode le plus lumineux, mode expert pièce lumineuse et mode expert pièce sombre ». Tous sont doublés en HDR dès qu’un signal est détecté et tous sont éditables pour sauvegarder vos réglages.

Un mode jeu dédié ouvre la gestion de plusieurs sélections Gaming et le paramétrage de niveaux de luminosité spécifiques ainsi qu’une réduction de l’input lag.

Cet UST offre des réglages intégraux de la balance des blancs. L’aide à la fluidité« interpolation d’images» peut être activée pour les programmes 1080p SDR et 4K HDR. Elle est débrayable pour gérer les sources 24p sans traitement additionnel.

Test LG HU715QW
Interpolation d'images

Le projecteur propose une option de contraste adaptatif, lequel peut être réglé sur "bas, moyen, haut ou désactivé". Le laser s’adapte au contenu de l’image pour fournir davantage de contraste.

Test LG HU715QW
Contraste adaptatif

LG a équipé ce projecteur d'un capteur de lumière à la base du panneau frontal servant sa fonction de luminosité automatique. Trois modes de modération de puissance existent : « Min, Med, et Max Energy Saving » (Min étant le plus lumineux).

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

Avant la prise de mesures j’effectue un relevé du bruit résiduel de ma pièce qui est de 35,4 dB. Après avoir allumé le projecteur le sonomètre constate un niveau de ventilation de 36,4 dB en mode pleine puissance et de 35,9 dB après passage en configuration économique. Le HU715QW n’est pas le plus bruyant des projecteurs UST, loin s'en faut.

Concernant le système sonore engoncé dans sa coque, il n’offre ni la précision ni l’ouverture de scène obtenues sur des modèles comme l’Epson LS800 ou le Formovie Theater. C’est fade et pour le coup je vous recommande de chercher une solution externe.

Consommation électrique :

Mauvaise surprise, le nouveau LG n’a pas intégré les consignes gouvernementales de maîtrise des dépenses énergétiques. A pleine puissance j’ai mesuré un maximum de 304W, c’est beaucoup pour un mono laser. Dans son mode économique avec ses 224W il dépasse même certains de ses concurrents qui eux travaillent à pleine puissance de laser.

Piqué et précision de l’image :

Pour en juger et à partir de l'habituelle mire 4K, je me concentre principalement sur les bords de l’image qui sont davantage susceptibles de révéler les faiblesses que le centre de l’image : le bloc optique du HU715 effectue un bon travail de restitution de tous les détails de ma mire 4K.

La ligne de chiffres présente sur les coins supérieurs gauche et droit est bien représentée mais avec cependant une légère inégalité entre le bord gauche (moins précis) que le bord droit (plus précis).

Fluidité :

Les options de paramétrages de la fluidité sont nombreuses avec l’interpolation d’images. Il est possible de forcer la lecture des signaux 24p mais pas sans judder. Pour le faire disparaître il faut utiliser le niveau 6 de la sélection utilisateur. En effet, vous pouvez paramétrer le niveau d’intervention du projecteur sur une échelle de 0 à 10. C’est rare et cela permet de faire disparaître tous les effets désagréables d’un mauvais 3:2 Pulldown sans entraîner la perception d’une image trop artificielle. C’est à ma connaissance la seule marque à proposer cet largesse de paliers.

Test LG HU715QW

Input lag :

Sans activer le mode dédié au jeu, le niveau de retard est stratosphérique avec 192,4 ms ! Heureusement, il est possible de l’abaisser à 52,2 ms mais cela reste au-dessus de la limite des 50 ms personnellement adoptée pour attribuer à un appareil la capacité de Gaming en réseau.

Test LG HU715QW
Input lag optimiseur de jeu

Overscan et cadre lumineux entourant l’image utile (puce DMD 0,47) :

Sur la toile de mon écran Vividstorm de 110 pouces, l’image complète de la mire d’overscan s'affiche bien... tout comme la sempiternelle bordure grise d’une largeur de 3 cm typique de cette puce DLP de 0,47.

