Test ViewSonic X2000-4K

Dans la longue liste des nouveautés 2022 laser à ultra courte focale, la majorité des places est occupée par des annonces en provenance de Chine. Ce pays est maintenant initiateur en matière d’innovations technologiques au bénéfice de la grande image à domicile. Ainsi, il nous aura apporté les premiers modèles triple laser, le support officiel du Dolby Vision et l’intégration de systèmes sonores de qualité. Hélas, ces avancées ne sont encore disponibles que par le biais de l’importation parallèle.

Dans ce contexte, je m’apprête à vous dérouler le test du ViewSonic X2000-4K, un appareil qui, lui, est bel et bien importé officiellement chez nous en bénéficiant en conséquence d'un support et d'une garantie locale. Il est pourvu d’un laser ALPD d’Appotronics dont nous connaissons maintenant les excellentes performances en termes de contraste. C’est d’ailleurs la seule combinaison crédible avec une puce DMD 0,47 pour arriver à un excellent niveau de noir. Voilà une entrée en matière alléchante n'est-ce pas?

Ce nouveau diffuseur frontal de la marque aux trois oiseaux n’est ni triple laser, ni Dolby Vision mais, à 2699€, il supporte les signaux HDR-10/HLG et est compatible 3D (DLP-Link). Il est actuellement disponible dans sa livrée anthracite ; il faudra attendre août 2022 pour pouvoir acquérir le modèle blanc objet du test d'aujourd’hui.

De quoi s’agit-il ?

En comparaison de l’invisible X1000-4K présenté à l’ISE en 2018 mais distribué en catimini, ViewSonic a choisi de troquer les LED du X1000 contre une solution mono laser/roue phosphore ALPD d’Appotronics, un choix à saluer tant les performances de cette technologie survolent le domaine des projecteurs DLP actuellement produits.

Inutile de tourner autour des cheveux coupés en quatre chemins, avec la petite puce DMD 0,47 à simulation 4K XPR c’est la seule solution pour obtenir un contraste natif de 3000:1. Cette valeur se retrouve à maintes reprises sur les modèles équivalents de Fengmi, Xiaomi ou Wemax, Vava et Xgimi, tous avec des lasers ALPD.

Acer, BenQ, ChiQ, Hisense, LG et Optoma qui ont tous des projecteurs UST laser au catalogue n’atteignent au maximum que la moitié du contraste natif des lasers ALPD. J’enfonce le clou mais c’est le reflet de la situation actuelle. C’est principalement pour cette raison que j’étais impatient de mettre la main sur le X2000-4K.

D’ailleurs, il ne me surprendrait pas d’apprendre que la base de ce nouveau projecteur est empruntée à Xgimi. Quoi qu'il en soit, si le hardware a possiblement la composition d'un autre constructeur, le software demeure quant à lui l’apanage de ViewSonic.

Au sujet des principales caractéristiques de l'engin on note une luminosité de 2000 lumens et un contraste de 3000:1 (données de constructeur). Il s’agit d’une solution audiovisuelle complète fusionnant projecteur et système audio Harman-Kardon de 2×25W. Le X2000-4K dispose de fonctions SmartTV avec magasin d’applications dédié et lecteur média destiné à prendre en charge les fichiers présents sur un serveur, un disque dur ou une clé USB.

Son traitement vidéo interne est pourvu d'une option d'aide à la fluidité (MEMC). La puce DMD 0,47 avec traitement XPR 4K est capable d'offrir un niveau d'input lag très bas. Il devrait être de 40 ms d'après le constructeur, ce qui rend ce nouveau projecteur ViewSonic également intéressant pour les Gamers.

Tour physique

Le X2000-4K est relativement compact (451 × 100 × 332 mm) et léger (6,8 kg). Il est commercialisé dans deux couleurs (blanches et noires), contentant ainsi les enfarinés de la déco comme les Vador spectrophobes. La partie sonore dénote car elle dépasse de la coque principale, tel un cylindre grisâtre enchâssé dans la carrosserie.

Test ViewSonic X2000-4K
ViewSonic X2000-4K

Le rapport de projection est de 0.234. Cette optique est conçue pour une diagonale maximale de 150 pouces et un minimum de 80 pouces. Le projecteur est livré avec une réglette de mesures aidant à placer l’appareil en fonction d’une des trois tailles présélectionnées (80, 100 et 120 pouces). Pour obtenir une image de 100 pouces de diagonale (2m23 de base au format 16/9ème) il vous faudra un recul de 23,4 cm (début de la coque du projecteur).

Test ViewSonic X2000-4K
Réglette taille d'écran

Il n’existe pas de zoom physique, ni de Lens-shift, et c’est donc l’emplacement de l’appareil qui va déterminer la taille de votre image, ce qui est habituel chez les UST. Le focus est pour sa part électrique et peut être ajusté finement à la télécommande.

Test ViewSonic X2000-4K
Focus ViewSonic X2000-4K

Pour vous aider à corriger des problèmes de géométrie de l’image vous disposez de la correction de trapèze. Si cela ne suffisait toujours pas parce que votre bicoque est bancale, deux molettes d’ajustement des pieds sont présentes sur les côtés.

Test ViewSonic X2000-4K
Prise USB latérale et molette de réglage

Son panneau de connectique comprend deux prises HDMI 2.0 dont une ARC (HDMI 2) ainsi que 2 prises USB2.0 (une est implantée sur le côté de l’appareil). Il est possible de mettre à jour le firmware interne du projecteur à distance (OTA). Le Wifi et le Bluetooth sont également disponibles et vous pouvez relier le projecteur au réseau grâce à sa prise LAN.

Test ViewSonic X2000-4K
Connectique ViewSonic X2000-4K

La télécommande est malheureusement infra rouge. J’écris malheureusement car elle est très directive et dans ma configuration j’ai éprouvé quelques difficultés à piloter le X2000-4K parce qu'il faut bien viser le récepteur IR. Je le répète, la meilleure liaison pour une télécommande c’est le Bluetooth, c’est bien plus confortable pour l’utilisateur. Au rayon des bons points elle dispose d’un éclairage et est recouverte d’un traitement anti bactérien.

Test ViewSonic X2000-4K
Télécommande ViewSonic X2000-4K

Menus

Si ViewSonic a certes équipé son nouvel appareil de fonctions SmartTV, les applications disponibles dans le magasin sont plutôt réduites. Netflix est présent mais inutilisable sans souris. Disney+ est également au menu. En revanche, pas de Canal Play, AppleTV, Amazon Prime Video ou Molotov. Dans le souhait de bénéficier d’une offre de streaming complète mieux vaut privilégier une solution externe (du genre passerelle multimédia par exemple).

L'usage du lecteur interne de médias engendre des problèmes de décalage son/image ; pour y remédier j’ai installé Kodi et VLC.

Test ViewSonic X2000-4K
Applications ViewSonic X2000-4K

Si vous voulez relier un disque dur ou une clé USB au X2000-4K sachez que seuls les fichiers FAT32 ou NTFS sont supportés.

Pour les réglages images, le X2000-4K est bien pourvu à côté des modes usine « intensité élevée, TV, film, jeux ». Vous avez accès à un CMS sur les 3 dimensions du Gamut, à une gestion de l’échelle de gris Gain et Bias, à des températures de couleurs et des valeurs de Gamma prédéfinies. Tous vos réglages peuvent être sauvegardés dans la mémoire utilisateur mais comme tous les modes usine peuvent être édités vous avez en tout 5 mémoires de sauvegardes.

Le projecteur ne dispose pas de contraste dynamique ou de gestion fine de la puissance du laser. Il y a 3 modes sélectionnables de puissance lumineuse: « plein, standard et mode éco. ».

La gestion des signaux HDR/HLG est statique mais des niveaux prédéfinis de Gamma EOTF (bas, moyen et haut) sont à disposition. L’aide à la fluidité (interpolation d’images) est disponible pour les signaux 1080p et 4K. Elle peut être totalement désactivée ou fonctionner suivant trois paliers « bas, moyen, élevé ».

Test ViewSonic X2000-4K
Aquaman 4K HDR

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

Il y a très peu d’écart de volume sonore entre les 3 modes de puissance lumineuse. La valeur la plus haute est de 35,8 dB à 50 cm de distance de l’appareil et dans le mode « plein », la mesure la plus basse est de 35,1 dB dans la sélection «mode éco. ». Très peu de différence donc mais une constante à savoir que le X2000-4K est un projecteur discret.

Le système sonore Harman-Kardon est de grande qualité et surtout avec une belle précision des voix et une grande amplitude de la scène sonore. Je regrette simplement un manque de basses mais c’est le cas pour beaucoup de dispositifs similaires. En tout cas, il est possible de se servir de ce projecteur uniquement avec les enceintes incorporées tout en conservant un rendu de qualité.

Consommation électrique :

Le constructeur annonce 250W. J’ai mesuré le mode éco puis le standard pour finir avec le plus puissant, ce qui donne respectivement 154W, 191W et 234W avec une mire totalement blanche (100 % IRE). Ce n’est pas le plus gourmand des projos en énergie et vous verrez dans la partie colorimétrie que pour bénéficier de couleurs naturelles c'est principalement le mode standard et ses 191W qui seront utilisés.

Test ViewSonic X2000-4K
Consommation électrique max

Piqué et netteté :

Là, j’avoue être légèrement déçu car j’ai éprouvé des difficultés à effectuer un focus parfait sur tout l’écran. En effet, si le bord extrême droit de l’image est net, le gauche à tendance à légèrement flouter et inversement. Au final, la précision de l’image est excellente sur 80 % de l’image mais sur les bords ça pêche un petit peu. Ce n’est pas rédhibitoire mais d’autres appareils font mieux dans ce domaine et le piqué reste tout de même un des paramètres de l’image importants pour les acquéreurs de projecteurs DLP.

Test ViewSonic X2000-4K
Précison image bords gauche et droit

Fluidité :

Je l’ai peut-être écrit déjà une centaine de fois et une amie surveillante a d'ailleurs eu l'idée de le faire copier à répétition à ses cancres lors des heures de colle : cette puce DMD 0,47 XPR transforme tous les signaux entrants en 60hz. Cela entraîne des problèmes de conversion se traduisant par des ralentissements/déchirements et une image moins précise dans les travellings. C’est ce qu’on appelle le judder et c’est un défaut auquel je suis particulièrement sensible.

La mise à disposition d’un mode d’interpolation d’images (MEMC) est actuellement la seule solution disponible pour y remédier. Les 3 paliers de fonctionnement de celui du X2000-4K ne permettent pas de gommer tous les défauts. Il persiste du judder dans le mode bas et sinon les sélections moyenne et haute entraînent d’autres problèmes visuels comme des effets de halos qui entourent les personnages en mouvement. Il faut espérer que les ingénieurs du fabricant ne sont pas portés sur la tecktonik et travailleront sur l’amélioration de ce dispositif en proposant une mise à jour logicielle, ce serait super! Vive le tango!