Test LG HU715QW
Overscan

Speckle laser :

Les vidéoprojecteurs laser peuvent être sujets à l’effet speckle : tavelures ou chatoiement (speckle en anglais), à plus simplement parler un ensemble de petites taches rapidement fluctuantes qui apparaissent dans la texture instantanée d’une image et lui donnent un aspect granuleux. Le nouveau LG HU715, tout comme son prédécesseur à focale classique le HU810PW, est malheureusement affecté par ce phénomène et ce fortement. C'est particulièrement notable sur les fonds unis comme vous pouvez le constater sur les deux clichés ci-dessous (Ad Astra et Top Gun Maverick).

Test LG HU715QW
Exemple de speckel laser sur le LG HU715QW
Test LG HU715QW
Speckle visible sur les sièges

Colorimétrie et Gamma :

Le Gamut du HU715QW est un petit peu plus large que les annonces du constructeur puisqu’il atteint 89,2 % du DCI-P3, ce qui est pas mal pour un mono-laser avec roue au phosphore.

Test LG HU715QW
CIE cinéma sortie de boîte

Après avoir pris soin de rétablir la configuration usine, j’ai mesuré tous les modes usine tels quels, donc sans modifier les paramètres de luminosité. Les mesures correspondent donc à ce que chaque utilisateur découvrira à l’allumage du projecteur.

Dans ces conditions, il est aisé de constater que la température de couleurs est beaucoup trop froide. Le bleu domine le rouge et on se retrouve avec des valeurs supérieures à 9000K et des écarts deltaE supérieurs à 20. Et n’espérez pas vivre des moments de sérénité sans avoir à trifouiller dans les paramètres images avec ce modèle. Le Gamma pour sa part arrive à trouver grâce à mes yeux puisqu’on retrouve des valeurs de 2.24/2.25 dans les 2 modes expert et dans le Filmmaker mode.

Pour le calibrage, je passe mon tour, j’ai tout essayé en vain! Une intervention sur le réglage de Gain décale ceux de Bias et ainsi de suite. Malgré une petite expérience en la matière je ne suis arrivé à rien de satisfaisant avec mon exemplaire de test.

Gestion HDR :

Le dynamic tone mapping du LG est quant à lui une bonne surprise. En effet, il simplifie vraiment la vie de l’utilisateur. Il a en effet détecté les valeurs correctes pour la restitution de chacun des encodages demandés (600, 1000, 2000, 4000 nits avec les extraits dédiés de la suite Spears and Munsils).

Test LG HU715QW
Différents modes HDR

Contraste et luminosité :

Les 2500 lumens sont presque là dans le mode le plus lumineux avec 2446 lumens mesurés. Ne pouvant pas fournir de valeurs post calibrage, j’ai sélectionné la luminosité du « Filmmaker mode » pour pouvoir conseiller des tailles d’images adaptées à la puissance lumineuse du projecteur. Dans cette configuration, les 120 pouces maximum conseillés par le constructeur ne seront pas un problème pour le HU715QW. Fort des 1676 lumens du mode choisi il est capable de projecteur une image HDR au format 16/9ème de 3m26 de base en conservant une luminance de 26 fL.

Test LG HU715QW

Le contraste natif tourne autour de 1200:1 mais la bonne surprise c’est que la gestion dynamique du laser permet de l’accroître considérablement et ce sans effet visuel néfaste, poussant alors le contraste aux alentours de 10000:1 et visuellement c’est assez impressionnant!

Avis subjectif

Deux points ont contrarié mon expérience utilisateur avec ce LG HU715QW. Le premier c’est mon incapacité à le calibrer correctement et le second, le plus gênant à mes yeux, c’est la présence notable de speckle. Cette dernière caractéristique est si patente qu'elle a définitivement éloigné l'appareil de l’attribution d’un Gold Award. En conséquence, il n'a pas lieu de trouver place dans le guide d’achat UST mondoprojos 2022.