Input lag :

Par expérience, les projecteurs ViewSonic intègrent dans leurs menus une option de réduction du lag. Or, ce n’est pas le cas ici, en tout cas pas de manière explicite. En fait, pour bénéficier des 40 ms de retard promis par le constructeur il faut se placer dans le mode « jeux », ce qui ne manque toutefois pas de logique. Dans cette position j’ai effectivement pu mesurer 40,2 ms de retard sur le X2000-4K avec des signaux UHD à 60hz. Cela permet d’être en-dessous de 50 ms et donc de valider les capacités Gaming de ce nouveau projecteur laser à ultra courte focale.

Test ViewSonic X2000-4K
Input lag ViewSonic X2000-4K

Overscan et cadre lumineux de la puce DMD 0,47 :

A l'image de 99,9 % de la production actuelle d'appareils, le traitement vidéo du X2000-4K n’applique aucune coupure ou rognage sur les bords de l’image. Ainsi, la mire d’overscan 4K apparaît pourvue de tous ses atours.

Test ViewSonic X2000-4K
Overscan ViewSonic X2000-4K

Le cadre gris typique des puces DMD 0,47 est lui totalement discret, il faut vraiment chercher pour le trouver. C'est certainement la conséquence du bon contraste du nouveau ViewSonic.

Colorimétrie et Gamma :

Le X2000-4 est équipé d’une source mono-laser bleu avec roue au phosphore. Ce choix technique s’accompagne de compromis et donc d’avantages comme d’inconvénients. Son principal avantage c’est que la roue au phosphore agit comme une espèce de filtre qui annihile toute trace de speckle laser (cet effet de chatoiement perceptible sur des projecteurs triple laser RGB sans roue au phosphore). La rançon à payer passe quant à elle par le Gamut. En effet, l’espace couleurs offert par un projecteur laser « pur » c’est à dire sans roue au phosphore est capable d’atteindre et de dépasser les valeurs de références du Gamut rec.2020 en proposant une palette et une force des couleurs impossible à atteindre pour d’autres sources lumineuses. Ce n’est donc pas le cas du nouveau ViewSonic qui est limité à 83,8 % du DCI-P3 et 60,1 % du rec.2020.

Test ViewSonic X2000-4K
CIE post calibrage

Le constructeur, à l'instar de BenQ, Epson, JVC ou encore Sony, est très attaché à la fidélité colorimétrique (tout comme votre serviteur d’ailleurs). Ce respect de l’intention du directeur de la photographie de l’œuvre projetée se trouve d'emblée disponible dans le bien nommé mode « film », donc dès la sortie de boîte comme on dit dans le milieu pour faire hype. En adoptant alors le niveau de puissance lumineuse « standard » du projecteur vous obtiendrez une température de couleurs de 6597K avec un écart deltaE de 3,87 et un Gamma linéaire moyen à 2,15. Avec de telles bonnes valeurs, le passage par la case calibrage n’est nullement nécessaire et vous pouvez directement profiter du projecteur sans prise de tête avec les différents réglages. On ne peut que se féliciter d'une telle simplicité de mise en œuvre de la projection à domicile, moi le premier.

Même la gestion HDR n’appelle aucun reproche (pour un projecteur sans gestion dynamique des métadonnées). Il s’est positionné dans le niveau correct de Gamma EOTF pour tous les films et mires de tests donnés à diffuser (Aquaman, 1917, Dune, mires 4K AVSforums). Si jamais le rendu de l’image devait être trop sombre (ce qui n’a pas été le cas pendant le test), il vous reste à disposition plusieurs niveaux de Gamma EOTF pour rectifier manuellement le tir (et oui à 2699€ n’espérez pas trouver de Dynamic Tone Mapping).

Pour aller encore plus loin dans la précision des couleurs voici mes valeurs correctives post-calibrage :

Mode utilisateur

Luminosité standard

Température de couleurs personnalisée 

Gain Rouge : 124

Gain Bleu : 100

Gain Vert : 67

Décalage rouge : 100

Décalage vert : 100

Décalage bleu : 99

Contraste : 41

Luminosité : - 1

Gamma : 2.2

Contraste et luminosité :

Le X2000-4K est un UST laser avec une bonne dynamique, disons dans la moyenne. Sa luminosité après calibrage lui permet de prendre en compte une image SDR au format 16/9ème de 3m58 de base en conservant la luminance recommandée de 16 fL. Avec des sources à haut rendement il faudra se limiter à 2m81 pour obtenir 26 fL.

Test ViewSonic X2000-4K

Digne héritier d’une longue lignée de projecteurs laser ALPD, il offre de très bonnes valeurs de contraste séquentiel, en l'occurrence de 2867:1 dans le mode « film » et 2314:1 après calibrage.

On est bien loin des désastreux niveaux de contraste des modèles LED, qu'ils fussent de ViewSonic ou de ses concurrents.

Je rappelle qu’aucun dispositif de contraste dynamique ne vient appuyer le projecteur pour parvenir à ce résultat. On conserve donc toutes les qualités de l’image sans effet Shadock (de pompage si vous préférez).

Test ViewSonic X2000-4K
Niveau de noir X2000-4K

Verdict subjectif

Le X2000-4K s'avère être un bon projecteur home cinéma avec une image bien équilibrée. Les couleurs sont naturelles même sans calibrage, la luminosité est suffisante en SDR et 4K HDR sur 2m80 de base. Le contraste est au rendez-vous (et nous savons tous qu’il s’agit là d’un des paramètres majeurs de l’image).

Le seul point qui m’a gêné c’est une image un petit moins précise que celle des Fengmi ou Xiaomi concurrents. C’est surtout les coins de l’image pour lesquels il est ardu d’obtenir un piqué parfait d’un bout à l’autre de l’image. Mais c’est surtout visible sur des mires et lorsque le film ou la série sont lancés ce petit défaut n'apparaît plus. Je doute que beaucoup de gens cherchent sans fin la petite bête en louchant aux quatre coins de mires! C'est donc plutôt l'œil du testeur inquisiteur qui parlait avant de chausser les lunettes (et les pantoufles) du spectateur.

En 4K HDR, si la gestion n’est pourtant pas automatique, je n’ai pas réussi à la placer en défaut. Les scènes emblématiques d’Aquaman ou de Dune sont reproduites avec le niveau de détails et de luminosité adéquats sans mauvais clipping. Si cela ne devait pas suffire il vous reste la solution de la gestion manuelle du Gamma EOTF mais pour ma part il n'a guère été besoin de l’utiliser.

Au rayon de la fluidité, l’interpolation d’image est bien nécessaire pour faire disparaître ce judder que je déteste mais, comme déjà évoqué, elle ne travaille pas sans défauts car des artefacts de bougé restent visibles et entourent par moment les personnages en mouvement, même dans le plus haut niveau de fonctionnement.

Conclusion

Enfin un UST Laser ALPD officiellement importé en France! Ce n’est certes pas le premier car Xiaomi, Vava et Xgimi ont ouvert la voie, mais cela reste marginal dans la production des UST disponibles sur le marché européen.

Pour cerner qualitativement le spécimen, le X2000-4K est de mon point de vue un meilleur choix que les modèles BenQ, LG ou Optoma actuellement commercialisés en France et ce grâce principalement à la force de son contraste puis sa discrétion de fonctionnement.

En revanche, il reste un poil en retrait sur ce terrain du rendu visuel face à des modèles comme le Fengmi Cinéma 2 (1650€), le Xiaomi Laser Cinéma 2 (2350€) ou encore le Fengmi T1 (2450€) mais eux ne sont disponibles qu’en import sans garantie et support français, ce qui n'est pas à prendre à la légère.

Le choix est entre vos mains maintenant chers lecteurs : de meilleures performances sans réelle garantie ou alors le choix raisonnable d'une image légèrement en retrait mais avec la sérénité offerte par la présence d’un service après vente local.

Au final, ce ViewSonic X2000-4K ne bénéficie peut-être pas d'un award MondoProjos.fr mais il demeure malgré cela tout à fait recommandable et devrait satisfaire ses possesseurs.

Test ViewSonic X2000-4K
ViewSonic X2000-4K action

J’ai apprécié :

- La compacité,

- La discrétion de fonctionnement,

- La qualité du système sonore intégré,

- La bonne colorimétrie en sortie de boîte,

- Le contraste,

- Les nombreuses options de réglages,

- L’input lag contenu.

Je regrette :

- L’uniformité de l’image relative,

- Sa fluidité quelque peu perfectible,

- Le lecteur médias avec décalage du son,

- La télécommande hyper-directive (infrarouge)

- Des fonctions Smart TV chiches.

ENGLISH VERSION

TEST VIEWSONIC X2000-4K

In the long list of new 2022 ultra-short-throw laser products, the majority of the spots are occupied by announcements from China. This country is now initiator of technological innovations for the benefit of the great image at home. Thus, it will have brought us the first triple laser models, the official support of Dolby Vision and the integration of quality sound systems. Unfortunately, these advances are still only available through parallel import.

In this context, I am going to test the ViewSonic X2000-4K, a device that is officially imported to our country and therefore benefits from support and a local warranty. It is equipped with an ALPD laser from Appotronics whose we now know the excellent performance in terms of contrast. It is the only credible combination with a DMD 0.47 chip to achieve an excellent black level. Now that's an appealing start, isn't it?

This new front-facing diffuser from the three-bird brand is neither triple laser nor Dolby Vision, but at €2699 it supports HDR-10/HLG signals and is 3D compatible (DLP-Link). It is currently available in its anthracite livery ; it will be necessary to wait until August 2022 to be able to acquire the white model object of the test of today.

What is it about?

Compared to the invisible X1000-4K presented at ISE in 2018 but distributed on the sly, ViewSonic chose to swap the X1000's LEDs for a mono laser/phosphor wheel ALPD solution from Appotronics, a choice to be commended as the performance of this technology flies over the field of currently produced DLP projectors.

There's no need to beat around the bush, with the little 0.47 DMD chip with 4K XPR simulation this is the only way to get a native contrast of 3000:1. This value can be found again and again on equivalent models from Fengmi, Xiaomi or Wemax, Vava and Xgimi, all with ALPD lasers.

Acer, BenQ, ChiQ, Hisense, LG and Optoma, who all have UST laser projectors in their catalogs, achieve at most only half the native contrast of ALPD lasers. I'm just stating the obvious, but it's a reflection of the current situation. This is the main reason I was eager to get my hands on the X2000-4K.

By the way, it would not surprise me to learn that the basis of this new projector is borrowed from Xgimi . Anyway, if the hardware has possibly the composition of another manufacturer, the software remains the prerogative of ViewSonic.