Test LG HU715QW
Pet shop boys 1080P

C’est d’autant plus navrant que le piqué, la fluidité, la luminosité et surtout le contraste sont parmi les meilleurs dans le monde de l’ultra courte focale. Mais vraiment le fourmillement du speckle est intolérable à mon avis, il contrarie le slogan de la marque (la vie est belle). C’est le second modèle LG à être victime de ce phénomène mais le premier n’était pas un UST. Quant à la théorie d'amplification de cet effet sur une toile CLR Vividstorm, précisons que le speckle était toujours présent sur l'écran Fresnel Formovie nouvellement installé dans ma salle dédiée en construction (scoop!).

Conclusion

Après le double Gold Award du HU710PW, le terrain était possiblement favorable à un nouveau sacre par l'intermédiaire du LG HU715QW mais c’était sans compter ce damné speckle. C’est d’autant plus regrettable que ce diffuseur accumule les qualités dans d’autres domaines cruciaux dont celui du contraste. J’attends donc de pouvoir mettre la main sur le HU915 en espérant qu’il soit expurgé des faiblesses relevées chez son petit frère.

Test LG HU715QW
LG HU715QW côté

J’ai apprécié :

- Le contraste,

- La luminosité,

- Une expérience smartTV convaincante et complète,

- La fluidité,

- La gestion HDR avec DTM,

- La télécommande Bluetooth.

Je regrette :

- Le speckle laser bien trop visible,

- La colorimétrie à revoir ainsi que les menus de réglages ad hoc,

- La gourmandise énergétique.

ENGLISH VERSION

The Korean brand LG, famous in the home theater industry for its OLED flat screens, is also the first to offer all-in-one projectors with integrated audio and smartTV functions. The WebOS of its TVs can also be found in its LED and laser front diffusers. In the sphere of ultra short-throw, the manufacturer has unveiled two new references for 2022 - 2023, the HU715 and HU915. The first is an entry-level single-laser 4K DLP and the second is a more expensive triple-laser model.

At the end of the year 2022, here are revealed for you dear readers the capabilities, strengths and weaknesses of one of the two, namely the HU715QW.

What is it about ?

The LG HU715Q is an ultra-short-throw 4K DLP projector with a theoretical brightness of 2,500 lumens. It uses a 0.47-inch DMD chip with an optical block with a projection ratio of 0.22:1. The brand advertises a 20,000 to 30,000 hour life expectancy for the laser light source.

Test LG HU715QW
Test LG HU715QW

It has full HDMI 2.1 support and HDMI 2.0 jacks with eARC (7.1 channel, 24 bit, 48 KHz, Atmos: Pass-through). The projector supports 12-bit on YCBCR 4:2:2 (the native format for Blu-ray and most TV content) and 10-bit on RGB 4:4:4. The manufacturer claims a Gamut that covers 86% of DCI references.

Its light source is a blue laser/phosphor/color wheel, which is common for this class of projector but ultimately limits its color range compared to tri-chroma fixtures. The blue laser passes through a phosphor wheel to create yellow, green and blue channels then passing through an 8 segment color wheel with RGBYRGBY tracks.

Test LG HU715QW
Source lumineuse laser LG HU715QW

This LG supports both static HDR10 and HDR HLG formats by offering dynamic tone mapping, frame by frame. It also assumes the HGiG (HDR Gaming Interest Group) mode, which is not a format but rather a set of guidelines for HDR gaming modes aimed at creating greater consistency from screen to screen, including avoiding "double tone mapping". It is not 3D but we agree that it is not very serious as this format seems to be subclavian.

The HU715Q has a motorized focuser for fine tuning with the remote control, the nose on the screen if you wish . This is complemented by electronic keystone correction. The manufacturer recommends an image range between 80 and 120 inches diagonal in 16:9 format.

Marketed at over 3000€ at its launch (~March 2022), it can now be found online at 2490€.