On the subject of s main characteristics of the machine we note a luminosity of 2000 lumens and a contrast of 3000:1 (data of manufacturer). It is a complete audiovisual solution merging projector and audio system Harman-Kardon of 2×25W. The X2000-4K features SmartTV with a dedicated application store and media player to support files on a server, hard drive or USB stick.

Its internal video processing has a smoothness support option (MEMC). The DMD 0.47 chip with XPR 4K processing is able to offer a very low input lag level. It should be 40 ms according to the manufacturer, which makes this new ViewSonic projector also interesting for gamers.

Physical tour

The X2000-4K is relatively compact (451 × 100 × 332 mm) and light (6.8 kg). It is sold in two colors (white and black), thus satisfying both the decorators and the spectrophobic Vaders. The sound part stands out because it protrudes from the main body, like a grayish cylinder embedded in the body.

Test ViewSonic X2000-4K
ViewSonic X2000-4K

The projection ratio is 0.234. This lens is designed for a maximum diagonal of 150 inches and a minimum of 80 inches. The projector is delivered with a measuring scale helping to place the device according to one of the three pre-selected sizes (80, 100 and 120 inches). To obtain an image of 100 inches diagonal (2m23 of base with the format 16/9ème) you will need a step back of 23,4 cm (beginning of the shell of the projector).

Test ViewSonic X2000-4K
Réglette taille d'écran

There is no physical zoom or lens-shift, so it is the location of the camera that will determine the size of your image, which is usual with USTs. The focus is for its part electric and can be finely adjusted with the remote control.

Test ViewSonic X2000-4K
Focus ViewSonic X2000-4K

To help you correct image geometry problems you have the keystone correction. If this is still not enough because your house is wobbly, there are two adjustment knobs on the sides of the camera for the feet.

Test ViewSonic X2000-4K
Prise USB latérale

Its connectivity panel includes two HDMI 2.0 sockets, one of which is ARC (HDMI 2), as well as two USB2.0 sockets (one is located on the side of the device). It is possible to update the internal firmware of the projector remotely (OTA). Wifi and Bluetooth are also available and you can connect the projector to the network through its LAN socket.

Test ViewSonic X2000-4K
Connectique ViewSonic X2000-4K

The remote control is unfortunately infra red. I 'write unfortunately because it is very directive and in my configuration I had some difficulties to control the X2000-4K because it is necessary to aim the IR receiver. I repeat, the best connection for a remote control is Bluetooth, it is much more comfortable for the user. On the good side, it has a light and is covered with an anti-bacterial treatment.

Test ViewSonic X2000-4K
Télécommande ViewSonic X2000-4K

Menus

While ViewSonic has certainly equipped its new device with SmartTV features, the applications available in the store are rather limited. Netflix is present but unusable without a mouse. Disney+ is also on the menu. E n contrast, no Canal Play, AppleTV, Amazon Prime Video or Molotov. If you want to benefit from a complete streaming offer, you'd better use an external solution (like a multimedia gateway, for example).

Test ViewSonic X2000-4K
Applications ViewSonic X2000-4K

Using the internal media player causes sound/image lag problems; to remedy this I installed Kodi and VLC.

If you want to connect a hard disk or a USB key to the X2000-4K, please note that only FAT32 or NTFS files are supported.

For the image settings, the X2000-4K is well equipped next to the factory modes "high intensity, TV, film, games". You have access to a CMS on the 3 dimensions of the Gamut, to a management of the gray scale Gain and Bias, to predefined color temperatures and Gamma values. All your settings can be saved in the user memory but as all factory modes can be edited you have a total of 5 save memories.

The projector does not have dynamic contrast or fine laser power management. There are 3 selectable light output modes: "full, standard and eco mode".

HDR/HLG signal handling is static but predefined EOTF Gamma levels (low, medium and high) are available. Smoothness support (frame interpolation) is available for 1080p and 4K signals. It can be completely disabled or can be operated in three steps "low, medium, high".

Test ViewSonic X2000-4K
Aquaman 4K HDR

Technical verdict

Operating noise and quality of the integrated sound system :

There is very little difference in sound volume between the 3 light power modes. The highest value is 35.8 dB at 50 cm distance from the device and in the "full" mode, the lowest measurement is 35.1 dB in the selection "eco mode". Very little difference, but one constant is that the X2000-4K is a discreet projector.

The Harman- Kardon sound system is of great quality and especially with a beautiful precision of the voices and a great amplitude of the sound scene. I only regret a lack of bass but this is the case for many similar devices. In any case, it is possible to use this projector only with the incorporated speakers while keeping a quality rendering.

Power consumption :

The manufacturer announces 250W . I 've measured the eco mode then the standard to finish with the most powerful, which gives respectively 154W, 191W and 234W with a totally white test pattern (100% IRE). C e is not the most greedy of the projectors in energy and you will see in the colorimetry part that to benefit from natural colors it is mainly the standard mode and its 191W which will be used.

Test ViewSonic X2000-4K
Consommation électrique max

Sharpness :

Here, I admit to be slightly disappointed because I had difficulties to make a perfect focus on the whole screen. Indeed, if the extreme right edge of the image is sharp, the left tends to blur slightly and vice versa. In the end, the image precision is excellent on 80% of the image but on the edges it is a little bit difficult. This is not prohibitive but other devices do better in this area and the sharpness remains one of the important parameters of the image for the buyers of DLP projectors.

Test ViewSonic X2000-4K
Précison image bords gauche et droit

Fluidity :

I may have written it a hundred times already, and a friend of mine who is a supervisor had the idea to make her dunces copy it over and over again during detention: this DMD 0.47 XPR chip converts all incoming signals to 60hz. This leads to conversion problems resulting in slowdowns/tears and a less accurate image in dollies. This is called judder and it is a defect I am particularly sensitive to.

The provision of an image interpolation mode (MEMC) is currently the only solution available to remedy this. The 3 levels of operation of the X2000-4K do not allow to erase all the defects. There is still some judder in the low mode and otherwise the medium and high selections cause other visual problems such as halo effects surrounding moving characters. Hopefully the engineers at are not into tecktonik and will work on improving this feature with a software update, that would be great! Long live the tango!

Input lag :

From experience, ViewSonic projectors include a lag reduction option in their menus. However, this is not the case here, at least not explicitly. In fact, in order to benefit from the 40 ms of delay promised by the manufacturer, you have to place yourself in the "games" mode, which does not lack logic. In this position I could indeed measure 40,2 ms of delay on the X2000-4K with UHD signals at 60hz. This allows to be under 50 ms and therefore to validate the Gaming capabilities of this new ultra short throw laser projector.

Test ViewSonic X2000-4K
Input lag ViewSonic X2000-4K

Overscan and light frame of the DMD chip 0.47 :

Like 99.9% of the current production of cameras, the X2000-4K's video processing does not apply any cutting or cropping to the edges of the image. Thus, the 4K overscan test pattern appears to be in its full glory.

Test ViewSonic X2000-4K
Overscan ViewSonic X2000-4K

The typical gray frame of the DMD 0.47 chips is totally unobtrusive, you really have to look for it to find it. This is certainly the consequence of the good contrast of the new ViewSonic.

Colorimetry and Gamma :

The X2000-4 is equipped with a mono-laser blue source with a phosphor wheel. This technical choice is accompanied by compromises and therefore by advantages as well as disadvantages. The main advantage is that the phosphor wheel acts as a kind of filter that eliminates any trace of laser speckle (that shimmering effect perceptible on triple RGB laser projectors without a phosphor wheel). The price to pay is the Gamut. E n effect, the color space offered by a "pure" laser projector, i.e. without a phosphor wheel, is capable of reaching and exceeding the reference values of the rec.2020 Gamut by proposing a palette and a strength of colors impossible to reach for other light sources. This is not the case with the new ViewSonic which is limited to 83.8% of DCI-P3 and 60.1% of rec.2020.

The manufacturer, like BenQ, Epson, JVC or Sony, is very attached to color fidelity (as is yours truly). The respect of the intention of the director of photography of the projected work is immediately available in the well named "film" mode, right out of the box as they say in the business to make hype. By adopting the level of "standard" light power of the projector you will obtain a color temperature of 6597K with a deltaE of 3.87 and an average linear Gamma of 2.15. With such good values, there is no need to go through the calibration process and you can directly enjoy the projector without having to worry about the different settings. One can only be pleased with such a simple implementation of home projection, me first.

Even the HDR management does not call for reproach (for a projector without dynamic metadata management). It was positioned in the correct EOTF Gamma level for all the movies and test charts given to broadcast (Aquaman, 1917, Dune, AVSforums 4K charts). If ever the image rendering should be too dark (which was not the case during the test), there are still several levels of Gamma EOTF available to you to manually rectify the shot (and yes at 2699€ don't expect to find Dynamic Tone Mapping).

To go even further in the accuracy of the colors here are my corrective values post-calibration :

User mode

Standard brightness

Custom color temperature

Red Gain : 124

Blue Gain: 100

Green gain : 67

Red offset : 100

Green offset : 100

Blue offset : 99

Contrast : 41

Brightness : - 1

Gamma : 2.2

Contrast and brightness :

The X2000-4K is a laser UST with a good dynamic range, let us say in the average. Its luminosity after calibration allows it to take into account an SDR image in 16:9 format of 3m58 of base by keeping the recommended luminance of 16 fL. With sources with high output it will be necessary to limit itself to 2m81 to obtain 26 fL.

Test ViewSonic X2000-4K

Worthy heir of a long line of ALPD laser projectors, it offers very good sequential contrast values, in this case 2867:1 in the "film" mode and 2314:1 after calibration.

We are far from the disastrous contrast levels of LED models, whether they are of ViewSonic or of its competitors.

I remind you that no dynamic contrast device supports the projector to achieve this result. We therefore retain all the qualities of the image without the Shadock effect (pumping if you prefer).

Subjective verdict

The X2000-4K proves to be a good home theater projector with a well balanced image. Colors are natural even without calibration, brightness is sufficient in SDR and 4K HDR on 2m80 base. The contrast is there (and we all know that this is one of the major parameters of the image).

The only point that bothered me is an image a little less precise than that of the Fengmi or Xiaomi competitors. It is especially the corners of the image for which it is difficult to obtain a perfect sharpness from one end to the other of the image. But this is mostly visible on test patterns and when the movie or series is launched this small defect does not appear anymore. I doubt that many people are endlessly looking for the little beast by squinting at the four corners of test patterns ! So it's rather the eye of the inquisitive tester that was speaking before putting on the glasses (and slippers) of the spectator.

In 4K HDR, although the management is not automatic, I did not manage to place it in default. The emblematic scenes of Aquaman or Dune are reproduced with the right level of detail and brightness without bad clipping. If that's not enough, you can still use the manual EOTF Gamma management, but for my part, I didn't need to use it.

In terms of fluidity, the image interpolation is necessary to make this judder that I hate disappear but, as already mentioned, it does not work without flaws because motion artifacts remain visible and sometimes surround the moving characters, even in the highest level of operation.