Physical tour

This UST is dressed in a white rectangular box with a fabric grill above the front speakers for a discreet look blending into the living room decor if the lady has imposed it in the opal. Its dimensions are 533×315×153 mm for a weight of 11.1 kg.

Test LG HU715QW
LG HU715QW

Once installed, the front of the projector is 27 cm from my 110" diagonal Vividstorm screen.

Test LG HU715QW
Distance de projection écran 110 pouces LG HU715

The HU715Q is packed with audio features. Behind the grille is a pair of two-way 20-watt stereo speakers, each consisting of a tweeter and a woofer. Each channel is backed up by a second woofer located in the cabinet, directly behind the front woofers, for improved bass response.

Six direct sound output modes allow the projector to be used as a stand-alone, add a sound bar or use the eARC to connect to an amplifier. Add to that six sound modes "standard, cinema, clear voice, sports, music, game enhancer" and the choice is overwhelming.

Using Bluetooth technology, owners can add one or two speakers of this standard to achieve surround sound. LG even includes an auto-setup routine that automatically uses test tones to set up the surround speaker(s).

Test LG HU715QW
Connectique LG HU715

This projector comes with LG's Magic Remote Control, which connects via Bluetooth and allows you to control the webOS operating system, including apps, streaming and settings. In addition to apps, the HU715Q has AirPlay 2 (iOS/Mac) and MiraCast (Android/Win) for streaming and screen mirroring.

The remote is backlit and supports gesture control with its air mouse. It's packed with features, with buttons dedicated to various settings, source selection, numeric input, volume, voice search, a game controller with a scroll button and direct access to Disney+, Netflix, Amazon Prime and HDMI 1. The only thing missing is a button to control the backrest tilt of your chair, 'll have to suggest it to mister LG!

Test LG HU715QW
Disney+

In short, the nerds will perhaps find their way in all this, but for the seniors we are not far from the necessity to have a diploma of airline pilot to hope to master all the possibilities of the engine, what will not deny the chapter to come on the menus!

Menus

LG has been a pioneer in integrating smartTV functions into its projectors and it is fair to say that the manufacturer has mastered the subject with its WebOS interface. Here nothing is missing : built-in media player, live support for the most famous and used streaming applications such as "Netflix, MyCanal, PrimeVideo, YouTube, Disney+, etc.", no need to add an external stick. And LG offers a wide selection of apps that support 4K HDR and surround sound, including eARC output for lossless sound and Dolby Atmos. It's simple, when it comes to built-in smartTV options, LG outperforms all of its competitors.

Test LG HU715QW
WebOS

The different image modes are listed as follows: "Vivid, Standard, Cinema, Sport, Film maker mode, brightest mode, bright room expert mode and dark room expert mode". All are dubbed in HDR as soon as a signal is detected and all are editable to save your settings.

A dedicated game mode opens up the management of several Gaming selections and the setting of specific brightness levels as well as a reduction of input lag. This UST offers full white balance adjustments.

The "frame interpolation" smoothing aid can be activated for 1080p SDR and 4K HDR programs. It can be disabled to handle 24p sources without additional processing.

Test LG HU715QW
Interpolation d'images

The projector offers an adaptive contrast option, which can be set to low, medium, high or off. The laser adapts to the image content to provide more contrast.

Test LG HU715QW
Contraste adaptatif

LG has equipped this projector with a light sensor at the base of the front panel serving its automatic brightness function. Three power moderation modes exist: "Min, Med, and Max Energy Saving " (Min being the brightest) .

Technical verdict

Operating noise and quality of the integrated sound system :

Before taking the measurements, I took a reading of the residual noise in my room, which was 35.4 dB. At after having switched on the projector the sound level meter notes a ventilation level of 36.4 dB in full power mode and 35.9 dB after switching to the economic configuration. The HU715QW is not the loudest UST projector by any means.

Concerning the sound system embedded in its shell, it offers neither the precision nor the scene opening obtained on models like the Epson LS800 or the Formovie Theater. It's bland and I recommend you to look for an external solution.

Power consumption :

Bad surprise, the new LG did not integrate the governmental instructions to control the energy expenses. At full power I measured a maximum of 304W, which is a lot for a mono laser. In its economic mode with its 224W it even exceeds some of its competitors who work at full laser power.

Sharpness and precision of the image :

To judge this and From the usual 4K test pattern, I focus mainly on the edges of the image which are more likely to reveal weaknesses than the center of the image: The HU715's optical block does a good job of rendering all the details of my 4K test pattern.

The number line on the upper left and right corners is well represented but with a slight unevenness between the left edge (less precise) and the right edge (more precise).

Fluidity :

There are many options to set the fluidity with the image interpolation. It is possible to force the reading of 24p signals but not without judder. To make it disappear you have to use level 6 of the user selection. In fact, you can set the intervention level of the projector on a scale from 0 to 10. This is rare and it allows you to remove all the unpleasant effects of a bad 3:2 Pulldown without the perception of a too artificial image. To my knowledge, this is the only brand to offer this wide range of steps.

Test LG HU715QW

Input lag :

Without activating the dedicated gaming mode, the delay level is stratospheric with 192.4 ms! Fortunately, it is possible to lower it to 52.2 ms but this is still above the 50 ms limit personally adopted to attribute to a device the capacity of Network Gaming.

Test LG HU715QW
Input lag optimiseur de jeu

Overscan and light frame surrounding the useful image (DMD chip 0.47) :

On the canvas of my 110" Vividstorm monitor, the full image of the overscan test pattern is displayed well out as the usual gray border with a width of 3 cm typical of this 0.47 DLP chip.

Test LG HU715QW
Overscan

Laser Speckle :

Laser projectors can be prone to speckle effect: simply put, a set of small, rapidly fluctuating spots that appear in the instant texture of an image and give it a grainy appearance. The new LG HU715, like its classic focal length predecessor the HU810PW, is unfortunately affected by this phenomenon and strongly so. This is particularly noticeable on plain backgrounds as you can see on the two pictures below (Ad Astra and Top Gun Maverick).

Test LG HU715QW
Exemple de speckel laser sur le LG HU715QW
Test LG HU715QW
Speckle visible sur les sièges

Colorimetry and Gamma :

The Gamut of the HU715QW is a little wider than the manufacturer's announcements since it reaches 89.2% of DCI-P3, which is not bad for a mono-laser with a phosphor wheel.

Test LG HU715QW
CIE cinéma sortie de boîte

After taking care to restore the factory configuration, I measured all the factory modes as is, so without changing the brightness settings. The measurements correspond to what each user will discover when turning on the projector.

In these conditions, it is easy to see that the color temperature is much too cold. The blue dominates the red and we find ourselves with values higher than 9000K and deltaE differences greater than 20. And do not 'expect to live moments of serenity without having to fiddle in the image settings with this model. The Gamma for its part manages to find grace in my eyes since we find values of 2.24/2.25 in the 2 expert modes and in the Filmmaker mode.

For the calibration, I pass, I tried everything in vain! An intervention on the Gain setting shifts those of Bias and so on. In spite of a small experience in the matter I did not arrive at anything satisfactory with my test copy.

HDR management :

The dynamic tone mapping of LG is a good surprise. Indeed, it really simplifies the user's life. It has indeed detected the correct values for the restitution of each of the encodings requested (600, 1000, 2000, 4000 nits with the dedicated extracts of the suite Spears and Munsils).

Test LG HU715QW
Différents modes HDR

Contrast and brightness :

The 2500 lumens are almost there in the brightest mode with 2446 lumens measured. Not being able to provide post-calibration values, I selected the "Filmmaker mode" brightness to be able to advise image sizes adapted to the projector's light power. In this configuration, the maximum 120 inches recommended by the manufacturer will not be a problem for the HU715QW. With his 1676 lumens of the chosen mode it is capable of projecting an HDR image in the 16:9 format of 3m26 of base while maintaining a luminance of 26 fL.