Conclusion

Finally a UST Laser ALPD officially imported in France! This is certainly not the first one as Xiaomi, Vava and Xgimi have opened the way, but it remains marginal in the production of UST available on the European market.

To determine the quality of the specimen, the X2000-4K is from my point of view a better choice than the models BenQ, LG or Optoma currently marketed in France and this mainly thanks to the strength of its contrast then its discretion of operation.

On the other hand, it remains a little behind on the visual aspect compared to models like the Fengmi Cinema 2 (1650€), the Xiaomi Laser Cinema 2 (2350€) or the Fengmi T1 (2450€) but they are only available in import without warranty and French support, which is not to be taken lightly.

The choice is in your hands now dear readers: better performance with no real guarantee or the reasonable choice of a slightly lower image but with the serenity offered by the presence of a local after sales service.

In the end, this ViewSonic X2000-4K may not have a MondoProjos.fr award but it is still very recommendable and should satisfy its owners.

Test ViewSonic X2000-4K
ViewSonic X2000-4K action

I enjoyed :

- Compactness,

- Discretion of operation,

- The quality of the integrated sound system,

- Good colorimetry out of the box,

- The contrast,

- The numerous setting options,

- The input lag content.

I regret :

- The picture uniformity,

- Its fluidity somewhat perfectible,

- The media player with sound delay,

- The hyper-directive remote control (infrared)

- Poor Smart TV features.


15 Commentaire(s)

  1. Florent dit :

    Bonjour, quel écran recommandez-vous avec ce projecteur ? Cdlt

    1. GregW dit :

      Bonsoir Florent, celui du test.

  2. jeff dit :

    1250 lumens règlé , a quand même, c’est vraiment trop faiblard pour moi, d’ailleurs on le voit bien dans 2 de tes images du test en pleine journée malgré ton écran spécial.En plus on ne peux pas envisager d’écran de 150 pouces.A réserver dans la pénombre, c’est vraiment dommage quand on a pas une pièce dédié et surtout a ce prix là, 2700 euros cela commence à faire, sans l’écran a rajouter.Je suis plutôt déçu du test au final.Il faudrait le double de lumens ou pas loin une fois bien calibré.Y a vraiment du progrès à faire encore de ses vidéoprojecteurs ust pour moi pour pouvoir remplacer une très grande TV avec anti reflet.Dommage.Y a quoi comme vidéoprojecteurs laser ust avec plus de
    2000 lumens une fois calibre avec les bonnes couleurs, j’arrive pas à m’en souvenir Greg parmi tout tes test que j’ai pu lire depuis des années?Par contre pour ceux qui ont une pièce dédié dans le sombre c’est sur que c’est pas mal.Moi je suis prêt à me passer de 3000 lumens pour avoir bien plus de luminosité au final et de possibilités en pleine journée ou avec de la lumière le soir dans la pièce. Après je ne veux pas 500 lumens non plus, faut pas exagérer.
    J’avais une grande TV avec 5000 lumens voir plus et au final j’en suis bien revenu avec mon utilisation ou polyvalente ou je pestais plus avec le manque de luminosité donc il est complètement exclu pour un futur vidéoprojecteur non lumineux réglé car je n’aime pas regarder les vidéos dans le noir complet.Je préfère un vidéoprojecteur plus polyvalent pour pouvoir mettre un écran plus grand, bon aussi il faut un bon input lag comme celui du test au moins.Après chacun voit midi à sa porte.
    Je te remercie Greg pour tes grands efforts de test depuis si longtemps et c’est que tu es directement ton site cette fois.

    1. GregW dit :

      Bonjour jeff, je suis navré mais je ne partage pas ton avis. N’importe quel projecteur produira la même image délavée en plein jour, ils ne sont pas faits pour ça. La projection home cinéma c’est dans le noir, ce n’est pas une télé même avec un écran technique.
      1250 lumens c’est bien suffisant pour les capacités de l’optique du X2000-4K qui sont limitées à 150 pouces.

  3. Fritz dit :

    Bonjour Greg,

    parce que le sujet des écrans plus grands >120 pouces vient d’être abordé. Selon vous, le T1 ou la version globale pourrait-il éclairer un écran de 150 pouces avec une toile “T-Prism” ?

    De manière générale, je serais très intéressé de savoir ce que vous pensez de ce matériel ou s’il serait plus raisonnable de s’en tenir à l’original “plus petit” avec PET-Crystal de Vividstorm.
    Nous serions toutefois assis à 5-8 mètres de distance, c’est pourquoi une image plus grande serait un avantage. J’ai toutefois un peu peur que ce “T-Prism” ne soit pas bon.

    Merci pour votre avis

    1. GregW dit :

      Bonjour Fritz, l’optique d’un projecteur comme le Fengmi T1 est conçue pour des diagonales d’images qui vont de 80 à 150 pouces. Au-delà ce n’est pas la luminosité qui sera le principal problème mais l’optique. Navré mais je connais pas la toile T-prism.

  4. Fritz dit :

    Bonjour Greg,

    Merci beaucoup pour ta réponse. Je suis déjà content que tu n’aies pas eu d’avis négatif sur ces toiles.
    Si cela t’intéresse, tu trouveras plus d’informations sur ce lien.

    https://www.alibaba.com/product-detail/150-inch-Fengmi-T1-floor-rising_1600520280952.html?spm=a2700.shop_plgr.41413.16.22cd1e8bnqus8f

    Je suis content que l’on puisse se fier aux indications des fabricants de vidéoprojecteurs, à savoir que 150 pouces peuvent être éclairés.
    Sur YouTube et dans les forums spécialisés, les informations sur les écrans T-Prism sont plutôt marginales.

    Comme nous sommes obligés de nous asseoir à une certaine distance, je crains qu’il n’y ait pas de véritable ambiance de cinéma. Néanmoins, c’est mieux que de se tordre le cou comme nous le faisons actuellement.

    Salutations
    Fritz

  5. jeff dit :

    Merci de m’avoir répondu quand même.Mais si les vidéoprojecteurs sont réservés uniquement dans le noir alors ce sera toujours un marché de niche et cela ne pourra jamais remplacer une grande TV qui sont de plus en plus grande, alors a un moment, les TV rattraperont les vidéoprojecteurs ust si on est bloqué dans cette évolution, après je sais qu’à un moment on ne ne peut pas pousser les murs.Mais c’est mon gros ressenti sur le test.Et 150 pouces, soit on peut l’afficher correctement avec assez de lumière ou alors c’est un mensonge comme les 5000 lumens de Xiaomi au début qui n’était au final que 1500 lumens réel au max, je ne parle des qualités du vidéoprojecteur bien sur.Si on est limité à 100-110 pouces réel cela n’a rien avoir au final surtout à ce prix là, on ne parle pas de 1000-1500 euros.On doit arriver à un bien meilleur rendu dans une pièce éclairé avec un bon écran technique et j’ai vu plusieurs test ou c’était assez flagrant en ust suivant le modèle, je dois simplement m’en souvenir.Les goûts et les couleurs, je respecte parfaitement tes préférences, comme je disais, avec une pièce dédié et des personnes qui veulent regarder que dans le noir ou pas loin (c’est loin d’être le cas de beaucoup de personnes que je connais) et avec un écran 100-110 pouces comme le tien, ce vidéoprojecteur remplira parfaitement son rôle c’est sur encore que tu ne lui mets pas de gold award.Après il faut aussi respecter les goûts de chacun il est évident que ce genre de vidéoprojecteur n’est pas du fait pour moi même si c’est un laser ust que j’aime normalement, mais y en aura d’autres du même style (laser ust) qui me conviendront nettement mieux c’est sur.Encore merci pour ses test acharné, il faut de tout pour faire un monde.Je te souhaite bien sûr de continuer longtemps à faire tes test que je lirais avec plaisir.

  6. RaphyKGB dit :

    Bonjour,

    En terme de qualité d’image, je ferai mieux de choisir ce Viewsonic ou je reste sur mon premier choix qui était un optoma uhd55 ? Je sais que ce ne sont pas le memes technologies, mais justement je me tâte à passer le pas de l’ust.

  7. Abbas dit :

    Bonjour! Comment compareriez-vous Viewsonic avec AWOL Vision LTV-2500 et Samsung LSP7T ? Merci pour votre temps!

    1. GregW dit :

      Bonsoir, je n’ai pas encore testé l’Awol.

  8. bob974 dit :

    Bonjour à tous
    Je suis nouveau mais je tiens à dire que cela fait des années que je suis ce blog merci pour tout ces tests qui sont excellent. Juste une petite question : est ce que ce projecteur fonctionne avec interpolation en 4K? Fans de 3d et avec l’arrivée d’avatar 2 le viewsonic m’intéresse vraiment. Merci encore.

    1. GregW dit :

      Bonjour et joyeux Noël bob974,

      Toutes les réponses figurent déjà dans le test mais c’est oui dans les 2 cas (3D et interpolation d’images).

  9. bob974 dit :

    Merci d’être aussi réactif même pendant les fêtes, j’ai re relue le teste et c’est en effet préciser, autant pour moi.
    D’autres sites m’ont fait douter sur ce point. Ça m’apprendra à aller voir ailleurs. Habitué aux projo classiques (sony,pana,Epson…) l’UST est une première pour moi, j’espère ne pas être déçu. Merci et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

  • Test Xiaomi Mijia 1S 4K : l’avis de Grégory
    Bonjour la communauté, J'ai une question concernant le paramétrage audio du video. Je cherche une configuration assez fine pour percevoir…
    le 2023-01-27 16:19:24 par Joe
  • JVC LX-NZ30 DLP laser 4K XPR
    Bonjour Gregory, Je vous lis depuis plusieurs années et suis stupéfait par vos tests très complets qui permettent aux personnes…
    le 2023-01-27 10:53:17 par willon
  • Test Xiaomi laser Cinéma 2 : l’avis de Grégory.
    Bonjour, il est en test ici : https://www.mondoprojos.fr/2022/05/08/test-xiaomi-full-color-laser-cinema/
    le 2023-01-26 11:09:52 par GregW
  • Test Xiaomi laser Cinéma 2 : l’avis de Grégory.
    Bonjour, Merci pour cet article et la Màj apporté ! Apparemment le modèle aurait évolué, le Cinema2 est difficilement trouvable…
    le 2023-01-26 11:07:02 par Nafoot
  • Test Fengmi S5
    Tout à fait.
    le 2023-01-25 13:16:03 par GregW
  • Test Fengmi S5
    C'est compliqué l'image... :). Du coup, quand on bascule d'un mode de puissance lumineuse à l'autre (sans toucher à quoique…
    le 2023-01-25 13:14:26 par pingaddict

Catégories

ActualitésNon classéTests vidéoprojecteurs & toiles