Test LG HU715QW

The native contrast is around 1200:1 but the good surprise is that the dynamic management of the laser allows to increase it considerably and this without any harmful visual effect, pushing the contrast to around 10000:1 and visually it is quite impressive!

Subjective opinion

Two things bothered my user experience with this LG HU715QW. The first one is my inability to calibrate it properly and the second one, the most annoying in my eyes, is the noticeable presence of speckle. This last characteristic is so obvious that it has definitely kept the camera from winning a Gold Award. As a result, it has no place in the UST mondoprojos 2022 buying guide.

Test LG HU715QW
Pet shop boys 1080P

It is all the more distressing that the sharpness, fluidity, brightness and especially the contrast are among the best in the world of the ultra short focal length. M ais really the speckle is intolerable in my opinion, it contradicts the slogan of the brand (life is beautiful) . This is the second LG model to fall victim to this phenomenon but the first one was not a UST. As for the theory of amplification of this effect on a CLR Vividstorm canvas, let us specify that the speckle was always present on the Fresnel Formovie screen newly installed in my dedicated room under construction (scoop!).

Conclusion

After the double Gold Award of the HU710PW, the ground was possibly favorable to a new coronation through the LG HU715QW but it was without counting this damned speckle. It is all the more regrettable that this diffuser accumulates qualities in other crucial areas including that of contrast. So I'm waiting to get my hands on the HU915, hoping that it will be purged of the weaknesses found in its little brother.

Test LG HU715QW
LG HU715QW côté

I enjoyed :

- The contrast,

- Brightness,

- A compelling and complete smartTV experience,

- Fluidity,

- HDR management with DTM,

- The Bluetooth remote control.

I regret :

- The laser speckle is far too visible,

- The colorimetry to be revised as well as the menus of adjustments ad hoc,

- The energy gluttony.


9 Commentaire(s)

  1. h2k1 dit :

    Bonjour Gregory,
    Merci encore pour ce test. Pouvez-vous nous indiquer quelle est le niveau de noir (nits) de ce vidéoprojecteur?
    Je pense que celui-ci pêche énormément dans la restitution de scènes sombres. Le système de contraste adaptatif gère mal l’apparition, dans ce type de scène, d’un flux lumineux tel que les bougies ou les torches. L’image prend vite un aspect laiteux avant de s’assombrir quelques secondes après.
    C’est assez gênant.

  2. seb dit :

    Merci pour ton test Grégory.
    C’est ultra frustrant cette histoire de speckle, étant plutôt bien placé niveau tarif, ça aurait pu être une belle affaire…
    A ton humble avis, il n’y a aucun paramètre configurable permettant d’atténuer ce phénomène ?
    Merci et bonne journée.

    1. GregW dit :

      Tous mes essais pour au moins l’atténuer ont été des échecs.

  3. seb dit :

    Et bien au moins c’est clair. Frustrant.
    Merci encore !

  4. pe70 dit :

    Bonjour à tous,
    Je rejoins la frustration de Seb, car je le trouvai bien positionné en rapport Q/P avec une garantie certaine.
    Ce qui me surprends toutefois, est que ce phénomène de Speckle n’ayant jamais été relevé par les différents tests effectués sur ce VP UST depuis sa sortie (sites anglais et français)… ?
    Possible qu’il soit défectueux ?

    ++

    1. GregW dit :

      Comme je le souligne dans le test,
      c’est un phénomène que j’ai déjà observé sur un autre projecteur LG. Mon modèle de test était pleinement fonctionnel.

  5. seb dit :

    Tiens Grégory, une autre question si tu me permets, j’ai cru comprendre que tu y étais peu sensible mais ce n’est pas mon cas, as-tu relevé un effet arc-en-ciel important sur ce modèle, inhérent a cette techno si j’ai bien compris ? Merci.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires


Catégories

ActualitésNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles